GAY PRIDE, MARIAGE POUR TOUS ET FAMILLES ATYPIQUES, LA GRANDE ILLUSION

En 1936; le Front Populaire avait placé Léo Lagrange à la jeunesse et aux sports. Ce ministre avait défini ce qu’il voulait pour la France : une jeunesse belle et forte, en pleine santé physique et mentale, heureuse de vivre au grand air dans des conditions salubres. Son disciple Alfred Nakache faisait construire partout des piscines au fronton desquelles était écrite sa devise :

‘’construire une piscine de plus pour construire un hôpital de moins’’

En 1975, Georges Marchais, juste après avoir été victime d’un infarctus, s’était adressé à la jeunesse pour la mettre en garde contre les miroirs aux alouettes que leur proposeraient des capitalistes dévoyés et cyniques pour les corrompre sous tous rapports. Malgré son engagement communiste, Georges Marchais, qui se savait désormais sur le grand départ sans connaître la date, avait prononcé cette mise en garde avec une réelle émotion, où l’homme qu’il était avait pris le dessus sur le communiste qu’il avait été et était encore mais sur le mode mineur.

Depuis quelques années, non chiffrables car l’évolution a été longue et irrégulière, qu’est-ce qui est offert à la jeunesse de France ?

1) le chômage de masse, avec toutes les insécurités et le pessimisme qu’il entraîne.

2) les doctrines de mort, pour occuper le plus de place possible dans les têtes, afin d’oublier la sinistre réalité. Ces doctrines sont :

La haine des sciences, qui coupe à la racine tout espoir en l’avenir.

Les doctrines socialistes massifiantes, qui servent à annihiler toute velléité de penser librement et par soi-même.

La philosophie du désespoir en toute circonstance : la Terre est finie, le progrès c’est terminé, on vivra moins bien que nos aînés, il faut jouir sans entrave dans l’instant parce que demain on ne sait même pas si on sera là.

Le fatalisme, qui courbe servilement les échines.

3) La haine de soi, corollaire de la culpabilisation à perpète, on est coupables de tout parce que la race blanche, dont on fait partie, est maudite, elle est coupable envers les anciens peuples soit colonisés, soit dépouillés par nous de leurs ressources naturelles. On est collectivement coupables, en s’obstinant à vouloir vivre, de détruire la planète, péché dont on n’accuse jamais les races non blanches. Ces races non-blanches ont tous les droits, y compris celui de se reproduire à un rythme effrayant (l’Afrique : 130 millions d’habitants en 1954, bien plus de un milliard aujourd’hui et quatre milliards dès 2050, ça ne dérange personne, eux ils ont le droit). Et de toutes façons, nous sommes tous, en France, coupables de la Shoah, cela va de soi. Il y a même une proportion notable des écoliers qui croient que les camps de la mort, c’est la France qui les a institués, sur ordre de Pétain !

4) Les salles de shoot et le suicide assisté, implicitement seules vraies solutions au mal de vivre des jeunes européens blancs.

5) Des perspectives d’avenir qui se contractent chaque jour un peu plus, des niveaux de vie de plus en plus étriqués, avec paillettes quasi-gratuites mais biens réels de plus en plus inaccessibles.

6) Des recettes pour oublier tout ça, de façon à disparaître en douceur et dans une apothéose de béatitude, comme dans le film ‘’Soleil vert’’. En aval des drogues empoisonneuses, la pornographie esclavagisante en est l’outil numéro un, les médias zombificateurs en sont l’outil numéro 2

Ainsi, le socialisme aux mains de fer dans des gants de velours d’ici et maintenant donne aujourd’hui à la jeunesse de France exactement tout ce dont les socialistes du Front Populaire de 1936 et les socialocommunistes à la Georges Marchais/1975 entendaient la protéger.

Attardons-nous sur une Gay Pride, manifestation présentée comme libératrice, comme réalisation d’un idéal noble, comme un grand pas vers une humanité meilleure.
Hélas, ces belles paroles sont cruellement démenties par la réalité. Les pauvres jeunes qui se laissent avoir font pitié, on ne peut les comparer qu’aux pauvres Poilus qu’on saôulait à la gnôle pure avant qu’ils montent à l’assaut sous des mitrailles qui les fauchaient comme des blés. Ils y allaient ainsi de leur plein gré, exactement comme ces jeunes actuels s’engouffrent dans les illusions destructrices véhiculées par la drogue-culture, les Gay Pride et autres ‘’mariages pour tous’’.

Comparez le message qui se tapit là-dessous avec le message qui se tapit sous la banalisation des salles de shoot :

Par les salles de shoot, on fait croire aux jeunes qu’on peut se droguer ‘’proprement’’ pourvu que la consommation des poisons de bonheur ait lieu sous contrôle d’un état miséricordieux. Autrement dit :une vie de drogué est possible, grâce à l’Etat.

C’est de toute évidence un mensonge éhonté : un drogué aux drogues dures finit obligatoirement toujours de la même manière : dans une misère physiologique d’épouvante et une misère morale infernale, qui ne peuvent toutes deux être guéries que par la mort, une mort prématurée, abominable, après laquelle les croquemorts refuseront de faire leur travail sans combinaison étanche pour éviter toute contamination.

De façon analogue, la Gay Pride fait croire aux jeunes qu’une vie entière est possible dans le contexte de relations particulières, hors normes. C’est là aussi un mensonge éhonté. Faire croire à la jeunesse que des organes prévus par la nature pour des usages bien précis, délicats entre tous (car la nourriture et l’évacuation des déchets du fonctionnement du corps sont des fonctions vitales essentielles), peuvent supporter durant toute une vie d’être utilisés à des relations sexuelles régulières et durables sans qu’un jour ou l’autre ça casse, est une illusion mortifère et négationniste. Tôt ou tard, tout part en charpie, en admettant qu’aucune maladie infectieuse ou virale ne se soit déclarée avant. Et le prix à payer sera lourd, écrasant : parlez-en aux stomisés, victimes de cancers à l’anus qu’on n’a pu traiter autrement. Imaginez la détresse insondable de ces personnes qui ont perdu la santé de cette façon, alors que tout leur dit : ‘’trop tard’’, ‘’ah si j’avais su !’’, ‘’pourquoi ai-je cru tout ça ?’’ ; cette détresse est forcément vécue dans une solitude affreuse, d’abord à l’hôpital, où personne ne fait preuve d’une tendresse particulière pour ces personnes-là. Et ensuite dans la solitude finale, où les anciens amis et amies, les proches même les oublient, et ne veulent plus les connaître. . .

Et le tableau est pire pour les ‘’transexuels’’, car là l’illusion tourne à l’escroquerie pure et simple.

Qu’est-ce qu’un transexuel homme—>femme ? c’est un ancien homme qui ‘’devient une femme’’. Dans toute Gay Pride qui se respecte, il y a le char des transexuels, où paradent de belles filles appétissantes, qui demandent, sur des banderoles, le ‘’respect de leurs droits’’ (car ce sont des transexuel(le)s).

Leurs droits ? exactement les mêmes que ceux des Poilus pétés à la gnôle qu’on faisait monter à l’assaut sous les mitrailles !

Qu’on en juge : un homme qui devient femme, c’est quelqu’un qui soit occulte de son mieux soit refuse, en se faisant castrer, son sexe masculin d’origine. Il se travestit alors en femme, ce qui est souvent, en apparence, réussi et même, pour des amateurs, affriolant. Pour satisfaire ses nouveaux partenaires, qui seront donc masculins, ces personnes se font confectionner, par opérations chirurgicales, des ersatz de vagins. Comme la chirurgie esthétique, ce n’est pas couvert par l’Ordre des Médecins, donc c’est aux risques et périls des opérés, sans garantie. Les charlatans peuvent donc, à prix d’or, s’en donner à coeur joie, et ne s’en privent pas.
Regardons ça de plus près : le ‘’chirurgien’’ aménage un trou sous le sexe masculin, dans le périnée, quelque part entre l’anus et les bourses, et y greffe de la peau du patient, généralement prélevée dans les fesses. Ca fait office de paroi vaginale, une fois cicatrisé. Seulement voilà : à l’usage, ça ne tient pas. Ca se déchire ici ou là, il faut recoudre, attendre une nouvelle cicatrisation. Et ça recommence. . .L’hygiène, à la longue, devient une corvée infernale, ingérable, avant de devenir carrément impossible. D’où, au bout d’un certain temps, le désespoir du transexuel en question. Les statistiques du taux de suicide des transexuels homme——> femme sont accablantes. En 2015, Farida Belghour, qui avait organisé le grève de l’école suite au ‘’mariage pour tous’’, avait accepté une conférence mixte avec des catholiques de Civitas, pour s’opposer ensemble à ces dérives de mort. Elle avait invité un infirmier professionnel, qui a parlé vingt minutes du calvaire pitoyable vécu par ces transexuels-là. Il avait souvent pratiqué des soins infirmiers sur ces ersatz de vagins bricolés par des charlatans du sexe. Il avait raconté les incessantes rechutes, les infections perpétuelles qui se déclaraient dans cet ‘’organe artificiel’’. Il avait expliqué que sur la fin, ça devenait intraitable, sans espoir, que ça tournait en gangrène, mais que cet épilogue était rare car la plupart du temps, la personne se suicidait avant. Il avait conclu ainsi :

‘’Dieu, s’il existe, a certainement le pouvoir de pardonner, mais la nature, elle, ne pardonne jamais’’.

Il avait été écouté dans un silence de mort. . .

Toute cette jeunesse victime de cette grande illusion n’a pas conscience que la plupart des chefs d’orchestre de ces attrape-nigauds, inconnus du grand public, qui ne se montrent jamais nulle part, vivent tranquillement des vies qui valent le coup, dans des domaines privés immenses, à l’abri de toutes pollutions, en préservant jalousement leur santé physique et mentale, à la tête de familles traditionnelles normales, avec belles et fidèles épouses, et beaux enfants parfaitement bien éduqués, loin de toutes ces horreurs qu’on donne en pâture à tous ces idiots consentants. Par exemple dans le Canada occidental, ces domaines couvrent des surfaces couramment comparables à celle d’un département français, parfois de plusieurs pour les plus vastes d’entre eux. Rien n’a changé depuis le temps où pendant que les armées françaises comptaient cent cinquante mille morts en trois jours (les 15,16 et 17 avril 1917), dans les plus beaux domaines des plus influents lords anglais, le criquet avait lieu à son heure sur un gazon aussi parfait qu’un billard, loin des canons et de l’enfer des tranchées, dans les grands espaces vierges attenants à leurs splendides châteaux….La seule chose qui a changé, ce n’est pas la fin, c’est le parcours pour y arriver. Le kaléidoscope enluminé des Gay Pride, le vertige des salles de shoot et les vénéneux mirages des ‘’mariages pour tous’’ ont remplacé les canons et les tranchées, c’est tout…

Car une fois éteintes les paillettes, et tus les flonflons médiatiques, il faut voir la désespérante réalité qui subsiste. Céline a parfaitement décrit cela dans son  »Voyage au bout de la Nuit », à la fin du chapitre 1, quand Bardamu se trouve soudain tout con parce que les fenêtres aux balcons se sont subitement refermées, qu’il n’y plus aucune fleur envoyée par la foule en liesse (d’ailleurs la foule s’est évaporée), et que la nuit tombe comme une chape silencieuse implacable, pendant que lui et ses copains continuent à défiler dans les rues, tragiquement seuls, vers leur destin :

 »On était faits, comme des rats »

Et cette réalité qui subsiste, c’est celle, cruelle dans sa vérité toute nue, de la santé qui va leur rester pour continuer leur vie. Du moins pour ceux qui ont encore une santé, car personne ne s’est lancé des dans des évaluations de l’état de santé des participants à ces défilés tout droit sortis des enfers (nos législateurs ne manqueront pas, s’ils lisent ces lignes, de faire voter une loi pour interdire cette sorte de statistique. Bientôt, à ce train-là, on votera des lois qui interdisent de demander l’état de santé d’une personne avec qui on désire se marier. Et pourquoi pas carrément interdire aux médecins de dire à leurs patients de quoi il souffrent, de peur des chiens de garde du politiquement correct ? ). Peut-être beaucoup de ceux et celles qui défilent sont-ils déjà malades sans le savoir. Oh, il n’y a pas que les grandes pathologies bien connues, qui terrorisent par leur seul nom, souvent celui d’un virus ou d’une bactérie terrible. Il y a l’embarras du choix : plus de trois cents maladies sexuellement transmissibles (pudiquement appelées  »MST » pour minimiser leur impact psychologique). Toutes, sans exception, ont quelque chose pour plaire !

Peut-être, dans ces cortèges de fin de vie d’une civilisation, un certain nombre ont-ils encore une santé. Mais tous ou presque marchent vers un avenir de dépendance médicale, de détresse physique et morale, de fins de vie tristement solitaires où ne surnagent que d’amers regrets…

Et tous les chefs d’orchestre cyniques se foutent comme d’une guigne que tout ça agisse sur nos sociétés comme un prélude macabre au Grand Remplacement froidement décrit par René Camus. Cette jeunesse trompée, aux mâles féminisés jusqu’à la hideuse caricature, foutue, replongée brutalement dans l’ignorance crasse, incapable de combattre ne serait-ce que pour se défendre, aux antipodes de ses aînés qui arpentaient le monde entier, gravissaient le premier 8000 (Annapurna) et bâtissaient notre force de frappe et notre programme nucléaire civil, est une aubaine pour tous les envahisseurs quel que soit leur QI, et pour tous les prédateurs de la planète, qui sortent de partout comme les mouches naissent par génération spontanée sur un cadavre encore chaud. Et des dirigeants traîtres les poussent en ce sens…

M A

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour GAY PRIDE, MARIAGE POUR TOUS ET FAMILLES ATYPIQUES, LA GRANDE ILLUSION

  1. Saurer dit :

    M A, merci pour cette analyse. Revenez souvent pour nous informer. Bravo à Merlin aussi pour ses commentaires et les vidéos jointes.

    J'aime

    • Merlin dit :

      A Saurer
      Merci à vous aussi! Très hônnetement j’essaie toujors d’être le plus objectif possible car, ainsi que l’explicitait si bien Jean NOGUES, parler, écrire sont deux choses; prouver en est une autre!
      Bonne continuation!

      J'aime

  2. Anonyme dit :

    Cher M.A. que je crois reconnaître au style, votre article est l’un des meilleurs sinon le meilleur que j’ai eu l’occasion de lire sur ce theme! Merci et bravo!

    SOS-R

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    Le PC de la grande époque par l’intermédiare de Duclos traitait l’homosexualité de
    “Tradition étrangère à la classe ouvrière”, “vice d’aristocrate”, “perversion bourgeoise et occidentale”, l’homosexualité “ne saurait être défendue puisqu’il nous faut une position acceptable par les masses”.
    Allez-vous faire soigner. Les femmes françaises sont saines ; le PCF est sain ; les hommes sont faits pour aimer les femmes …

    J'aime

  4. Merlin dit :

    Excusez-moi pour les 2 fautes avec « créerent » au lieu de « créèrent » et « Grançais » pour « Français »…Mal relu…

    J'aime

  5. Merlin dit :

    Article d’une longueur nécessaire et mené avec un fil conducteur indéniable.
    Pour reprendre certains points:
    – En effet, jusqu’à la fin des années 60, nous avions des valeurs tant morales que spirituelles ou politiques. Mai 68 est arrivé avec les conséquences objectives que nous savons…
    Bien que n’ayant jamais été communiste ni socialo, j’avais une estime certaine pour Mr Georges Marchais, communiste à tout crin mais homme humain avant tout. Sa disparition (21 avril 1997), je la compare un peu à celle de Mr Coluche, alors en pleine ascension (19 juin 1986) car ils étaient tous deux, en quelque sorte, un contre-pouvoir. Par eux un équilibre se créait en ne laissant pas la bride sur le cou aux dirigeants. Puis arriva l’acrobate du mensonge, le sieur François Mitterand…Mort physique de Coluche, mort politique de G.Marchais. Dès 1981 cet acrobate avait programmé la mort du parti communiste et peut-être vous étonnerai-je en disant que ce fut une pierre de plus à la déconstruction de notre pays…Les équilibres n’étaient pas rompus; ils avaient disparu! Une démocratie ne peut exister sans contre-pouvoir!
    Personnellement j’opterai pour un véritable monarchie constitutionelle, à priori plus honnête et plus juste!
    Et ce travail de sape avait pris place à l’échelon mondial: Il fallait parvenir au N.O.M, la France, comme tous les autres pays européens, devant se plier sous le joug de l’O.N.U et renier toutes valeurs fondamentales, telles que, entre autres, le nationalisme, le mariage, l’éducation des enfants, le respect des femmes, la véritable masculinité et l’authentique féminité. VGE s’y est bien appliqué, lui aussi! Il restera aussi dans l’Histoire des trahisons comme l’homme qui a pondu le fameux Traité Constitutionnel de l’Union Européenne (rejeté par les référendums français et néerlandais) et refusé d’inscrire en préambule les racines chrétiennes de l’Europe, Sans oublier les accords ISESCO et O.C.I D’où découlent les invasions!
    La vente aux enchères avait débuté avec la révolution de 1789!

    https://www.isesco.org.ma/fr/strategies/
    http://www.oic-oci.org/home/?lan=fr.
    Toutes les cultures ont même droit de cité. On ne reconnaît pas de culture européenne substantielle qu’il pourrait être utile de préserver.
    C’est une conception horizontale du lien social, c’est-à-dire entre les présents. Sa dimension verticale, pourtant essentielle, avec le passé semble désormais superflue
    Bien entendu, les paramètres pour parvenir à ce maudit N.O.M se constituant en un glossaire d’une ampleur inimaginable, point n’est possible de les aborder sans écrire une encyclopédie!
    Mais n’oubliez JAMAIS le Plan Kalergi, Albert Pike EN 1871, déjà!!! Les Bilderbergers, etc, etc.
    Ils créerent la guerre de 14 (déjà sous gausse bannière) puis celle de 40…
    Tout s’imbrique parfaitement!
    Henry Miller écrivait en 1945 : « Un nouveau monde est en train de naître, un nouveau type d’homme bourgeonne aujourd’hui. La grande masse de l’humanité, destinée de nos jours à souffrir plus cruellement peut-être que jamais finit par être paralysée de peur, s’est repliée sur elle-même, ébranlée jusqu’à l’âme et n’entend, ne voit, ne sent plus rien que sous le rapport des urgences quotidiennes du corps. C’est ainsi que meurent les mondes. En premier, c’est la forme qui meurt. Mais bien que peu s’en rendent compte lucidement, jamais la forme ne serait morte si l’on avait pas déjà tué l’esprit. »
    « Pour étouffer par avance toute révolte, il ne faut pas s’y prendre de manière violente. Il suffit de créer un conditionnement collectif si puissant que l’idée même de révolte ne viendra même plus à l’esprit des hommes. L’idéal serait de formater les individus dès la naissance en limitant leurs aptitudes biologiques innées. Ensuite, l’on poursuivrait le conditionnement en réduisant de manière drastique l’éducation, pour la ramener à une forme d’insertion professionnelle. Un individu inculte n’a qu’un horizon de pensée limitée et plus sa pensée est bornée à des
    préoccupations médiocres, moins il peut se révolter. Il faut faire en sorte que l’accès au savoir devienne de plus en plus difficile et élitiste. Que le fossé se creuse entre le peuple et la science, que l’information destinée au grand public soit anesthésiée de tout contenu à caractère subversif. Surtout pas de philosophie. Là encore, il faut user de persuasion et non de violence directe : on diffusera massivement, via la télévision, des informations et des divertissements flattant
    toujours l’émotionnel ou l’instinctif. On occupera les esprits avec ce qui est futile et ludique. Il es bon, dans un bavardage et une musique incessante, d’empêcher l’esprit de penser. On mettra la sexualité au premier rang des intérêts humains. Comme tranquillisant social, il n’y a rien de mieux. En général, on fera en sorte de bannir le sérieux de l’existence, de tourner en dérision tout ce qui a une valeur élevée, d’entretenir une constante apologie de la légèreté ; de sorte que l’euphorie de la publicité devienne le standard du bonheur humain et le modèle de la liberté. »
    Extrait du livre « Sagesse et révolte » de Serge Carfantan
    Nous y sommes! Tel est le monde que nous laissons à nos enfants et nous en sommes tous responsables, nous les patriotes aussi, car nous n’avons pas su voir ce quifomentait en coulisse, car nous n’avons pas su prendre les armes pour faire appliquer l’article de la Constitution:
    – Comme stipulé à l’Article 35 Constitution du 24 juin 1793 : « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »
    Toutes les sociètés sont agonisantes et c’est le triste constat écrit sur ce blog par M.A…
    Cependant, nous devons rejeter gay-pride, mariage pour tous et redonner aux hommes et femmes la vraie place que La Nature leur a donnée!
    Nous n’avons donc pas d’autres choix que celui de passer de la résilience à la résistance armée et vaincre pour en finir…Sans pitié!

    Grançais – Patriote – Chrétien
    Force et honneur

    J'aime

    • Jean NOGUES dit :

      A Merlin :

      J’approuve 100 % votre message. Vos extraits du livre de Carfantan sont cruellement vrais, lucides, acérés, rien que dans ce que vous en rapportez, tout est dit. Bravo et merci !

      J'aime

  6. PatricK BESSAT dit :

    Pourquoi pas aussi pouvoir se marier entre parents enfants
    Fille père (ou mère)
    Mère fils (ou fille)
    Etc…

    J'aime

    • Merlin dit :

      Pourquoi pas, en effet? Au point où nous en sommes, acceptons tout!
      Formons une grande chaîne humaine et enculons-nous tous en choeur!
      Bien du courage à nous, sur ce blog, ne capitulons pas et soyons féroces!
      P’tain, où j’ai mis ce sacré Karcher ?

      J'aime

      • Jean NOGUES dit :

        l’inceste mère-fils est devenu un grand classique des fantasmes de la pornographie destinée à ses amateurs accros au même degré que les héroïnomanes à leur poison.

        S’ ajoute souvent l’inceste père-fils, car ces mêmes accros ne  »réagissent » même plus au banal et fade inceste père-fille.

        En 1982-85, la belle époque pour Cohn-Bendit, on pouvait voir couramment sur »Libé » des petites annonces du type :

         »jeune garçon mignon et tendre, treize ans, chercher papa »,

        ça ne dérangeait personne, car c’était de gauche….la gauche  »moderne »….les lettres de noblesse de la gauche…..et il se vendait couramment, dans les librairies de tout-venant, des albums de bd mettant en scène, avec desseins explicites très cochons, de jeunes écoliers entre eux, de toutes les couleurs, blancs, noirs, jaunes….ça ne dérangeait personne….

        J'aime

        • Merlin dit :

          Votre constat est celui de la réalité! Nos enfants deviennent porno-dépendants; les adultes d’incurables malades!

          J'aime

    • Tartampion dit :

      Je me disais tantôt que l’interdit de l’inceste n’avait pas encore été transgressé dans nos sociétés , et ça c’est l’interdit ultime , le fondement même de la société !
      Mais non en fait car on a déjà vu plus d’une fois des mères porteuses porter l’enfant de leur propre enfant qui peut pas en avoir donc si bingo on a ouvert toutes les vannes !
      Tout est détruit dans ce monde de fous , sans plus aucune valeur ni moralité !
      Oremus !

      J'aime

      • Merlin dit :

        A Tartampion
         » Ad arbitrium  » (À volonté, selon le bon plaisir,)! Cette locution latine est la Reine de notre actualité.
         » Anima sana in corpore sano  » (un corps sain dans un esprit sain)?
        Pour conserver toute objectivité, il convient de ne pas négliger ces incontestables réalités avec les projets « Blue Book « ,  » Mk Ultra  » et la redoutable arme H.A.A.R.P capable de modifier le climat, de provoquer des tremblements de terre et de modifier les ondes cérébrales…Sans oublier la Wi-Fi, les antennes qui transportent les ondes de nos téléphones portables qui induisent des dysfonctionnements cérébraux et cellulaires démontrés, eux aussi.
        C’est pourquoi je suis convaincu que la folie humaine, la déliquescence des moeurs sont, elles aussi; en étroite imbrication avec le sujet!
        NOUS DEVENONS FOUS!!!
        Juger moralement celles et ceux qui s’adonnent à ces déviances contre-natures doit se faire avec compassion mais fermeté…La compassion jusqu’à un certain point qui lorsqu’il est atteint ne doit pas être franchi! Un membre gangrené doit alors être amputé pour la sauvegarde du reste du corps! Il en va de même pour la sauvegarde des tribus!
        Oui! J’ai bien dit  » tribu  » car nous vivons dans cette réalité tribale,.
        Bien entendu, les marioles qui, comme moi, parlent de ces choses là sont des conspirationnistes, des personnes qui n’ont aucune culture scientifique…
        Je m’arrête là sinon je vais partir de digressionS en digressions indigestes…

        J'aime

        • Tartampion dit :

          Au début j’y croyais pas à cette histoire de Haarp et de MK control et puis j’ai lu des choses troublantes et même wikipédia parle de ces dossiers déclassifiés alors si wikipédia le dit !!!….
          De plus Claire Séverac qui écrivait sur la question est morte assez brutalement ….
          On a du mal à croire tout ça des fois tellement c’est » too much  » mais même JPII disait qu’on était dans la » lutte finale  » entre le Bien et le mal , et qu’on était en plein combat eschatologique ce qui expliquerait bien des choses …
          Satan est déchainé parce qu’il sait qu’il a perdu me disait un prêtre , il jette toutes ses cartouches dans la bataille et toutes les barrières sont tombées …
          Il est vrai que dans ce monde le plus élémentaire bon sens fait défaut !
          Si l’on ne s’en tient qu’à ça ….
          Les abeilles tombent en masse à cause de ces fameuses ondes …
          Tout va bien et c’est pas fini !
          On est encore au seuil de très grands bouleversements …
          Le retour du Christ est proche parait il eh bien tant mieux !!!!
          Je connais pas Blue book je vais regarder ça , merci !
          Vive le Roi , vive Sa Majesté Louis XX duc d’Anjou !
          OREMUS !

          J'aime

          • Merlin dit :

            A tartampion
            Lorsque l’on a un esprit relativement sain, il est certes difficile de croire en ces faits…Et pourtant, et pourtant ils sont bien réels. Je vous invite à télécharger mon dossier en tapant « survivalisme » dans l’onglet recherche; je pense que le tout vous apportera peut-être d’autres éclaircissements. Ceci dit, je ne me fais aucune publicité puisque le dossier n’est pas signé…
            Effectivement le Mal sait qu’il va perdre et jette ses troupes inombrables dans la bataille!
            Il est même installé à Rome où lorsque vous pénétrez dans l’enceinte du Vatican, vous pouvez voir une immense croix du Christ…Retournée!!!
            Le Pape, lui-même, est un suppôt de Satan; il suffit de le voir former avec les doigts des deux mains les signes satanistes! Et ses positions politiques? D’un arbre pourri tombent des fruits pourris!
            Je sais que, ce disant, je vais m’attirer certaines foudres par des croyants sur ce blog pour asseoir le dicton  » La vérité n’est pas toujours bonne à dire « .
            Si l’on s’en tient à notre seule période christique, cela fait plus de 2000 ans que nous sommes pris pour des cons par toutes les institutions existantes, l’église catholique n’ échappant pas à la règle!
            Pour ma part, bien que profondément croyant, je me  » contente  » d’être chrétien!
            J’accuse Rome par laquelle fut créé l’asservissement spirituel (et financier), entre autres, et d’avoir, au bout du compte, trahi Dieu! D’ avoir assassiné notre coeur christique!
            Oh! Je ne dénie pas qu’il y ait encore de très bon prêtres, et j’en ai connus dont l’écoeurement vis à vis de Rome n’était pas simulé!
            Savez-vous (juste pour anecdote) qu’il y a 170 ans, les prêtres français  » gênants  » étaient envoyés dans le département des Landes, là où la mort par parasites, dont les moustiques était potentiellement efficace! Dans ce département le déplacement se faisait en échasses…Les marais…Assainis par Napoléon III.On y faisait aussi des courses de dromadaires!!!
            Cela fait donc longtemps que nous sommes sous la coupe du « Mal »…
            Et ainsi que vous l’écrivez, avec justes propos:
             » Il est vrai que dans ce monde le plus élémentaire bon sens fait défaut !
            Si l’on ne s’en tient qu’à ça ….
            Les abeilles tombent en masse à cause de ces fameuses ondes …
            Tout va bien et c’est pas fini !
            On est encore au seuil de très grands bouleversements …
            Le retour du Christ est proche parait il eh bien tant mieux !!!! »
            La Messe est dite…
            Je ne connais pas Louis XX; je vais donc faire une recherche sur lui. Si vous avez un lien à me proposer, je prends! Merci à vous!

            Grançais – Patriote – Chrétien
            Force et Honneur

            J'aime

Les commentaires sont fermés.