Bulgarie: Tour de vis pour les clandos

bulgaria-migrant-camp-736580

Il y a une semaine, environ 2 000 migrants ont dévasté les locaux qui ont été construits pour les accueillir. Une cantine récemment construite et un bâtiment qui devaient ouvrir ont été entièrement détruits, après qu’ils aient mis le feu à des pneus, des matelas et du mobilier.

Puis, rapporte la radio nationale bulgare, ils ont déclenché des émeutes, ont jeté des pierres aux 250 policiers arrivés pour contenir la violence, et aux pompiers qui tentaient d’éteindre les incendies.

La raison de cette barbarie ? Des craintes qu’une maladie de la peau transmissible ait contraint les autorités sanitaires à ordonner une mise en quarantaine.

La police anti-émeutes a été contrainte de prendre d’assaut le camp de réfugiés situé près de la frontière turque, et de faire usage de canons à eau et de balles en caoutchouc pour venir à bout des migrants. 24 officiers ont été blessés.

Harmanli accueille le plus grand camp de réfugiés de Bulgarie. 3 000 demandeurs d’asile. Il est désormais gardé par 250 policiers anti-émeutes et 60 soldats pour éviter d’autres éruptions de violence.

Le Premier ministre Boiko Borisov a déclaré dans un communiqué :

« Je suis très inquiet… pas une fenêtre n’est intacte. Les gens qui ont commis ces actes de violence et de vandalisme seront traînés devant la justice. Suivant nos accords avec l’UE et l’Afghanistan, nous avons demandé qu’ils nous envoient un avion afin d’expulser des demandeurs d’asile à partir de début décembre. Pour le reste, tous ceux qui ont agi brutalement et ont violé l’ordre public seront envoyés dans des camps fermés qu’ils ne seront autorisés à quitter ni le jour ni la nuit. »

En raison de l’extrême violence, Borisov a annulé un voyage en Hongrie, et a promis que tous les migrants qui se sont rendus coupables de violences seront punis.

Dans le même temps, il a conjuré ses concitoyens, résidents d’Harmanli, de garder leur calme et d’éviter de provoquer les migrants, alors que des Bulgares hissent le drapeau national et exigent la fermeture du camp.

[Note d’EuroCalifat: Hisser le drapeau national serait une provocation???]

Un habitant, Rusi Stoev a témoigné : «Ce camp devrait être fermé. Vous devriez vous à quoi ça ressemble, le weekend. Ils rôdent en groupe, prennent des fruits et des légumes au marché, et partent sans payer.»

La Bulgarie est le plus pauvre des 27 Etats européens, et elle a été contrainte de construire une barrière de séparation le long de sa frontière avec la Turquie, puis renforcer les contrôles aux frontières pour décourager les migrants. Environ 17 000 personnes ont été accueillies durant les 10 premiers mois de l’année, soit un tiers de moins qu’en 2015 pour la même période.

Christian Larnet, Dreuz info

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Bulgarie: Tour de vis pour les clandos

  1. Verdammt dit :

    J’aime:
    Pour le reste, tous ceux qui ont agi brutalement et ont violé l’ordre public seront envoyés dans des camps fermés qu’ils ne seront autorisés à quitter ni le jour ni la nuit. ». Les pôovres !
    En France on a des châteaux ou des palaces pour eux et gratuits en plus.
    Des assos de mer… BÎÎÎp, qui se feront un plaisir de leur torch.. BÎÎÎp … l’arrière train (ouf je suis politiquement correct). Ces put… Bîîî.. de clado.. Bîîîp, heu ces chances pour l’Europe (ouf)
    auront des cours de poney, séduction de nos femmes et nos filles, vacances à Courchevel,
    cantine au Fouquet’s, et une villa piscine à Roquebrune Cap Martin.
    Plus belle la vie pour des pouilleux.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s