Richard Ferrand : affaire classée. Les escrocs en marche.

Avant d’être ouverte…

Le parquet financier, vient d’annoncer renoncer à ouvrir une enquète sur les tripatouillages financiers de Richard Ferrand , ex socialiste désormais en marche vers le magot.

Il suffit qu’il dise  » Y a rien d’illégal », la phrase magique comme « Sésame ouvre-toi » pour que hop, affaire réglée.  Si demain vous avez un problème suffira de dire pareil, l’affaire sera classée illico. Bien entendu BFMAcron n’ a pas fait la une là-dessus, Pute Elkrieff se garde bien d’en parler.

L’affaire est simple, il est en 2011 directeur général d’une mutuelle en Bretagne, celle-ci a besoin de locaux. Pur hasard, elle loue ces locaux à une SCI détenue par son épouse, ça commence bien,  le conflit d’intérêt ils doivent pas trop connaître au parquet financier ! Le plus beau est qu’à l’époque cette SCi n’était pas propriètaire des locaux et a donc bénéficié pour les acheter d’un prêt de… la mutuelle, comme quoi  le monde est bien fait. Si je pouvais trouver des gens aussi sympas, un plan comme ça m’intéresse.

En résumé compte tenu du loyer versé par la mutuelle à la SCI cette dernière va devenir au terme du prêt,  propriètaire d’un patrimoine immobilier sans quasiment avoir sorti un centime.

Si c’est pas de l’abus de bien social j’y comprends plus rien. Oui  le plan logique était que la mutuelle achète les locaux et se constitue un patrimoine immobilier, au moins c’était un actif réalisable ultérieument, là c’est du détournement de fonds. C’est de l’escroquerie à la socialiste.

Le parquet financier qui est totalement indépendant a dit qu’il n’y avait rien à voir, donc tout va bien.

Les 66% de macronés ça ne fait que commencer, si ça vous intéresse j’ai un arrivage de vaseline de Chine, un bon rapport qualité-prix.

XR

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Richard Ferrand : affaire classée. Les escrocs en marche.

  1. Anonyme dit :

    comme les anciens en pire

    J'aime

  2. G1Avis dit :

    « pour les acheter d’un prêt de… la mutuelle »
    Sur le site de Libération, le prêt est consenti par le Crédit Agricole de Bretagne.
    D’où vous sortez que le prêt vient de la mutuelle elle-même ?

    J'aime

    • greatartiste dit :

      Créditr agricole, la Mutuelle ils sont potes, c’est un paravent. Il n’en reste pas moins que l’abus de bien social est gros comme une maison.

      J'aime

  3. clim dit :

    grâce a internet et surtout aux chercheurs de vérités qui dévoilent les magouilles de cette caste bilderberg . Aujourd’hui se qu’ils veulent voire derrière les masques le peuvent encore ,mais mais les rouges ,la secte franc_maçon et autre organisation combats la vérités depuis temps années .

    J'aime

  4. lanceur dit :

    La racaille travail pour la racaille, la preuve encore ici.

    J'aime

  5. Nazebroc dit :

    Il faut comprendre que le parquet financier doit être déjà en surchauffe avec les affaires Fillon et Le Pen. Si on veut que le boulot soit bien fait il ne faut pas demander aux gens plus qu’ils ne peuvent donner.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.