Fillon : Le boomerang judiciaire

c4xkdprw8aard_y-jpg-large

En résumé, deux alternatives, soit direct le tribunal, soit un juge d’instruction avec probable mise en examen.

Finalement c’est bien fait pour sa gueule, c’est Sarko qui a instauré les enquêtes préliminaires dirigées par le procureur donc le pouvoir et de fait supprimé le juge d’instruction. La manoeuvre était claire, c’était pour maitriser les dossiers sensibles, sauf que quand t’as une magistrature gauchiste avec en plus une possible alternance politique c’est un suicide judiciaire.  Il faut en plus savoir que lors d’une enquête préliminaire, celui qui est sur la sellette n’a pas accès au dossier.

Maintenant ça leur revient dans la gueule ! La droite la plus conne du monde !

XR

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Fillon : Le boomerang judiciaire

  1. Libre Expression dit :

     » La politique est l’art de chercher les ennuis, de les trouver, d’en donner un diagnostic erroné, puis d’appliquer les mauvais remèdes  » Ernest Benn.

    J'aime

  2. boticea dit :

    VIVE LE ROI;
    on peut commencer de préparer les affiches promulguant son retour. Merci tolkien.

    J'aime

  3. Libre Expression dit :

     » La droite la plus conne du monde !  » N’exagérons pas !

    La plus conne du monde, là d’accord, ce n’est pas d’aujourd’hui, mais  » la droite  » , c’est un des drame de la Francarabia, elle n’en a que le nom.

    Depuis de Gaulle, qui déjà avait peur que Colombey les Deux Eglises ne devienne Colombey les deux Mosquées, elle se gauchise.

    Les dés sont entièrement pipés, le centre est décentré à gauche, même notre soit disant extrême droite, est à gauche, surtout pour sa partie économique, que ne renie pas Mélenchon.

    Ce pays est foutu.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.