Rachel Marsden : Le populisme mondial peut éliminer la gauche française

cxyg1huveaqvr_4

Ce Week-end, en regardant le débat de la primaire socialiste pour la présidentielle, je me suis aperçue que la gauche française est démodée et anachronique.. Alors que les candidats débattaient de la légalisation de la marijuana et se plaignaient de ne pas avoir accueilli assez de migrants du Moyen-Orient, l’idéologie qui représentait autrefois l’idéalisme de la jeunesse semblait soudain venir une autre planète, dirigée vers un public qui n’existe plus.


Les sondages donnent à penser que si le premier tour de l’élection présidentielle française se déroulait aujourd’hui, Marine Le Pen du Front national et François Fillon du Parti républicain français, seraient qualifiés pour le second tour.

Les socialistes seraient complètement éliminés par les électeurs.. .Les observateurs qui ne connaissent pas les subtilités de la politique française pourraient conclure qu’en  France l’idéologie conservatrice l’aurait emportée sur le gauchisme. Ce n’est pas le cas. Il y a autre chose ici qui reflète l’évolution des priorités et des valeurs.
Autrefois les politiciens gauchistes pouvaient compter sur le soutien des jeunes grâce  à leur idéalisme lumineux. Ces politiciens français  libéraux  ont depuis longtemps détruit ce capital.
Un sondage réalisé par l’Ifop, l’année dernière,  auprès de jeunes Français de 18 à 25 ans a montré que Le Pen était leur candidat préféré à la présidence, tout en notant que leur état d’esprit envers la société française pouvait être qualifié  de « désabusé», et 72 pour cent avaient une mauvaise opinion des politiciens. Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting de décembre, les jeunes de 18 à 34 ans sont complètement dégoûtés des partis politiques, mais lorsqu’ils sont pressés de s’identifier à un parti, ils choisissent le Front national plutôt que les  alternatives républicain et socialiste de l’établissement.
Un dégoût pour le globalisme – ou à tout le moins pour ses résultats – a balayé les anciens paradigmes idéologiques et a inauguré une nouvelle ère post-idéologique. Les débats politiques sont des exercices intellectuels inutiles lorsqu’ils sont mis en scène dans le contexte d’un système caractérisé par le copinage et les intérêts particuliers. Pour entreprendre une réforme significative, il faut choisir quelqu’un qui n’a pas contribué à créer ou à faire perdurer  le système actuel. Nous avons assisté à la montée de Nigel Farage, qui a dirigé le mouvement britannique Brexit, et à Donald Trump, qui a pris à lui seul l’establishment américain, mais ailleurs, de tels politiciens capables d’appliquer  leurs  promesses de démanteler le statu quo sont peu nombreux.
Le Pen a promis qu’elle tiendra un référendum national sur une sortie française de l’Union européenne si elle gagne la présidence, et elle a suggéré qu’elle démissionnera si ce vote échoue. L’engagement de Le Pen fait écho à la sorte de rébellion anti-establishment des jeunes qui estiment que la démocratie a été détournée – position traditionnellement privilégiée par la gauche, jusqu’à ce que la gauche devienne institutionnalisée, auto-servile et identique à ceux qu’elle prétendait combattre.
Le Front national transcende l’idéologie – une position  commode dans le climat actuel. Contrairement à l’imagerie populaire, ce n’est pas un parti d’extrême-droite, mais plutôt un parti gaulliste qui combine le conservatisme, le patriotisme et l’étatisme illustrés par Charles de Gaulle, président français aimé de la seconde guerre mondiale.
Les conservateurs préféreraient voir moins d’étatisme dans les politiques du Front national, alors que les gauchistes voudraient éliminer les aspects conservateurs de la plate-forme du parti. Mais l’idéologie perd beaucoup de son poids dans un système cassé…

C’est là que le populisme patriotique entre en jeu. C’est le véhicule du Front national pour ce genre de réforme démocratique, historiquement promu par la gauche idéaliste et il met le parti à part de ses rivaux du système.
Le vieux cri de guerre de  la gauche  du «pouvoir au peuple» a été remplacé par un désir répandu de restaurer la souveraineté nationale dans une ère de mondialisation effrénée et d’arrêter l’érosion des frontières nationales par la main invisible de la gouvernance globale sombre.

Ceux qui ont promu des politiques globalistes qui enrichissent leur propre classe au détriment du reste de la société sont maintenant clairement  les cibles qui doivent  être éliminées politiquement, et pas seulement par la gauche. Alors qu’ils prêchent les valeurs nationales françaises de «liberté, égalité et fraternité», leurs actions en faveur de leur caste sociale et politique démontrent leur croyance erronée selon laquelle certains citoyens méritent plus de liberté, d’égalité et de fraternité que d’autres.
Le Pen est le seul candidat présidentiel viable en France qui n’est pas du système. Les autres ont été  des ministres clés des gouvernements et n’ont pas utilisé leurs positions pour le réformer adéquatement. Une fois élus, ils se sont mélangés tranquillement dans la machine géante qui a étouffé  la démocratie.
Tant qu’il ne sera pas mis fin à ce cycle entre les partis du système,  il ya peu d’espoir pour une amélioration significative ou durable dans le sort du citoyen français moyen.
(Rachel Marsden is a columnist, political strategist and former Fox News host based in Paris. She is the host of the syndicated talk show “UNREDACTED with Rachel Marsden” Tuesdays at 7 p.m. Eastern: http://www.unredactedshow.com. Her website can be found at www.rachelmarsden.com.)

© 2017 Tribune Content Agency, LLC.

 

 

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s