Le vrai capitalisme peut finalement avoir sa chance en France Par Rachel Marsden

Le co-fondateur d’ Apple Steve Jobs n’a jamais cru qu’il fallait écouter ses clients: « Il est vraiment difficile de concevoir des produits avec des  groupes de discussion ». « Beaucoup de fois, les gens ne savent pas ce qu’ils veulent jusqu’à ce qu’ils vous le montrent. »

Le président élu français, Emmanuel Macron, serait sage d’adopter la même attitude pour finalement imposer un véritable capitalisme aux Français.

Si l’élection présidentielle du week-end dernier a prouvé quelque chose, c’est que les Français n’ont aucune idée de ce qu’ils veulent – seulement  de ce qu’ils ne veulent pas. Macron un indépendant a écrasé  la candidate du Front National Marine Le Pen  par  66,1% à 33,9%. En recourant aux données finales des élections, nous trouvons un phénomène flagrant : à l’exception des partisans loyaux des candidats, les gens ont voté contre un candidat plutôt que pour l’autre. Les français ne voulaient pas de façon écrasante  que Marine Le Pen les dirige  et ont donné  à Macron l’équivalent électoral d’un haussement d’épaules.

La défaite de Le Pen ne peut pas être attribuée uniquement à sa politique anti -immigration, car les sondages à travers la France montrent qu’une majorité de personnes sont d’accord avec.

L’une des raisons de la défaite de Le Pen est qu’elle s’est auto-immolée de façon spectaculaire dans le débat de la semaine dernière. Elle a mis en place une série de dossiers codés en couleur sur la table partagée avec Macron puis s’est mise à la recherche d’informations pertinentes au fur et à mesure des  divers sujets. Macron avait l’air prêt pour le travail alors que Le Pen ressemblait à un vrai foutoir. C’était aussi simple que ça. Parce que la performance de Le Pen a été si pitoyable, le capitalisme pourrait peut-etre finalement avoir sa chance en France.

Macron a admonsté Le Pen pendant le débat pour n’avoir rien de plus que la nationalisation comme solution pour une entreprise en difficulté (Whirlpool, dans ce cas). Je ne suis cependant pas certain que les Français soient aussi troublés que ça par l’idée que le gouvernement nationalise les entreprises privées. Si vous envisagez même de nationaliser une entreprise, il est préférable qu’elle soit responsible de créer au moins des armes nucléaires et non pas seulement des appareils ménagers.

En tant que partisan d’un gouvernement limité et de libre marché, j’ai pu noter plusieurs répliques de Macron tout au long du débat qui m’ont permis de préciser qu’il est beaucoup plus un partisan du marché libre que Le Pen. Cependant, il est impossible de mesurer dans quelle ampleur les Français sont économiquement  de droite ou de gauche parce qu’ils n’ont jamais connu  autre chose que le socialisme. C’est pourquoi je ris quand les amis français blâment le capitalisme comme source de leurs malheurs quand ils ne l’ont jamais essayé.

Même si les problèmes d’immigration et de sécurité de la France sont résolus  demain, les français se plaindront toujours du chômage et du manque de pouvoir d’achat, tout en voulant que le gouvernement tape  sur  leurs employeurs avec lesquels ils ont une relation contentieuse. Les difficultés économiques sont toujours mises sur le dos  des entreprises privées que le gouvernement français enseveli avec les taxes et les coûts de la sécurité sociale tandis que tous les droits et avantages sont diriges vers les employés.

Macron a promis de réformer le code du travail et d’investir dans la formation professionnelle, imposant une obligation de résultats. Les initiatives et les centres de formation qui ne peuvent démontrer le placement réussi des travailleurs seront apparemment abandonnés. C’est précisément là où le changement de culture doit commencer. Si vous demandez aux jeunes français ce qu’ils veulent faire dans la vie, la plupart vous diront une de ces  des trois choses. Soit ils veulent travailler dans la fonction publique, soit ils veulent être un dirigeant (idéalement dans la fonction publique, ou bien dans l’une des multinationales françaises qui sont dirigées comme la fonction publique), soit ils veulent créer une startup. (C’est à dire  vouloir que des investisseurs leur donnent leur  l’argent inconditionnellement).

La France a élu un président qui réduirait, par exemple, le fardeau fiscal d’une avocate féminine unique, sans enfant et sans emploi, gagnant 5 000 euros par mois, comme l’a noté le journal Le Parisien dans un article traitant des personnes qui pourraient bénéficier des politiques proposées par Macron. Il n’est pas surprenant que la révélation que quelqu’un avec ce profil particulier sera bénéficiaire a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Que tant de gens soient  contrariés par l’idée qu’une personne indépendante qui prend peu de l’état et ne reçoive rien en contrepartie des  taxes, alors qu’elle devrait supporter un fardeau indûment lourd, vous dit tout ce qu’il faut savoir sur ce qui ne va pas avec la France.

Les membres du mouvement de protestation « Front social » français – avec leurs drapeaux et leurs symboles marxistes, communistes et maoïstes – ont déjà pris la parole pour exprimer leur mécontentement après l’élections de Macron. En effet, le candidat le plus économiquement conservateur a été élu. Son plus grand défi sera de vendre aux  français les avantages du capitalisme et de l’économie de marché  avec des résultats qu’ils pourront constater et ressentir

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le vrai capitalisme peut finalement avoir sa chance en France Par Rachel Marsden

  1. jean dit :

    soyons clairs, il me semblait que la periode URSS était caractérisée par une forte idéologie communiste, c’est a dire l’inverse du capitalisme. si je me trompe, je ne demande qu’a etre eclairé, je pense que sur eurocalifat, certains connaissent l’histoire de l’URSS assez bien pour me renseigner.

    Ensuite question clarté, votre reponse manque d’arguments a faire valoir, a part  » mentalité de merde »  » cafards aigris  » vous me parlez de mon genie, mais la n’est pas la question, je demande une explication, là vous m’insultez sans avancer quoi que ce soit pour clarifier la situation, je la vois bien la mentalité de merde avec vous, un bon francais new age =) ( ou un sacrement vieux con )

    En France, la question est de savoir pourquoi subitement les francais sont devenus des cafards aigris au chomage. peut etre le fait d’avoir delocalisé en masse, les taxes de plus en plus importantes, je ne sais pas, mais c’est pas un coup de baygon qui reglera le probleme.

    je suis boulanger au fait, et bizzarement j’ai quitté mon boulot quand mon patron ( 6 salaries ) n’a pas voulu me payer les heures supp. c’est vrai que quand je vais bosser je coute de l’argent au patron c’est ca ? et comme je suis aigri tout ça, je me suis barré
    je ne lui rapporte pas, je lui coute, c’est ca le discours depuis un moment en france, comme ca comme de bon petits soldats, quand viennent les bananes dans le fion, la vaseline est deja preposée et personne ne rale.
    le boulot je connais, merci pour la leçon de morale, et sans probleme je vous traine a l’usine en 3 huit pour 1200 net/mois. on verra votre tete apres 3 mois comme ca =)

    je cite :
    « Si l’on en croit les comptes de l’ensemble des entreprises françaises tels que les a globalisés l’Insee, le chemin va être long : en 2006, les entreprises avaient réalisé 137 milliards d’euros de bénéfices avant impôts pour 2 260 milliards de chiffre d’affaires, soit 6 %. Après impôts, il leur est resté 95 milliards d’euros à partager. Là-dessus, 71 milliards sont partis aux actionnaires (75 % du total), 15 milliards aux salariés sous forme d’intéressement et de participation (16 %) et il n’est resté que 9 milliards, soit 9 % du total, pour financer le développement des entreprises. Sans commentaires. »

    le voilà votre capitalisme de racketteur, et moi les voleurs je leur donne pas ma vie, j’en ai qu’une comprenez.

    J'aime

  2. Marc dit :

    MACRON, au nom de la sacro-sainte « libre entreprise » sans aucune limite que vous défendez, prépare minutieusement LE GENOCIDE CULTUREL et ETHNIQUE du Peuple Français!! Il n’a qu’une seule et unique envie: IMITER l’immonde MERKEL!! En DIX FOIS PIRE!!! La France est foutue! Ce sont les « capitalistes » qui ont importé depuis plus d’un demi-siècle des millions d’allogènes radicalement INASSIMILABLES et HOSTILES! Là-encore, au nom de le sacro-sainte « libre entreprise »!…

    J'aime

  3. Jean dit :

    Et le vrai capitalisme, c’est différent en quoi du capitalisme actuel ? Les moyens de productions appartiennent a des gens qui ont de gros moyens financiers pour la plupart, et qui peuvent se permettre de rfler des millions par an alors que la production, le vrai travail,la création de richesses sont dans les mains des travailleurs. Et eux n’ont pas le bénéfice réel de leur travail.j’ai l’exemple de mon ami qui faisait des plaques de métal a 300 000 euros pour gagner 25000 par an. Alors le patron a peut être mis des sous(qui viennent d’où d’ailleurs, vu les sommes en jeu le gars a pas bosse pour gagner des millions avec sa sueur) pour monter l’usine mais c’est pas lui qui fait rentrer l’argent. Pourtant il gagne bien plus que le salarie de base qui trimme toute la nuit ou journée en 3 huit.on a vu également le bien que cela a fait de privatiser les autoroutes,la poste ou bien encore la SNCF,EDF. Alors le capitalisme pour moi c’est un moyen de contrôle des masses dans l’intérêt d’une elite fortunée qui n’en glande pas une ( c’est a dire que les gars se fatiguent pas a se lever la nuit pour faire tourner l’usine, y’a les larbins sous payes qui le font très bien a sa place.) sans oublier la grosse vague de délocalisation dans le but avoue de faire plus d’argent.de toute façon vu que les moyens de production n’appartiennent qu’aux actionnaires, ils sont dans leur bon droit de ruiner les pays riches en détruisant le tissu d’entreprises pour gagner plus en Asie. Tout en continuant a vendre leur produit en France a prix d’or. Allez faire un tour sur wish ou Ali express vous trouverez les prix réels de ce que vous payez une fortune ici.
    en attente d’une explication claire qui me démontrerait que je me fais une fausse idée du capitalisme.

    J'aime

    • Biker48 dit :

      Pas mieux …mais c’est ça que les Français dans leur immense sagesse ont choisi comme avenir…..

      J'aime

    • Fatigué d'être français dit :

      Voilà un excellent condensé de la mentalité de merde des français, beaucoup d’entrepreneurs ont commencé avec une idée et rien en poche, puisque vous semblez estimé que votre génie est léser par les actionnaires, pourquoi ne saisiriez vous donc pas l’opportunité qui vous est offerte dans ce pays en vous mettant à votre compte et de nous montrer un autre visage du patronat, celui d’un type heureux de se faire tondre par des cafards aigris ravagés par la jalousie ?

      Côté capitalisme c’est simple :
      – soit c’est l’état qui s’en occupe comme en URSS ou à Cuba,
      – soit c’est le privé
      – soit un mixte des deux.
      Mais soyons clairs, dans un capitalisme étatique, puisque l’état est à la fois en charge de protéger le travailleur des excès de pouvoir du patron tout en étant le patron, les droits des travailleurs sont nuls, c’est marche ou crève.

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s