Climat : Le clown Jouzel nous donne 3 ans

Alors que le temps est pourri partout avec des températures inférieures à la normale, sauf dans le Sud, voilà que l’autoproclamé spécialiste du climat le sénile Jouzel l’ouvre, il doit avoir besoin de pognon, en tout cas  il a un super sens du timing…

«La planète se réchauffera en moyenne de quatre à cinq degrés Celsius d’ici à la fin du siècle»,«Nous n’avons que trois ans devant nous»… «On n’est plus dans le futur : ce sont les enfants d’aujourd’hui, ceux des cours d’école, qui pourraient subir ces étés à 50 degrés Celsius.»…

XR

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Climat : Le clown Jouzel nous donne 3 ans

  1. lanceur dit :

    jouzel un clown? Peut-être, mais un escroc surement.

    J'aime

  2. Verdammt dit :

    Non mais on a des carottes glacières pour la température sur des millénaires.
    et le Groenland ile verte conquise par les wikings.
    Il est vrai que pour les temps anciens on peut se poser des questions
    Sous Louis XIV c’est connu le petit âge glacier.
    J’avais lu que son vin gelait dans sa chambre.
    La Seine était gelée aussi.
    Je m’interroge sur la présence des éléphants d’Hannibal.
    Ce n’était pas des animaux d’Afrique du nord, me semble mais d’où venaient ils ?

    J'aime

    • Paul-Emic dit :

      @ Verdamnt
      il n’y a pas de doute qu’il y a eu un redoux autour de l’an mil. On cultivait de la vigne dans le sud de l’Angleterre et les Vikings, comme vous le dites ainsi que Jean Nogues, ont baptisé le Groenland Terre Verte et Terre Neuve la Terre des Vignes.
      Si le débat porte sur le fait que, dans l’histoire connue, la terre a subi des températures au moins aussi chaudes qu’aujourd’hui, je suis 100% d’accord, toutefois dans l’époque historique (en gros 3000 ans pour l’Europe) il est osé de parler de disparition des glaciers.
      Par contre on sait qu’il y a eu des époques plus anciennes où l’Alaska ressemblait à l’Angleterre ou à l’Écosse actuelles.

      J'aime

  3. Sans dents & rien dit :

    De quoi vit cet individu ? C’est la 1° interrogation qui me vient lorsqu’un inconnu a l’air de vouloir décider pour moi . Est-il client de quelque société secrète ? Quel est le mobile de sa démarche ? Méfions nous .

    J'aime

    • Sans dents & rien dit :

      Suis allé fouiller : c’est un fonctionnaire du C.E.A. ; à 70 ans est-il encore en activité ? attalie le mauvais va pas être content !

      J'aime

  4. Nazebroc dit :

    Plutôt que de digresser sur de l’invérifiable comme le prétendu « réchauffement », nos spécialistes autoproclamés devraient s’intéresser à la surpopulation mondiale, notamment en Afrique, bien vérifiable elle. Et sans aucun doute beaucoup dangereuse.

    J'aime

    • Anonyme dit :

      tout à fait juste, mais les escrocs réchauffistes du style jouzel sans moquent totalement alors que le danger, comme vous le faites justement remarquer(l’Afrique et sa démographie) est bien plus important.

      J'aime

    • lanceur dit :

      Très juste, mais pour les escrocs réchauffistes du style jouzel sans foutent bien mal. Comme vous le faites remarquer à juste raison, l’Afrique est sa démographie croissante, est un danger bien plus important et cela pour la planète entière.

      J'aime

  5. pedevache dit :

    Ce connard vise un poste chez hulot en nous sortant ces conneries monumentales. La manipulation des masses devient grotesque et c’est affreux de voir tous ces veaux gober toute la merde que ce genre d’abruti (même son oeil droit a marre de ce con et essaye de se tirer en douce, c’est dire….) déverse. Fini le trou d’ozone dus aux pets de vache, les manipulateurs ont trouvé le St Graal « le réchauffement » qui permet d’inventer la taxe carbone (difficile de mettre une taxe sur les pets de vache…) pour payer politiques, crevures, parasites, aidés, précaires, fainéasses, défavorisés et les 7 millions (!!!!) de branleurs de fonctionnaires.

    J'aime

  6. Fatigué d'être français dit :

    L’écologie est un sida intellectuel qui se propage de proche en proche par la peur, terreur du climat en 2100, la plupart des terrorisés seront morts bien avant et ne sauront jamais si cela se réchauffe ou non, le nucléaire, les micropolluants, terribles, on n’arrive pas à mesurer leur teneur, on prétend qu’ils ont un effet dévastateur à long terme, lequel ?personne ne sait, quand ? pas plus. Grâce à toutes ces conneries, on fout à bas nos principales industries, nucléaire, chimie, automobile… qui ont fait notre richesse.
    Ils ne trouvent aucun « expert » trop taré pour défendre leurs fou thèses, on n’en finit pas, les terrorisés en redemande, c’est une psychose collective auto entretenue. Plus le spécialiste est fêlé, plus il a peur, plus il est crédible et monopolise l’espace médiatique.
    Pendant ce temps, les vrais problèmes courent toujours et ne font que s’accentuer grâce à la folie réglementaire des terrorisés.
    L’européen se fout des dangers imminents, ce qui le terrorise c’est le virtuel, menaçant sa santé dans 50 ans. le bataclan, Nice, c’est quoi ? Rien, absolument rien de plus que deux gros accidents de bus simultanés alors qu’une menace virtuelle pesant sur des centaines de millions d’européens met toute l’Europe sans dessus dessous.
    L’écolo, sans mettre sa vie en danger, a mis l’Europe entière sous sa coupe, à détourner les tuyaux financiers vers ses poches, arrose sa famille et ses amis.
    Le jihadiste à côté de cela a l’air d’un con, un petit discours auto justificatif sur youtube à peine regardé, une grosse explosion extrêmement douloureuse qui l’éparpille partout et en retour, rien pour sa famille et des clopinettes pour ses amis.

    J'aime

  7. gator973 dit :

    Au train où vont les évènements, combien d’humains restera-t-il à la fin du siècle…?

    J'aime

  8. Verdammt dit :

    Pauvre con. en l’an 800 sous Charlemagne il faisait plus chaud qu’aujourd’hui et ils n’avaient pas de voitures. On nous fait chier avec le climat et les arabes.
    Les Socialos sont des fous.

    Aimé par 2 people

    • Paul-Emic dit :

      Depuis on a inventé les media et la spéculation

      Aimé par 1 personne

    • Jean NOGUES dit :

      C’est parfaitement exact. Et si Hannibal a pu passer les Alpes avec ses éléphants, c’est parce qu’ll n’y avait presque plus de glace ni de neige sur les Alpes, ça n’est revenu que très progressivement à partir du XIII sème siècle (avec des hauts et des bas) et le vrai refroidissement ( »Petit âge glaciaire ») n’est arrivé, en 50 ans, qu’entre 1550 et 1600, il a duré jusqu’à 1850, et depuis, on a un mini-réchauffement dont on ne peut prévoir l durée mais dont on sait qu’il ne sera pas l’Apocalypse annoncée par ces shootés au LSD.

      Aimé par 1 personne

      • Verdammt dit :

        J’allais l’écrire Jean Nogues, mais emporté. Effectivement il n’y avait plus de glacier à l’époque d’Hannibal dans les Alpes. Petite époque glacière sous Louis XIV.
        De plus le Groenland Île verte a été conquise par les Wikings.
        En l’an 800 ans il y avait des vignes en Angleterre et on faisait des fraises à Noël.
        Alors ces cons d’écolos vont se faire voir.
        On a des gens spécialistes de la spécialité en France.
        Des pitres qui fument quoi ?

        J'aime

        • Paul-Emic dit :

          « plus de glacier » c’est peut être un peu rapide :
          « Les Carthaginois se trouvaient dans une situation peu ordinaire. Sur la neige ancienne, qui restait de l’hiver précédent, la neige fraîche, qui venait de tomber, formait une couche molle et peu profonde, qui cédait sous les pas. Mais, lorsqu’on atteignait, en dessous la couche inférieure, formée de neige compacte, au lieu d’y enfoncer on glissait dessus des deux pieds, comme il arrive quand on marche sur un terrain recouvert de boue. » Polybe Histoire III,II,55
          En clair le col par lequel Hannibal est passé était en partie recouvert en partie de neiges éternelles, ce qui est le cas actuellement de plusieurs cols de la région

          J'aime

          • Jean NOGUES dit :

            La référence pour Hannibal et Charlemagne est:

             » Histoire du climat depuis l’An mil  »

            d’Emmanuel Leroy-Ladurie, diffusé dans le début des années 1960.

            Cette oeuvre n’a pas d’équivalent., elle retrace, avec toutes les explications sur sa genèse, avec exposé des méthodes et tout et tout, tout ce qu’il est possible de savoir sur le climat en Europe depuis bien avant l’an mille. Mais plus on recule dans le passé, moins les informations sont précises.

            Il faut la lire avant de parler de ces questions, ce n’est pas un conseil, c’est une obligation.
            Nulle part on ne trouve de synthèse aussi vaste et aussi riche qui englobe une période aussi longue, ce qui lui donne une force irrésistible par rapport à tous les travaux partiels qui ont pu être écrits sur ces sujets.

            L’auteur a imposé entres autres le concept de  »Petit Age glaciaire » : de1553 à 1850, et seulement pour l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, malgré quelques incursions notables sur des données en Amérique du Nord (par exemple le siècle entier de sécheresse en Arizona, qui n’a même pas réussi à tuer tous les pins dit  »de l’Arizona »).

            Pour revenir à Hannibal, Emmanuel Leroy-Ladurie est arrivé à cette cette opinion vraie à une très forte probabilité, qu’entre l’an 500 AVJC et la fin du règne de Charlemagne, l’Europe a connu ce qu’il a défini comme un  »millénaire ensoleillé ». Qui s’est notamment caractérisé par une quasi-absence de neiges éternelles et de glaciers sur les montagnes européennes (mais pas de Norvège et autres scandinaves bien sûr). Il ne faut pas prendre au pied de a lettre ce que décrivaient les auteurs de l’Antiquité, quand ils évoquaient des  »neiges éternelles », s’ils vivaient dans le millénaire ensoleillé, ils ne pouvaient décrire que ce qu’ils voyaient, en admettant qu’ils aient vu eux-mêmes….

            S’il y avait des neiges éternelles sur les Alpes, c’était comme les neiges éternelles actuelles du Kilimandjaro….

            De toutes façons, on n’a à peu près aucun écrit DIRECT qui existe concernant tout ce qui précède l’an 600 de notre ère. Un ouvrage a été écrit par un mathématicien britannique il y a environ 40 ans, qui le démontre de façon irréfutable.

            Les arguments de Leroy-Ladurie en faveur du Millénaire Ensoleillé sont trop nombreux, trop sérieux, trop variés pour qu’on puisse douter du fond, sans bien entendu pouvoir aller dans le détail trop précis. Mais des éléphants habitués à un climat de type indien ou tropical africain qui sont passés au Petit Saint-Bernard, s’il y avait eu une vraie neige éternelle, auraient-ils survécu ?

            Il y a très peu d’éléments nouveaux avancés par des spécialistes par rapport à la synthèse magistrale de Leroy-Ladurie. Par exemple, on a essayé d’expliquer le Petit Age Glaciaire (de 1553 à 1850), qui lui, est archi-confirmé par une foule de documentation incontestable d’une richesse incroyable. Un article est paru dans  »Pour la Science », version francisée de Scientific American, qui a forgé le concept de  »cycles de Kondratieff du soleil ».

            En effet, on a des tas d’observations de Galilée (ses observations sont aussi fiables que celles données par nos plus prestigieux observatoires) sur le soleil, qui montrent que le diamètre apparent de ce dernier a augmenté de 1 % depuis le XVI ième siècle ; 1 % c’est énorme car ça entraîne des variations de plus de 7 ou 8 % dans la quantité d’énergie renvoyée sur Terre depuis le soleil. L’auteur a émis l’hypothèse que le diamètre apparent du soleil connaît des pulsations de période voisine de trois siècles. Malheureusement, à part le Petit Age Glaciaire, on n’a pas d’autre exemple aussi probant pour étayer cette hypothèse….Voilà le type de travaux sur le climat qui sortent en ce moment, des études très partielles qui portent chacune sur deux ou trois pages du livre de Leroy-Ladurie (ce n’est pas un livre, c’est sorti en deux tomes épais)..

            J'aime

            • Paul-Emic dit :

              beaucoup de mots pour rien, Leroy Ladurie que j’apprécie par ailleurs (je possède le livre que vous citez) n’était pas contemporain d’Hannibal. Il travaille par témoignages indirects et déductions., Polybe a traversé les Alpes et écrit son texte d’après témoignages des « anciens » au plus tard 80 ans après le passage- très probablement plus tôt. C’est comme si on remettait en cause le témoignage d’un Grognard de Napoléon recueilli par Balzac sur la base de la date de récolte du raisin dans le bas Languedoc . Un peu de sérieux svp..

              J'aime

            • lanceur dit :

              merci pour toutes ces infos souvent oubliées.

              J'aime

      • lanceur dit :

        exact

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s