Rachel Marsden: Comment Macron a fini par vivre le rêve de Trump

Note de la Rédaction: Cet article sera le dernier que nous diffuserons de Rachel Marsden, nous ne sommes pas là pour retransmettre les cirages de pompes des fossoyeurs de ce qu’il reste de la France. Si RM souhaite être remarquée par marcon et, qui sait, rejoindre son équipe, c’est son droit bien entendu, après tout il y a bien des algériens, marocains, etc etc, pourquoi pas des canadiens! Le monde des banques est international! En attendant, je suis certain que BFM sera ravi de l’accueillir!

Alors que le président américain Donald Trump continue de combattre ses ennemis de l’establishment de tous les côtés à Washington, le président français nouvellement élu Emmanuel Macron, qui n’était même pas sur le radar comme candidat pendant la plus grande partie de la campagne de Trump, a réussi à anéantir l’ancienne garde de l’ établissement politique français. Comment a-t-il fait?
Le premier tour des élections législatives françaises s’est tenu ce dimanche. Sur les 577 sièges de l’Assemblée Nationales, le parti de Macron, La Republique En Marche, qui n’existait même pas il y a un an, devrait gagner jusqu’à 455 d’entre eux. La bonne nouvelle pour la droite c’est que le seul autre parti avec une voix réelle sera, a priori, le centre-droit Les Republicains de l’ancien président Nicolas Sarkozy et leurs alliés, avec 70 à 110 sièges.

En ce qui concerne le Front National, avec son programme  anti-immigration favorisant l’état  nounou  et faisant de l’Union européenne un bouc émissaire pour la prolongation d’une  politique domestique socialiste, disons simplement que le leader Marine Le Pen aurait mieux fait de  dépenser tous les millions d’euros de sa campagne électorale pour un siège à bord du vol SpaceX d’Elon Musk vers la lune. Le Pen sera l’un des seuls membres de son parti à se faire élire.

En parlant de l’espace, Macron, âgé de 39 ans, est un OVNI politique. Il a fréquenté les meilleures écoles de l’establishment, mais contrairement à ceux qui s’accrochent au pouvoir une fois qu’ils y ont goûté, Macron a démissionné de son poste de ministre de l’économie, de l’industrie et des affaires numériques en août dernier après seulement deux ans, puis a formé son propre parti politique . Bien que le president sortant Socialiste, Francois Hollande, ait été impopulaire, tout boulevard de victoire était rempli de prétendants de l’establishment, des poids lourds – anciens premiers ministres, ministres et Sarkozy lui-même. Ensuite, il y avait Le Pen, qui misait principalement sur un programme anti-establishment à un moment où ce sentiment était une tendance électorale, comme on l’a vu avec l’élection de Trump et le vote en faveur du Brexit.

La décision de Macron de quitter le poste de ministre pour créer un parti politique avec l’idée qu’il ne gagnerait non seulement la présidence, mais aussi que ses candidats assez largement inconnus   obtiendraient une majorité absolue a l’assemblée, semblait être une illusion. Ce n’est pas le genre de chose qu’un politicien français fait, surtout une fois installé dans le système. C’est comme quitter un poste de cadre chez Microsoft pour créer une start-up.

Peu importe que Macron soit un ancien banquier d’investissement pour Rothschild dans une ère anti-bancaire et un ministre du gouvernement dans une ère anti-establishment. Il a laissé l’impression qu’il n’est pas du système, mais comprend quand même assez bien le système pour pouvoir le changer.

Et c’est bien ici où Macron a un avantage sur Trump. Tandis que Trump lutte toujours contre le système, Macron a réussi à l’amadouer. C’était remarquable de voir d’anciens ministres de tout bord solliciter l’investiture de La République en Marche, ce parti start-up – ou de plaider pour ne pas avoir ce parti en face dans leur circo. Le premier tour des élections législatives a déjà éliminé une grande partie de l’ancienne garde dans une révolte exsangue.

Les preuves suggèrent que Macron considère le monde à travers le prisme de business et de l’entreprise. C’est ce que Trump a été élu pour faire et devrait faire beaucoup plus. Plutôt que d’aller en Arabie saoudite et de s’en prendre a l’Iran, Trump aurait dû insister les projets coopératifs économiques entre les Saoudiens et les Iraniens. Les gens se battent moins quand ils sont occupés à compter de l’argent.

Macron a même transformé le changement climatique en opportunité d’affaires. Plutôt que de vendre ce non-sens a valeur nominale, il a mis en place un site Web, makeourplanetgreatagain.fr, pour recruter des entrepreneurs et des scientifiques en France. J’ai visité le site et je me suis identifié comme un «entrepreneur / entreprise» des États-Unis. Lorsqu’on vous demande pourquoi vous luttez contre le changement climatique, j’ai tape, « Parce que je veux gagner de l’argent! » Le site a généré une page avec le titre: « Votre nouvelle patrie », me fournissant des contacts de l’agence Business France et un lien vers un site Web décrivant le processus d’immigration.

La première réforme de Macron est de s’attaquer à la source des problèmes économiques de la France: le droit du travail français. S’il veut rendre la France encore plus productive, il y aura beaucoup de résistance. Seul le temps indiquera si Macron peut faire ce que les précédents présidents français n’ont pas réussi, mais on s’attend à ce qu’il s’attaque aux réformes du travail par ordonnance – contournant le débat parlementaire – pendant l’été alors que les manifestants potentiels sont à la plage, distraits par leur minimum sacré de 30 jours de vacances payées.

Et avec plus de 51 pour cent des électeurs français considérant le temps estival du week-end dernier assez dissuasif pour éviter de voter lors d’une élection importante, Macron pourrait bien effectivement réussir à changer le système en rendant aux Français leur souveraineté, dans sa forme la plus importante: celle de la liberté personnelle contre l’état.

Note de la Rédaction: Cet article sera le dernier que nous diffuserons de Rachel Marsden, nous ne sommes pas là pour retransmettre les cirages de pompes des fossoyeurs de ce qu’il reste de la France. Si RM souhaite être remarquée par marcon et, qui sait, rejoindre son équipe, c’est son droit bien entendu, après tout il y a bien des algériens, marocains, etc etc, pourquoi pas des canadiens! Le monde des banques est international! En attendant, je suis certain que BFM sera ravi de l’accueillir!

 

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

20 commentaires pour Rachel Marsden: Comment Macron a fini par vivre le rêve de Trump

  1. lanceur dit :

    ah! le pognon que ne ferait-on pas en son nom. Cette dame, comme nombre de français, sont hypnotisés comme le lapin dans les phares de la voiture macron qui n’est là que pour appliquer, comme un laquais, cette politique de destruction des nations. Comme dit atalli, le commerce est partout, GPA, drogue, prostitution………etc, « la France est un hôtel ou on doit pouvoir entrer et sortir comme on le désire ». Nous, on se bat pour notre pays, notre culture, notre civilisation, eux pour le fric et un monde multiculturel, un gros fromage à pâte molle et sans goût.

    J'aime

  2. Marc dit :

    Comment peut-on raisonnablement défendre un système aussi monstrueux, aussi pervers et INHUMAIN que l’ultra-capitalisme à l’Américaine??! Avec plus de 40 MILLIONS de citoyens Américains n’ayant aucun accès à des soins médicaux de base, un niveau d’éducation publique LE PLUS BAS de tout le Monde Occidental, un niveau de saccage environnemental plus terrifiant encore que ceux Brésil ou de l’Indonésie…nul doute: le « système Américain » n’a rien à envier en inhumanité à ceux de la Chine « Populaire » ou de la Corée du Nord!… J’exagère?? A peine!…

    J'aime

  3. EuroCalifat dit :

    Note de la Rédaction: Cet article sera le dernier que nous diffuserons de Rachel Marsden, nous ne sommes pas là pour retransmettre les cirages de pompes des fossoyeurs de ce qu’il reste de la France. Si RM souhaite être remarquée par marcon et, qui sait, rejoindre son équipe, c’est son droit bien entendu, après tout il y a bien des algériens, marocains, etc etc, pourquoi pas des canadiens! Le monde des banques est international! En attendant, je suis certain que BFM sera ravi de l’accueillir!

    Aimé par 1 personne

  4. Biker48 dit :

    Elle part en couille Rachel ,elle est tombée elle aussi sous le charme du nabot traitre à la France …décidément on aura tout vu …elle n’a pas compris que Macron n’a rien d’un génie ,mais que ce sont les Français qui sont d’une immense connerie et que face au FN même le premier abruti sorti d’un asile la veille aurait été élu….Désormais je ne lirais plus ni n’écouterais les éditos de Rachel Marsden ,elle peut sans problème intégrer BFM.WC…

    Aimé par 1 personne

  5. les Brigandes dit :

    Démentiel : « Peu importe que Macron soit un ancien banquier d’investissement pour Rothschild.. »
    Ah bon ? On tombe des nues devant une telle stupidité !
    Marsden est virée de nos références.

    Aimé par 1 personne

  6. Libre Exptression dit :

    On peut ne pas aimer Macron, ne pas avoir l’idée de voter pour lui ou ses futurs députés, tout en reconnaissant qu’il a bien manœuvré, du début à la fin, certes largement aidé, par la nullité crasse d’Hollande, et ses idées socialistes d’un autre siècle, derrière lequel il est facile, de paraitre mieux.

    Quant au code du travail français digne de  » Germinal  », quand on est un FN, canal historique ! On trouve que c’est un des principaux frein à l’embauche, ainsi qu’à notre record perpétuel de chômeurs.

    J'aime

    • Jean dit :

      le record de chômage je dirait que c’est une bonne part de délocalisations, une part de taxes trop importantes et pour finir le travail, une bonne grosse immigration qui va remplir plus facilement les boulots pas trop qualifiés. Allez voir en Isère comment se passent les choses. Sur une petite ville remplie de portugais dont beaucoup ici depuis plus de trente ans et certains avec la carte de sejour., les entreprises ont trouve moyen de ramener des portugais du Portugal pour bosser l’été. Je vous garanti que les gens d’ici auraient bien pris la place. La protection du travailleur apportée par le code du travail, c’est pas rien non plus. Vous pleurerez quand le boss va renégocier les heures et autres pauses repas ( déjà coupées en trois depuis 15 ans) . plus de prud’hommes, plus de sanctions a vous virer comme un malpropre, bref le bonheur du MEDEF.

      J'aime

      • lanceur dit :

        merci de ce témoignage.

        J'aime

      • Paul-Emic dit :

        il faut dérouler le fil jusqu’au bout. Dans un système ou il n’y a plus d’attachement national ou patriote de la part des entrepreneurs, dans un système où seul l’argent compte à cause de la mise en concurrence généralisée avec le globe terrestre entier, l’entrepreneur est à la recherche des coûts les plus bas. Il lui faut donc une monnaie pas trop forte, des taxes très faibles et des salaires très bas. Toutefois dans la mesure où toute sa production ne part pas à l’exportation, il ne peut pas baisser trop les salaires de ceux qui sont aussi ses clients. Il y a ainsi un équilibre qui se créée sauf si en permanence on fait venir de la chair fraiche qui bossera pour rien ou si on peut délocaliser la production et la rapatrier avec des frais raisonnables toujours moins chers qu’une main d’œuvre trop gourmande . La délocalisation ne peut toutefois pas être pérenne ni générale car se pose alors la question des clients : quelles sont leurs sources de revenus pour justement pouvoir être client.
        Deuxième point la monnaie pas trop forte. Certains économistes ont démontré que l’Euro était parfait pour l’Allemagne car il est un peu sous évalué par rapport à l’ancien mark. L’euro rend donc l’Allemagne compétitive, alors que l’euro est surévalué pour tous les autres pays y compris la France qui perdent en compétitivité de manière tout à fait mécanique. L’euro tue l’Europe bien plus surement qu’un Brexit ou un hypothétique Frexit.
        Les taxes, troisième point. les taxes sont en grande partie destinées à payer la paix sociale et à rembourser la dette. Sur la dette je ne m’étendrai pas il y a moult articles bien faits là-dessus, mais parlons de la paix sociale. Il s’agit d’une part de payer les chômeurs privés de leur travail par ce qui précède et qu’on préfère voir en petit consommateur plutôt qu’en révolutionnaire et d’autre part de subventionner les travailleurs importés dont les salaires sont souvent au seuil de la misère.
        Cette manne est payée par les taxes et par la dette.
        Le système s’a

        J'aime

      • Paul-Emic dit :

        j’ai du appuyer sur une touche qu’il ne fallait pas
        Je continue
        Le système s’auto régulait tant bien que mal mais avait au moins deux limites, la dette n’est pas extensible à l’infini et il fallait le consentement de tous.
        Or le patronat français, le plus intelligent du monde comme chacun sait, est rentré dans une logique complètement financiariste. Il s’imagine pouvoir réduire les charges de manière drastique en réduisant les salaires à un niveau de tiers monde et ne pas payer son écôt au coût social de ses prétentions financières. Il a trouvé sa vedette Macron, pour le sale boulot . Parallèlement il s’accroche à l’euro qui va accentuer le coùt pour la classe moyennes et le prolétariat . Enfin, cerise sur le gâteau il défend bec et ongles l’immigration comme moyen de briser la classe qu’autrefois on aurait appelée ouvrière. C’est une guerre des classes en fait .
        Alors pendant un an voire deux ou trois la classe moyenne va payer pour tout le monde et au bout du compte, il n’y aura plus de classe moyenne. Et là finies les allocations, les retraites etc … Même l’État sera probablement en très mauvaise posture avant dix ans et bien en peine de payer ses fonctionnaires .
        Et là ça va être très chaud. J’espère pour Gattaz qu’il a acheté une résidence de rêve dans un pays tranquille .

        J'aime

  7. Paul-Emic dit :

    Elle n’a pas tout compris. Le seul intérêt de détruire le code c’est que ça va demontrer que notre deficit de compétitivité vient de l’Etat et de l’euro. Et après ça va être la chasse a courre cobtre les oligarques

    J'aime

  8. Caillette aux herbes dit :

    Ho la ! On se calme ! Le minus ne fait rien , c’est une marionnette . Tout est mâché par les pervers

    J'aime

  9. Jean dit :

    De plus en plus ridicule cette Marsden. Applaudir à la destruction du code du travail sous prétexte de favoriser la productivité française… Ce n’est pas comme si les français étaient parmi les plus productifs au monde a temps de travail égal. Marsden n’est rien d’autre qu’une porte parole du système bancaire .qu’elle retourne casser les roubignolles au Canada . pour encore plébisciter ce système moisi jusqu’au tréfonds, il faut être un sacre imbécile, ou alors être très bien payé.

    J'aime

  10. Anonyme dit :

    Eh bien Rachel semble aussi céder à l’illusion macron! Le minable lui aurait il promis une place dans son appareil? Bon! Pour venir s’installer en francarabia il est vrai qu’il faut être soit un peu dérangé du ciboulot, soit chercher quelques migrants à mettre dans son lit, soit être un ou une énorme opportuniste prêt à suivre n’importe quel politicard pourvu que ça rapporte! 3 options… laquelle est la bonne, très chère Rachel?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s