Racailles importées… Dehors!

migrants-a-cagliari-1

Nous sommes face à face. Vous et nous. A nouveau. Encore. Cette fois, c’est pour une arrestation qui s’est mal passée. Mais ça aurait pu être n’importe quoi d’autre car tout prétexte est bon. Devant nos postes de télévision, nous vous voyons. A l’écoute de nos radios, nous vous entendons. Aux balcons de nos immeubles, nous vous observons. Rien de nouveau sous le soleil, apparemment.

Sauf que les réseaux sociaux sont apparus, et avec eux les séquences vidéos prises sur le fait, les captations de son discrètes, les photos qu’on aurait jamais vu avant. Malgré la complaisance des médias, vous n’êtes plus cachés. Nous vous savons ; nous vous identifions, nous vous connaissons. Il est temps de vous le dire : clairement, nous vous détestons.

On va se parler franchement. Une petite fois. Peut-être la dernière avant le grand embrasement. Avec un langage simple pour que vous saisissiez. On va vous parler comme on ne l’a pas encore fait. On va vous dire sans détour ce que personne n’a osé affirmé. Parce qu’on en a marre de vous. On a été vraiment sympas. Au vu du résultat, on va s’arrêter là. Sentez-vous visés ; vous êtes tous concernés. Les petits gars, Nous n’aimons pas vos tenues.

Nous n’aimons pas vos doudounes, vos jogging sur le mollet, vos capuches sur le nez, pas plus que les djellabas et les burkas. Nous n’aimons pas votre gestuelle, vos mouvements de bras revendicatifs, ce truc que vous faites sans cesse, index et pouces tendus. Nous n’aimons pas les langues que vous parlez. Nous n’aimons pas les barbes que vous portez. Nous détestons l’islam, ses préceptes ineptes et les horreurs qu’il porte en germes. Nous détestons les minarets et ne voulons pas voir de mosquées. Nous n’aimons pas vos musiques, vos tags ni vos dégradations.

Nous nous passerions bien de vos « cultures » et vos pseudo-traditions. Dans nos rues les voitures roulent, on ne les bloque pas pour s’agenouiller. Chez nous, il y a des abattoirs, on n’égorge pas sur le parquet. On ne se hèle pas en public, on n’attaque pas les policiers. Nous n’aimons pas votre sans gêne, votre absence de savoir vivre et votre grossièreté. Ici, on travaille pour vivre et on ne mise pas sur les allocs. On ne siffle pas les filles, on ne les traite pas de catins. Nos cages d’escalier servent à monter, pas en tournante à violer.

Chez nous on ne crame pas les voitures, on ne détruit pas le mobilier. Nous ne supportons plus vos insultes, ni vos revendications. Nous ne supportons plus de vous voir terroriser les gens en bandes, ni de vous entendre brailler derrière les caméras de télé. Nous abhorrons vos accents tout comme votre argot déplaisant. Nous ne tolérons plus votre violence, nous ne tolérons plus votre malhonnêteté. Nous en avons marre des vols, des viols et des agressions. Marre de vous : parasites, fainéants, tricheurs. On en a marre des babouches, des burkinis et autre bizarreries. Par votre faute nos femmes et nos fils craignent de prendre les transports.

Par votre faute une mini jupe deviendrait presque un motif de viol. Par votre faute on n’installe plus de crèche dans nos mairies. Par votre faute nos enfants ne mangent plus de porc à la cantine. Vous nous coûtez un argent fou et n’apportez que des ennuis en retour. Nous sommes las de vos trafics, las que nos policiers risquent leurs vies à cause de vous. Dans nos écoles vous mettez la pagaille. Dans nos collèges, vous abaissez le niveau. Dans nos lycées vous instaurez racket, brimades et insécurité. Dans nos vies quotidienne, vous n’apportez que le mal ; jusqu’en politique où pour avoir vos voix, les politiques bradent le futur de notre Nation. Les gars, nous n’avons rien en commun et disons le clairement, nous ne voulons plus de vous.

On ne veut plus vous voir ; on ne veut plus vous entendre ; on ne veut plus vous savoir ici. On ne vous excusera plus. On ne fermera plus les yeux. On ne vous laissera plus faire. Ne brandissez pas vos cartes d’identité : le papier ne fait pas le français.

Nous savons depuis longtemps que vous ne nous aimez pas et il est clair nous vous détestons, comme tout ce que vous représentez. Il n’y a pas de place pour vous ici. Alors comprenez le bien : de gré ou de force, il va falloir dégager.

Pour les patriotes français,

Philippe Henri

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Racailles importées… Dehors!

  1. ROQUETTE dit :

    A Visionner et à partager, la conférence du Général Piquemal le 10 fevrier à Nice ( you tube) de bonnes idées dans son discours (cahiers de doléances ) peut étre une voie à suivre???????

    J'aime

    • Bigsmile dit :

      Cahiers de Doléances ????? …perso je me méfie d’un type qui tout Général qu’il soit s’est rétracté après sa manif de peur qu’on l’assimile à PEGIDA ou a l’extrême droite ….je crois que c’est encore un de ces crédules qui voudraient que les choses changes mais en gardant les mêmes traitres à qui on aurait expliqué qu’il devraient devenir Patriote…..

      J'aime

  2. Meunier dit :

    Tout est dit Et bien dit Maintenant que les choses sont claires, il faut que notre détermination le soit aussi . Je suis une femme de 62 ans et une combattante depuis que j’ai gagné mon combat contre le cancer . Si je dois à nouveau regarder la mort en face pour sauver mon pays, nos valeurs, nos enfants, je le ferai . A tous les patriotes qui ont mené ce combat, je dis : nous sommes des courageux et nous connaissons le prix de la vie, mais la vie sans liberté et sans bonheur ne doit pas être envisagé . Vivre libre ou mourir Et pour vivre libre, il va falloir se regrouper entre nous, et s’organiser.

    J'aime

    • Bigsmile dit :

      Bravo à vous Madame …sachez que beaucoup de Patriotes pensent comme vous …soyez assurée que nous ne livrerons pas notre Pays sans combattre …pour l’instant la Racaille importée avec leurs soutiens gauchistes croient qu’ils sont les maitres de la rue ,ils se croient forts car ils n’ont personne en face ,les Flics ont l’arme au pied sur ordre d’un gouvernement de traitres ….ça pourrait changer très bientôt ….courage et bon rétablissement…..

      J'aime

  3. garycooperweb dit :

    Eh bien cela a le mérite d’etre clair.

    J'aime

  4. fredobac dit :

    c’est fait sur Facebook on va voir si ils vont le publier pour le moment ce n’est pas le cas..

    J'aime

  5. odin29 dit :

    Merci ce sera fait et répercuté par d’autres…faites-moi confiance…
    Oui je transmettrai toute la page pas de problème.

    J'aime

  6. odin29 dit :

    @ Philippe Henri.
    Me permettrez vous de transmettre ce texte à quelques amis identitaires?
    Oui, on ne les supporte plus, rien que de les voir…j’ai envie vomir.
    Mais que font-il, là, chez nous? Ils nous gâchent même le paysage, ils offensent notre vue.
    Ah que j’aimerai entendre un leader politique parler comme vous!… Probable que j’en demande trop.
    Encore bravo Philippe d’avoir si bien résumé ce que je ressens depuis des décennies.
    Cette guerre ethnique, culturelle qui nous guette depuis quelques années…je la souhaite de toute mon âme. Je sais, c’est moche une guerre mais avons nous le choix?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s