SIDA, la maladie des tarlouzes?

fb56d6133aa78bff3eb0c741da1f08853be918dd7b59f8aea2467f7a39042291_large

Quand on dit que le SIDA est la maladie des tarlouzes on se fait traiter de facho, homophobe etc. Eh bien je suis fier d’être un facho homophobe, mais là c’est une « étude » qui le dit… Tous des fachos homophobes?!

http://www.guadeloupe.franceantilles.fr/actualite/france/vih-situation-preoccupante-chez-les-jeunes-homosexuels-en-france-439698.php

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour SIDA, la maladie des tarlouzes?

  1. Jean NOGUES dit :

    La maladie se transmet essentiellement par la pratique de la sodomie. Mais en abîmant le système immunitaire, elle en appelle d’autres, bien connues,au premier rang des quelles tuberculose et syphilis.

    Aucune statistique fiable n’est disponible. Les trithérapies ont tout masqué. On ne sait plus qui est malade ou pas, qui est séropositif ou pas.

    La région recto-anale est la plus délicate du corps, car c’est la muqueuse la plus vascularisée, et aussi la plus innervée, donc la plus perméable à toutes les infections. C’est bien pour cela qu’on administre des médicaments pas suppositoires, ce qui agit bien plus vite et plus complètement que par voie orale. Utiliser cet organe comme un organe sexuel régulier est de la roulette belge (rappel : la roulette russe, c’est une balle dans le chargeur de six balles, donc à chaque fois, une chance sur six de se brûler la cervelle. La roulette belge, c’est chargeur plein).

    Pour vérifier l’escroquerie du préservatif, prenez des personnes au hasard et posez-leur la question :
     »Une superbe fille (reps. un magnifique éphèbe) est d’accord pour une nuit torride avec vous. Vous savez qu’elle (ou lui) a le VIH (soit maladie soignée soit séropositif traité), et des doctes médecins vous assurent qu’avec préservatif(s), vous ne risquez rien. Etes-vous d’accord oui ou non pour céder à la tentation et coucher ? »

    Je vous laisse deviner l’écrasante majorité qui répond  »non merci » : c’est la meilleure preuve de l’escroquerie.

    Beaucoup de personnes qui prennent consciemment des risques (régulièrement ou occasionnellement) ne se testent jamais parce qu’elles préfèrent ne pas savoir. Et quand elles finissent par se tester à force de se ronger secrètement ‘inquiétude, si on leur découvre le VIH, beaucoup se suicident : le taux de ces suicides est catastrophique

    Voici la vérité qu’il faut oser dire à la jeunesse, et que les socialistes ne leur disent jamais : la seule façon de se protéger, c’est de mener une vie sexuelle et sentimentale rationnelle, transparente et claire, c’est-à-dire de vivre en couples hétérosexuels fidèles 100 % après s’être choisis et s’être montrés réciproquement les résultats des visites prénuptiales obligatoires et avoir vérifié que ces résultats sont négatifs. Ce n’est pas de la morale, c’est la seule et unique façon de ne prendre aucun risque. Chaque membre du couple doit se pénétrer que tromper l’autre est criminel en raison des risques qu’il fait courir à l’autre sans le lui dire. La nécessité de la confiance totale sur le plan de la santé n’est pas de la vertu, c’est ce que la raison pure commande parce que rien d’autre de sûr 100 % n’est possible, quoi qu’en disent et qu’en pensent les esprits forts qui savent tout sans rien savoir..

    En plus cette attitude a l’avantage de fonder des familles dont les enfants auront le plus de chances de vivre longtemps en bonne santé physique et mentale, ce qui est le plus beau cadeau que des parents puissent leur donner.

    Pour ceux qui me traiteront de vieux jeu, de dinosaure ridicule, je leur réponds que je m’en fous de m’en foutre tellement je m’en fous, et que leur avis méprisant m’en touche une sans faire bouger l’autre.

    Aimé par 1 personne

  2. ATHENA dit :

    Histoire vraie : une dame d’un centre de prélèvement sanguin où je me rends 2 fois par an car je manque de fer m’a dit ouvertement que le sida prolifère chez les jeunes de moins de 25 ans et surtout les homos pareillement de moins de 25 ans car ne prennent plus de précautions ( préservatifs )…

    J'aime

    • Jean NOGUES dit :

      Le problème infernal, c’est qu’avec les trithérapies, on ne voit rien dans des analyses de sang de routine, numération, biochimie etc, mais que cela n’empêche pas les sujets traités d’être contaminants. Seuls les tests spécifiques permettent de savoir. Mais la production d’analyses de sang normales, chez des esprits faibles ou mal informés, leur suffit à avoir confiance, et là, à peu près une fois sur cinquante environ (préservatifs ou pas), on gagne le gros lot…..ainsi la trihtérapie a grandement contribué d’une part à l’extension des populations contaminées et d’autres part à rendre impossible des statistiques sérieuses sur l’étendue des populations contaminées et sur l’incidence de la maladive déclarée. (Sachant que plein de malheureuses victimes renoncent à se déclarer).

      Une autre question infernale dont personne ne parle : aucun effort digne de ce nom n’a été entrepris pour estimer avec une précision juridiquement utile la durée qui sépare la contamination du diagnostic de contamination par ce foutu HIV.

      Or cela pose un problème juridique horrible. Supposons une femme violée par un clando sidaïque. Supposons qu’elle décide,au bout d’un certain temps, d’aller se faire tester à l’hôpital, et que là, on lui découvre une contamination par le HIV. Supposons enfin que le violeur soit insolvable (ce qu’il est effectivement dans 99,99 % des cas). Qui est responsable de la catastrophe qui s’abat sur cette femme, quand elle apprend que sa santé est foutue à jamais ?

      L’Etat français ne fait pas de cadeaux (du moins à ses enfants légitimes). Le simple bon sens suggère le raisonnement suivant :

       »c’est un clando qui m’a passé le virus, par viol. Or un clando est là en infraction de toutes nos lois, donc si ‘j’ai chopé cette saloperie c’est pas suite de l’incapacité de l’Etat à avoir empêché ce clando d’être là, ou à l’avoir reconduit à la frontière s’il avait connaissance de cette situation irrégulière. Donc c’est la carence de l’Etat qui a démoli à jamais ma santé, qui va entraîner ma mort prématurée d’ici 10, 15 ou 20 ans au plus, dans des souffrances atroces. Donc je réclame à l’Etat des DI de l’ordre de 2 ou 3 millions d’euros au minimum. »

      (NB : je note que ce raisonnement fonctionne tout à fait pour les dommages créés par accident de voiture où un chauffard étranger, qui disparaît après avoir tué ou invalidé à vie une victime française de souche. Dans ce cas, la victime attaque l’Etat et ça fonctionne normalement, je viens d’avoir connaissance d’un cas de ce type cette année autour de chez moi.Il y a un fonds d’Etat d’indemnisation dans ces cas-là)

      Mais pour le cas que je soulève ça ne va pas aller tout seul. L’Etat n’est pas une assistante sociale, donc il va se défendre bec et ongles contre la demande de DI. Son argument va être infernal, il va répondre :

       »comment pouvez-vous démontrer que c’est ce violeur qui vous a passé son sida ? »

      Or même si ce violeur a effectivement le sida, la preuve va être un casse-tête infernal, car l’avocat de l’Etat ne va pas manquer de dire  »rien ne prouve que la victime n’avait pas déjà la sida avant ce viol ».

      Et vous connaissez nos juges ? ils ne vont pas manquer de s’engouffrer dans cette brèche de doute !

      Pour démontrer que le viol l’a contaminée, la victime devra exciper d’un test récent estampillé négatif. Si elle vit en coupie homosexuel, inutile qu’elle se bece d’illusions : comme les banques avant d’accorder un prêt, elle sera cataloguée comme présentant environ 50 à 100 fois plus de risque d’être séropositive que si elle était en couple hétérosexuel stable avec un conjoint de l’autre sexe. Dans ce dernier cas, un test pratiqué sur son conjoint (légitime ou non), s’il se révèle négatif, constituera un très solide commencement de preuve et l’Etat sera en grande difficulté.

      Mais même si le partenaire homosexuel de la victime homosexuelle du viol dont je parle est testé négatif, cela ne suffira pas car les couples homosexuels, statistiquement, dont 20 à 30 fois plus instables que les couple hétérosexuels, et on sait que la fidélité, chez les homos mâles, est aussi rare que les QI 140 dans la dernière livraison de clandestins à Calais. L’Etat ne rendra donc pas les armes aussi aisément qu’en présence de couples hétérosexuels stables surtout si ces couples-là ont en commun des enfants nés normalement de leur union.

      C’est pourquoi je fais appel à ceux des lecteurs du site qui ont plus de connaissances médicales que moi : existe-t-il des méthodes d’estimation précises à l’heure près de l’ancienneté d’une contamination par le VIH qu’on vient de diagnostiquer ?

      Si oui, alors l’Etat se trouverait dans une positon juridique intenable, car le laxisme sanitaire et immigrationniste pourrait aboutir à une explosion des plaintes contre l’Etat avec de grosses demandes de DI., ce serait imparable. L’Etat n’a déjà pas assez d’argent pour contrôler l’état sanitaire de ce qui rentre en fraude, alors si en plus il doit faire face à des montagnes de demandes de DI de dégâts matériels et sanitaires provoqués par l’afflux de clandestins, sa situation va devenir intenable, pas moyen d’en sortir, il devra obligatoirement infléchir à 180 degrés sa politique laxiste.

      Aimé par 1 personne

  3. Sans dents & rien dit :

    Préoccupante , préoccupante . . . pas pour moi ; j’en ai rien à cirer comme disait la vulgaire pouf .

    J'aime

  4. gator973 dit :

    Cela a commencé par les homos qui allaient se faire enfiler en Afrique puis la contagion s’est élargie aux drogués (seringues). Et de là la pandémie a été mondiale.

    J'aime

  5. Nazebroc dit :

    C’est con les études, faudrait penser à les interdire…

    J'aime

  6. Merlin dit :

    DO – Ré – Mi – Ga – Sol – La -Si -Do
    Doré mit Fasol là Sida

    J'aime

  7. Merlin dit :

    Do – ré – mi- fa- sol – la – si – do
    Doré mit Fasol là… Sida

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s