MLP : MEILLEURE ALLIEE DE NOS ENNEMIS

Je la revois encore, sûre d’elle, quelques jours avant le second tour de la présidentielle, hautaine, balayant d’un revers de main méprisant quelques questions des journaleux de service, pour une fois polis et plutôt clairvoyants :

‘’de toutes façons, je vais être en tête du second tour, alors (…) ‘’

Elle était donnée, jusqu’à l’automne 2016, entre 32 et 36 % au premier tour. Elle n’a cessé, à partir de novembre, de perdre des points, d’abord discrètement, puis de plus en plus. Et c’est de justesse qu’elle a battu Fillon, en restant loin derrière Macron, qui a bel et bien eu ses 24 % annoncés par les sondages. Et tout ça, avec à peine plus de 22 % au lieu des plus de 30 % espérés et tant de fois claironnés par l’intéressée, sûre d’elle et dominatrice.

Où donc étaient passés ses électeurs putatifs ?

La suite a éclairci cette question centrale :

Fillon avait fait un tabac aux primaires de la droite et du centre. Essentiellement, à cause de son programme, qui était le meilleur possible sans révolution compte tenu de notre triste situation.

Rappelez-vous : au lendemain de cette primaire enlevée haut la main par Fillon, avec tout de même entre 3 et 4 millions d’électeurs potentiels, MLP a été la première à tirer à boulets rouges sur lui. Pourtant elle avait été prévenue par des gens trop intelligents pour elle ; les supporters de Fillon étaient de loin les plus proches des bons côtés du FN. Pour n’importe qui sachant réfléchir sur les événements, il était clair comme de l’eau de roche qu’une grande partie des voix de Fillon aux primaires venaient du FN ou de sympathisants du FN. Beaucoup de partisans du FN, en effet, se retrouvaient bien mieux dans ce que Fillon avait de libéral intelligent, que dans les interminables sempiternelles leçons déversées à pleins seaux sur tous les médias par Philippot, le Raspoutine de MLP. Philippot indisposait par ses évidentes affinités marxistoïdes, ainsi que par sa désinvolture envers les promesses de MLP d’abroger les lois Taubira sur le mariage des hommes entre eux.

Il faut tout de même manquer singulièrement de sens politique pour ne pas avoir remarqué que presque toutes les composantes de La Manif Pour Tous choisissaient Fillon plutôt que MLP, alors même que pourtant, Fillon ne proposait même pas l’abrogation de ces lois, mais seulement le réécriture de toute la partie sur la filiation, c’est à dire sur le coeur de ces lois.

Ce que Fillon promettait, il était clair qu’il le tiendrait. LMPT ne s’y est pas trompé. Mais chaque fois que Philippot se faisait interroger sur les lois Taubira, il ne manquait jamais de préciser ‘’ce n’est pas la priorité en ce moment, on a d’autres chats à fouetter’’. En langage politicard, cette précision signifiait que Philippot aux commandes comme Premier Ministre, l’abrogation des lois Taubira aurait sûrement attendu la Saint-Glin-Glin, tandis que la réécriture de la partie filiation, avec Fillon, c’était tout de suite, pour en finir avec cette infernale pomme de discorde.

Le programme Fillon était exécutable rapidement, car s’il avait pu poursuivre sa campagne normalement, on aurait eu dès l’été la tva à 2 % (qui ne coûte presque rien aux revenus les plus modestes, compte tenu des bas taux des produits de première nécessité,et du fait que les prestations sociales, les loyers et bien d’autres prestations ou produits échappent à la tva, et du fait qu’on ne paie la tva que si on consomme, pas si on épargne (rappelons que la CSG frappe au premier euros ce qu’on appelle pompeusement les ‘’revenus’’ de l’épargne, en plus d’amputer le pouvoir d’achat de tous brutalement, qu’on achète ou pas). Le doublement du CA pour les auto-entrepreneurs allait sortir du chômage, en moins de six mois, au moins 800 000 personnes que les stupides lois Hollande y avaient plongées dès son arrivée à l’automne 2012, quand il a scandaleusement augmenté les forfaits sociaux des auto-entrepreneurs. L’exonération totale des charges jusqu’à 1700 euros mensuels allait créer en moins de six mois au minimum 750 000 emplois, vu le nombres d’artisans et PME qui n’attendaient que ça pour embaucher.

Avec ses 500 000 fonctionnaires de moins, Fillon ne licenciait personne : c’étaient des non-remplacements de départs à la retraite, étalés su cinq ans. Et c’était assorti d’une revalorisation des fonctionnaires dans leur ensemble, qui allaient voir enfin leur point d’indice débloqué ! Enfin, le doublement des seuils du nombre de salariés pour avoir droit aux tracasseries supplémentaires que l’on sait allait lui aussi créer beaucoup d’emplois. Si les forces obscures qui ont tout détruit n’avaient pas sévi, Fillon aurait fait baisser le chômage d’au moins 35 à 45 % en deux ans.

De plus, Fillon était le seul de tous les candidats (FN compris) à croire très fort à une réindustrialisation de la France, à présenter un programme vigoureux, clair et net en ce sens, ce que les actuels gouvernants croient impossible. Pour l’immigration, Fillon était réaliste et sans promettre la lune, avait clairement dit que l’une de ses premières initiatives aurait été d’exiger une réforme sérieuse de Schengen, et qu’en attendant, il établirait un contrôle sérieux des frontières, et ses électeurs lui faisaient confiance pour ce minimum, car Fillon ne promettait que ce qu’il pourrait réaliser.

L’intérêt bien compris du FN était de tout faire pour se retrouver au second tour contre Fillon. C’était possible avec un minimum d’intelligence politique : il suffisait de ne pas l’attaquer, de concentrer les tirs sur la gauche, sur Mélenchon, et de procéder à une discrète surenchère sur ce qu’il y avait de bien dans le programme de Fillon. Cette tactique aurait préservé la porosité entre les électorats baladeurs entre le FN et Fillon.

Or cette sotte, le lendemain même du second tour des primaires de la droite et du centre, s’est mise à tirer à boulets rouges sur Fillon, c’’st-à-dire à écoeurer tous ses électeurs à elle qui avaient plébiscité Fillon aux primaires de la droite et du centre. Adieu la porosité ! une violence inouïe ! MLP était hystérique : ‘’le programme Fillon, c’est une casse sociale sans précédent! ‘’. Et Philippot en rajoutait : ‘’ toutes ces mesures ne servent à rien, avec le protectionnisme intelligent, on règlera tout, les patrons moyens et petits ne demandent qu’une chose : que leurs carnets de commande se remplissent, le reste est sans importance ‘’ etc etc. Mélenchon était notablement moins violent et plus poli, ce qui démontre que son intelligence politique, qui ne casse pourtant pas trois pattes à un canard, était bien plus aiguë que celle de MLP.

Et MLP s’est déchaînée sur toutes les ondes radio et tv toute la semaine qui a suivi, sans relâche ; dans son site du FN c’étaient d’incessantes rafales anti-Fillon qui se relayaient, un coup MLP, un coup Nicolas Bay, un coup Philippot. Tous les sympathisants du FN qui avaient soutenu Fillon à sa primaire en ont été écoeurés et indignés, autant voix de perdues à jamais ! il ne faut pas chercher ailleurs les voix qui ont manqué à MLP entre 2016 et 2017 ; le décompte est aisé : sur les quatre millions de voix du second tour de la primaire LR-UDI, au moins trois se sont évaporées et ne sont jamais revenues au FN, soit quelque 7,5 % des inscrits, donc au moins 10 % des exprimés quel que soit le cas de figure. Rajoutez ces 10 % aux 22 % obtenus par MLP au second tour de la présidentielle, vous obtenez 30-32 % des inscrits, c’est-à-dire les scores moyens des sondages 2016. Vu l’aveuglement de cette femme, il n’est pas sûr qu’elle ait encore compris ça à l’heure où j’écris.

Notons que durant les 15 jours suivant la victoire de Fillon aux primaires, personne ne l’a attaqué sur l’affaire des ‘’assistants parlementaires’’. Les attaques, vicieuses, discrètes, ont commencé sur la Sécurité Sociale, Fillon s’étant vu accusé de vouloir la démanteler. Ses ennemis ont mis quelques jours à se remettre de l’écrasante victoire inattendue de Fillon aux primaires et ont trouvé là leur premier angle d’attaque. Bingo ! MLP, qui commençait à s’essouffler à force de taper sur Fillon à bras raccourcis, c’est engouffrée avec un enthousiasme effrayant dans cette nouvelle brèche dans le but évident de nuire le plus possible au vainqueur des primaires LR-UDI. Sa rage anti-Fillon redoublait,confinait à l’hystérie. Elle et son Philippot-Raspoutine répétaient sur toutes les ondes radio et tv, comme un limonaire, que Fillon s’était enrichi personnellement tandis q’elle, avec son affaire des assistants parlementaires payés par l’Europe, n’est-ce pas, ne s’était pas enrichie. Elle n’hésitait pas à se présenter comme honnête tout en insinuant lourdement que Fillon ne l’était pas, perdant encore les voix fillonistes qui auraient encore pu hésiter. Cette écervelée n’e jamais compris que les seules voix qui auraient pu sauver sa campagne étaient les voix oscillant, telles des électrons libres dans du cuivre, sans état d’âme, entre Fillon et le FN.

Non seulement elle faisait chorus avec les fouilleurs de fosse septiques du Canard Enchaîné, mais elle leur suggérait des arguments nouveaux auxquels ils n’avaient pas osé penser, avec ces distinguos entre son honnêteté dans sa propre affaire contrastant avec la soif d’enrichissement perso de Fillon dans sa propre affaire.

Or elle seule, si elle avait été intelligente, pouvait enrayer le processus qui a réussi, o combien péniblement, à écarter définitivement Fillon, ouvrant ainsi un boulevard non pas à elle, pauvre sotte qui n’a fait que lui tirer les marrons du feu, mais à Macron, que personne n’osait encore prendre aux sérieux. En effet, elle n’avait encore jamais réussi à se faire élire députée. Donc elle était pour ainsi dire vierge dans l’affaire des assistants parlementaires, donc, bien place pour clamer tout haut la vérité ; c’est-à-dire pour démoncer l’hypocrisie de ces attaques qui ruinaient la vraie démocratie =à savoir, qu’ils étaient au moins 1800 à 2000 parlementaires qu’on aurait pu attaquer comme on attaquait Fillon, qui s’étaient goinfrés d’argent public légal donné par Mitterrand aux députés et sénateurs pour les rendre sages comme des images et leur faire accepter le rôle peu flatteur de chambre d’enregistrement. Le dossier complet avec tous les détails lui avait été communiqué pour son débat entre les deux tours de la présidentielle. Il semble qu’elle n’a rien compris, puisqu’elle ne s’en est pas servi, alors qu’elle aurait pu poser à Macron la question qui tue, la question que voici :

‘’ pour en finir avec ces affaires d’assistants parlementaires, moi je proposerai, élue présidente, qu’on supprime une bonne fois les deux enveloppes des députés pour frais de secrétariat et d’assistant parlementaire, et qu’on remplace ce système obscur et hypocrite par la création d’un corps de fonctionnaires d’un millier de personnes, recrutant sur concours, et qui seraient chargés d’aider les députés dans leur travail tant comme assistants parlementaires que pour secrétariat. Alors je vous demande les yeux dans les yeux de répondre par oui ou par non à la question : approuvez vous ce projet ou y êtes-vous hostile ? je ne vous demande pas de disserter mais de dire seulement oui ou non. A vous la parole !’’

Cette question aurait tué Macron; En disant non, il se rangeait dans le camp des corrompus assoiffés d’argent. En disant oui, le soir après le débat, je ne vous dis pas les engueulades homériques qui auraient plu sur lui comme à Gravelotte : ‘’mais tu es fou ? ou tu es con ? tu nous sucres nos revenus dont personne ne parle jamais, enfin il faut que tu rattrapes ça, tu viens de faire la pire connerie de ta vie’’, etc. Ce ‘’oui’’ lui aurait coûté le soutien d’une jolie fraction de ses nouveaux amis, et on serait allés vers un score final MLP/Macron entre 45/55 et peut être 46/54, ce qui aurait changé du tout au tout la suite, notamment les législatives, où MLP aurait pu faire une trentaine de députés et avoir un groupe, donc n’assurant à Macron qu’une majorité relative au lieu de la catastrophique majorité absolue qui est la sienne maintenant et qui va à coup sûr lui faire obéir comme un toutou à la Merkel, qui va lui demander d’accueilir toujours plus de clandestins en France.

On pourrait continuer toute la nuit si besoin était. Mais les quelques exemples ci-dessus mpontrent assez la catastrophe politique qu’a été le comportement de MLP entre le 23 avril 2017 et le fatal 3 mai 2017, date du débat crucial entre les deux tours de la préseidentielle.

Que nos lecteurs me comprennent bien : je n’ai pas voulu leur vanter les mérites de Fillon, je leur demande de vouloir bien le croire. Mes idées perso sont bien plus radicales, mais je ’n’ai pas voulu les mettre en avant dans ce texte. j’ai simplement montré le désastreux manque d’intelligence politique de MLP, qui ne se borne pas à sa lamentable prestation du débat du 3 mai 2017, mais s’est poursuivi sans interruption entre le 24 avril 2017 au matin jusqu’an lendemain du 18 juin 2017, date où l’étau mortel s’est refermé sur les français.

j’ai voulu restituer partiellement le contexte précis dans lequel elle se trouvait durant ces 85 jours, en ne m’intéressant qu’à ce qui était son possible à elle, ce qu’elle aurait pu faire sans engendrer une révolution pour nous éviter cette sale fausse victoire qui donne tous les pouvoirs à Macron alors que 83,4 % des quelque 47400 000 inscrits n’ont pas voté pour son parti le 18 juin 2017. Elle a raté systématiquement toutes les nombreuses occasions qui lui étaient offertes sur un plateau. En mesurant la gravité et la multiplicité de ces erreurs, on voit bien qu’il est irresponsable de confier à cette femme le destin de la droite française qui n’a jamais avancé depuis le printemps 1986, ou le déjà âgé JMLP avait quand même, à lui seul (avec la puissante aide de Stirbois) et avec seulement 12 % des suffrages des inscrits, envoyé 50 députés FN à l’Assemblée Nationale ! (curieusement, on n’en parle jamais, de ce score-là….).

De deux choses l’une : ou bien cette femme disparaît de la politique française, ce qui permettra enfin à une nouvelle VRAIE droite de naître et de vivre, ou bien elle va préparer son échec de 2022, en attendant celui de 2027 et pourquoi pas, celui de 2032 ! ce qui laissera toute latitude à la gauche soi-disant libérale mais non moins marxistoïde française d’achever la France par métissage généralisé et de gérer sa disparition définitive de l’Histoire……

Et je ’n’ai même pas dit la moitié de ce que j’aurais pu dire !

Jean NOGUES

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour MLP : MEILLEURE ALLIEE DE NOS ENNEMIS

  1. Tartampion dit :

    Il ne peut qu’être exceptionnel vu le tas de merdes et de gros étrons qu’on se tape depuis des décennies !
    Vive le Roi , vive la Providence , vive le Christ -Roi !
    Oremus !

     » si les élections pouvaient changer la vie , elles seraient interdites depuis longtemps  »
    Coluche

    J'aime

  2. Jean NOGUES dit :

    Je le répète, Anonyme, donnez-nous au moins une présomption de preuve de ce que vous suggérez de façon transparente. Sinon c’est trop facile !

    J'aime

  3. Jean NOGUES dit :

    Trop sommaire, Equalizer, voir ma réponse à Biker et eurocalifat. Entre Paul Emic et moi il n’y a guère plus qu’une feuille de papier à cigarettes. Mais je ne dirais pas qu’il n’aurait pas eu les burnes pour l’appliquer. Je dis qu’il aurait dû affronter des forces d’une puissance incroyable. Mais rien ne prouve qu’il n’aurait pas pu résister.

    D’autre part je connais bien ce bruit insistant auquel Anonyme fait délicatement allusion. Mais quand j’ai demandé des présomptions de preuve crédibles, jusqu’ici je n’ai obtenu que dérobades peu flatteuses et dégonfloirages pitoyables. Aucun des auteurs de ces bruits n’assume. C’estv trio facile de lancer des trucs et de se défiler quand on demande au moins quelques détails crédibles.

    Aimé par 2 people

    • Paul-Emic dit :

      Les mœurs sexuelles n’ont d’intérêt en politique que lorsqu’elles influencent de manière notable le comportement public. C’était le cas pour DSK obsédé bien connu, mais aussi pour Mitterrand, à un degré moindre pour Flanby , c’est le cas pour quelques membres de la classe politique pour lesquels le monde n’est qu’un immense trou du cul où le partage des charges ne se fait qu’en fonction de l’appartenance ou non à la confrérie des inversés. Je n’ai pas l’impression que cela ait été le cas pour Fillon quand bien même sacrifierait-il à la brioche maudite, pour reprendre l’expression d’Alphonse Boudard.
      Pas besoin de ce travers pour être lâche ou brillant.

      J'aime

  4. Verdammt dit :

    Bonsoir tout le monde,
    Je l’ai dis dans d’autres post que les Le Pen dégagent.
    C’est des gens à foutre la merde et on n’en veut plus.
    Ils ne virent que des cadres biens depuis longtemps.
    Ils se virent entre eux. Marion l’a comprit au moins.
    « L’islam compatible à la république ». Nous les Français d’Afrique du nord ça passe très mal.
    Moi je les remercie tout simplement Mais qu’ils dégagent.
    Ces gens nous font honte..
    La vie continue et les patriotes iront plus loin.
    Un PN d’Afrique du nord

    J'aime

  5. Biker48 dit :

    D’accord avec vous pour ce qui concerne Marine Le Pen par contre je ne suis pas persuadé que Fillon aurait appliqué son programme s’il avait été élu ….ce type est un lâche et un traitre et il l’a bien montré lorsqu’il s’est lamentablement couché en appelant à voter Macron dans la minute qui a suivi l’annonce du résultat de l’élection du premier tour …laissez le pourrir dans les poubelles de l’Histoire avec son Maitre Sarkosy et rajoutez y si vous voulez Marine Philippot et bien d’autres ..nous n’avons plus de temps à perdre avec des salopards pareils….

    Aimé par 1 personne

    • EuroCalifat dit :

      Fillon est une fiotte, la question ne se pose pas…

      Aimé par 1 personne

    • Jean NOGUES dit :

      Fillon ne pouvait pas faire autrement. Même vous, à sa place vous auriez appelé à voter Macron. Votre critique serait fondée dans d’autres circonstances, mais là, c’est comme si vous jetiez une auto du haut de la Tour Eiffel et que vous ergotiez sur ce qui reste de la voiture une fois arrivée au sol, en affirmant qu’elle était de mauvaise qualité. Cet appel de Fillon était destiné à écarter toutes les nombreuses personnalités qui le suppliaient de continuer le combat, notamment en essayant de faire invalider l’élection de Macron. C’était impossible, pour des raisons qu’il serait trop long de détailler ici.

      Mais votre critique pèche par un autre côté. Fillon est le seul et unique candidat qui parlait de refaire de la France une grande puissance économique, et en cela, il ne plaisantait pas. Il en aurait eu les moyens, car il aurait été suivi par une écrasante majorité de LR et de l’UDI, sans compter les habituels professionnels du vol au secours de la victoire.

      Or la gauche américaine s’est jurée de longue date de rabaisser une fois pour toutes la puissance française. Sa bête noire c’est le programme nucléaire français, qu’elle fait tout pour entraver et réduire jusqu’à la destruction complète. Et justement, Fillon avait dessiné les contours d’une politique de réindustrialisatioin de la France, en insistant sur le besoin d’un renouveau scientifique et d’une relance systématique de notre outil nucléaire civil et militaire. Il avait dit que c’est là un domaine où la France dominait encore il n’y a guère par l’excellence, et qu’il fallait revenir à cette excellence, au lieu de gaspiller scandaleusement notre argent en imbécillités éoliennes et autres photovoltaïques qui ne produisent rien et coûtent un bras. Il ne fallait pas plus pour que ces forces yankees cliniciennes baissent le pouce et décident, confidentiellement, de descendre Fillon en flammes. Ce sont en dernier recours ces forces maléfiques qui ont financé à coupe de milliards la fabrication de la baudruche Macron et les campagnes hystériques contre Fillon et ses boys.Ces financements énormes consentis pour descendre Fillon démontrent qu’il n’était pas si mauvais pour la France.

      Cela dit, je tombe d’accord avec vous que pour appliquer son excellent programme, Fillon aurait dû affronter les mêmes forces occultes qui l’on descendu avant qu’il prennent son envol, et que cette lutte n’aurait pas été un chemin parsemé de roses. Mais à mon, avis, il aurait mieux valu tenter ça que se retrouver là où nous en sommes maintenant…..

      Dites-vous bien que le prochain stade de la descente en flammes de la France, c’est, après avoir définitivement détruit tout avenir nucléaire civil pour nous, de refiler la force de frappe française (qui ne fait rire personne, vu nos positions enviables dans les lasers militaires et dans la miniaturisation du thermonucléaire militaire) à l’OTAN…….

      J'aime

      • Biker48 dit :

        Je maintien que Fillon est un pauvre type et un traitre ..si ce n’était pas le cas il n’avait qu’une attitude à avoir le soir du premier tour ,ne pas donner de consignes de vote au lieu d’appeler à voter Macron qu’il a comme beaucoup d’autres dénigré (à juste titre) pendant la campagne …question d’Honneur ,une vertu oubliée depuis longtemps dans ce Pays et pas seulement par les Hommes Politiques….

        J'aime

        • Jean NOGUES dit :

          J’en ai été aussi choqué que vous. Mais n’accablez pas le seul politicien qui a essayé de nous refaire une industrie et de résister pour de bon à l’américanisation-islamisation, car la question nucléaire est absolument centrale là-dedans. Les mêmes forces qui nous imposent les envahisseurs se foutent ben pas mal de l’honneur et ont un but invariable, bien concret et obstiné : en finir avec le nucléaire civil et militaire français, pour faire de notre pays un Hong-Kong européen multitout, qui n’aura d’autres ressources que celles d’un nouveau Las Vegas européen, bref, un hyperbordel de l’Occident assorti de toutes les salles de shoot qu’on voudra, pour le plus grand bonheur des usuriers les plus sordides. .

          De toutes façons, Fillon est un grimpeur de grande qualité, qui a à son actif un carnet de courses impressionnant, avec des faces nord rarement tentées et réussies. Pour avoir pratiqué ce sport moi-même à un niveau honnête, je peux vous affirmer que ce n’est pas un sport de lâches, ni de couilles molles. C’est, avec la navigation solitaire de grande envergure, un sport qui exige tout de celui qui s’y livre. Et il n’existe aucun grimpeur digne de ce nom qui n’ait jamais été confronté au combat individuel absolu avec la mort. Moi qui n’ai été qu’un modeste grimpeur, avec quand même une première dans les Pyrénées, j’ai vécu cette épreuve de très près, en 1974. J’ai cru que je ne pourrais jamais sortir de cette satanée paroi, car à 900 m presque à la verticale au-dessus du point de départ, on s’est trouvés avec mon coéquipier devant un mur surplombant lisse comme un miroir, de 60 m de large et plus de 40 m de haut, sans une prise nulle part. C’était le mur final…Aucune sortie visible. Seul atout qui nous restait : un excellent relais au pied de cette muraille désespérante, qui aurait pu supporter le poids d’un éléphant. Si vous saviez comment on a réussi à se sortir de là, vous n’en dormiriez pas de la semaine. Chaque pas qui nous a sauvés nous demandait entre 5 et 10 minutes de concentration avant de nous y lancer. Il ne pouvait être question de redescendre de cette fichue paroi. Moi qui ne crois à rien, après en avoir réchappé je suis allé brûler un cierge dans la première chapelle venue bien française de chez nous et bien chrétienne, le lendemain……

          Lui qui voulait réellement faire quelque chose pour la France française, il a été mochement sali, sa famille traînée dans la boue. D’après ce que je crois savoir, il est parti se mesurer avec l’Annapurna pour tout oublier. L’Annapurna, vous connaissez ? un tueur bien plus redoutable que l’Everest, au sommet duquel on trouve très peu de monde et zéro déchet (alors que l »Everest est pourri de déchets et que son ultime camp de base est parfois rempli de monde jusqu’à 2000 personnes). Renseignez-vous : ceux qui ont réussi son ascension, surtout les tout premiers (après l’exploit de Lachenal et Herzog, sans oublier le side-man Rebuffat), n’étaient pas spécialement des habitués des défilés de la gay-pride tels que les décrit Dieudonné…..

          J'aime

          • Biker48 dit :

            C’est beau l’amour fou irraisonné pour une personne…je ne dois pas être un sentimental….

            J'aime

            • Biker48 dit :

              Vous dites que Fillon est un grimpeur de grande qualité ……

              « L’ambition souvent fait accepter les fonctions les plus basses; c’est ainsi que l’on grimpe dans la même posture que l’on rampe ».
              Jonathan Swift

              J'aime

            • Jean NOGUES dit :

              Je n’aime personne. J’approuvais 100 % son programme, cela seul comptait. Restaurer la puissance française, arrêter les gaspillages insensés dans les conneries éoliennes et autres, mettre l’argent dans les industries de pointe, notamment nucléaires militaires et civiles, supprimer les charges patronales jusqu’à 1700 euros de salaire mensuel net, doubler les seuils de CA des autoentrepreneurs et rétablir le calcul avantageux de leurs charges forfaitaires qui prévalait avant Hollande, en finir avec les 35 heures, augmenter la tva de deux points, supprimer 500 000 fonctionnaires en 5 ans par non-remplacement de départs la retraite, rétablir des relations normales avec la Russie, réécrire la partie filiation des lois Taubira, garder la partie centrale du Code du Travail (notez bien : sans s’attaquer aux contrats de travail), tout ça aurait sauvé le pays en cinq ans.

              En plus, Fillon allait s’attaquer à la partie mafieuse de la Sécurité Sociale que le monde entier nous envie, cela aussi m’allait très bien. J’ai une excellente mémoire et j’ai encore en travers de la gorge la mort de René Lucet en 1982, qui avait mis le nez trop près dans les affaires SS de Marseille et alentours,  »suicidé’ de deux balles dans la tempe qu’il s’est tirées successivement lui-même tout seul comme un grand, une remarquable performance digne du cirque Pinder !.

              Laisser croire que je vote ou ne vote pas pour quelqu’un parce que je l’aime ou que je ne l’aime pas, je considère que c’est une insulte qui m’est adressée. Je ne vote qu’avec mon cerveau, et j’ai bien l’honneur de vous dire que mon QI est notablement supérieur à 70.

              Je suis déçu, Biker, que vous ayiez cru intelligent de m’adresser cette insulte, déçu parce que j’avais plutôt bonne impression de vous. Je vous demande de réparer svp, ça corrigerait et à la longue, ça cicatriserait dans mon esprit..

              J'aime

  6. EQUALIZER dit :

    Grâce à la représentation proportionnelle (une des 110 propositions de Mitterrand) le FN a obtenu 35 députés en 1986 … la gauche se retrouvant minoritaire (1ère « cohabitation) … le retour au scrutin majoritaire à deux tours (pas merci à Chirac!) éliminera le FN de l’ assemblée . Mission accomplie pour Chirac , « le plus corrompu des présidents » de la Vème république (dixit Sarkozy -expert- in « La cause du Peuple » de P.Buisson)

    J'aime

    • Paul-Emic dit :

      toutes les décisions malheureuses prises disons depuis 74 ont pour origine directement ou indirectement Chirac et son compère Giscard. La gauche n’a eu qu’à marcher sur leurs battues.
      Fillon avait peut-être le meilleur programme mais il a bien montré qu’il n’aurait pas eu les burnes pour l’appliquer. Il faut lui reconnaitre qu’il n’a pas eu non plus la veulerie de Valls qui est prêt à manger sa merde pour exister.

      Concernant MLP et le FN l’affaire est désormais claire.
      En ce qui me concerne en absence de résistance crédible je me rallie au royalisme . Un royalisme fantasmé loin de ces deux prétendants issus de branches pourries. Finies les élections en ce qui me concerne.

      J'aime

      • Anonyme dit :

        Fillon a des couilles au cul …. malheureusement, ce ne sont pas les siennes

        J'aime

      • Tartampion dit :

        Excellent choix !
        Vive le Roi !
        Au moins n’y a t-il chez lui aucune ambition politique ,il nait en haut de l’échelle sociale donc pas de démagogie , pas de carriérisme , pas d’arrivisme , qu’il veuille ou non la couronne il l’aura , pas le choix !
        Pas de politique à court terme , c’est pour la vie !
        Pas pour son mandat …
        Et pour les générations futures …
        Mais qui est le Roi ?
        3 courants dans le monarchisme français : les bourbons , les orléans , le courant providentialiste .

        Le duc D’anjou est le descendant du petit fils de louis XIV, le dernier Bourbon .
        Jean d’Orléans descend de son cousin philippe égalité qui vota la mort de son cousin le roi Louis XVI …
        Quant au courant providentialiste , il attend que la Providence nous envoie un Roi quand la situation sera tellement pourrie , que la france sera tombée si bas , que 100% des français se rendront compte que la république c’est que de la mafia , de la trahison , de la corruption , des loges , de la merde .
        Le courant providentialiste compte un peu sur le fait que Louis XVII ne serait pas mort au temple et qu’il aurait eu une descendance …

        Je vous laisse faire votre choix …et votre jugement !…
        Vive le Roi !

        « la démocraSSie est l’antichambre de la tyrannie  »
        Platon

        Aimé par 1 personne

        • Paul-Emic dit :

          je n’entre pas dans ces querelles visant à reconnaitre comme légitime un descendant de ces branches malades. Le futur roi devra être un homme exceptionnel à tous points de vue tellement il y aura à reconstruire et je m’en remets à la Providence pas aux généalogistes.

          J'aime

Les commentaires sont fermés.