Macron :  » Je ne vais pas dire aux français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin »

Mein Fuhrer : Je vous l’avais dit c’est un bon élément

Cet article a été publié dans Elysee-2017, Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Macron :  » Je ne vais pas dire aux français que je vais défendre leurs intérêts face à Berlin »

  1. Anonyme dit :

    La jolie journaliste a décroché au bout de 60 secondes et lui il continue à dérouler sa logorrhée comme si de rien n’était. Personne n’ a compris, en fait macaron plus il parle plus il se tire une balle dans le pied.

    J'aime

    • Paul-Emic dit :

      Bravo Dupont-Aignan, le décision était risquée politiquement . Il a pris la mesure des vrais enjeux . Respect !

      J'aime

    • Paul-Emic dit :

      Au passage relevons la pusillanimité d’Asselineau que en refusant d’accorder son soutien à Le Pen se range de facto dans le camp de ses prétendus pires ennemis, les européistes. Même Melenchon est plus noble car il était quand même dans le camp opposé.
      Quel qu’en soit le résultat, cette élection a bien permis de faire le tri entre les Hommes et les raclures, les larbins.

      J'aime

  2. brigitte alanoix dit :

    oui il raconte n’importe quoi, (qu’est ce qu’ils apprennent à l’ENA à part la langue de bois ?) discours vaseux, envolées hystériques, mensonges à répétition de l’avorton. Penser que ce gerontophile immature (maman était avec lui à Oradour sur Glane) va diriger (???) la France m’est vraiment insupportable.

    J'aime

  3. Georges dit :

    Les guerres en yougoslavie, croatie, bosnie, kosovo, dans les années 90 ???? Ce mec raconte n’importe quoi, vraiment.

    J'aime

  4. Paul-Emic dit :

    plus aucun complexe le nain

    J'aime

  5. Paul-Emic dit :

    Macron Gauleiter von FrankArabia

    J'aime

Les commentaires sont fermés.