Un français typique

racaille-parisienne-001

Incident typique de la situation en francarabia…

« Il n’entendrait pas déposer plainte, de peur de représailles. » Eh oui, il a la pétoche, le doc! Un français typique, quoi…

Mais le mieux en fait c’est l’attitude des gendarmes qui contrôlent le téléphone du doc, sans doute sur ordre des racailles! « Interrogé à son tour, le médecin confie qu’il ne faisait que consulter ses e-mails. Les enquêteurs constatent d’ailleurs qu’aucune photo ne figure dans l’appareil. »

D’une part il semble que les gendarmes ne sont pas habilités à fouiller un téléphone en pleine rue sans mandat judiciaire, et puis… Même s’il y avait eu des photos de ces petites frappes, où est le problème? Le doc aurait été placé en garde a vue?

On retrouve donc ici le français moyen qui s’excuse de s’être fait tabasser, et les gendarmes collabos qui veulent plaire aux occupants! Un grand classique des Heures Les Plus Sombres de Notre Histoire…

http://www.ledauphine.com/isere-nord/2017/03/10/un-medecin-moleste-dans-la-rue-par-meprise

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un français typique

  1. Paul-Emic dit :

    on peut quand même relever que les gendarmes n’ont pas effectué leur mission première à savoir interpeller les auteurs des violences. C’est au juge, même rouge, de décider ensuite s’il convient de poursuivre ou pas, certainement pas au brigadier chef Duschmol. S’il a peur de ses agresseurs, il peut toujours porter plainte contre les gendarmes.

    J'aime

  2. obstinate944 dit :

    Je ne vois aucun commentaire à apporter: Tout est dit..! (et bien dit..!)

    J'aime

Les commentaires sont fermés.