Trump Vs Mick Jagger

trump

Mick le gros affairiste,  a voulu interdire à Don d’utiliser You Can’t Always Get What You Want pour la fin de ses meetings,  Don lui a répondu va te faire foutre c’est légal….

A  la fin de son discours de victoire il l’a foutu. On se fait plaisir, en plus c’est un clin d’oeil à Hillary.

 

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Trump Vs Mick Jagger

  1. garycooperweb dit :

    Mick Jagger a beaucoup de talent, et cette chanson est super, cependant ce mec est un vampire : dans les 70’s il se défonçait tellement qu’il s’est fait remplacer le sang plusieurs fois, une transfusion de confort en fait, c’est juste scandaleux…

    J'aime

    • Libre Expression dit :

      Les Rolling Stones, se sont toujours défoncés, avec tout ce qu’il existait, pour les changer de leurs partouzes, leurs cigarettes, beuveries, et autres orgies en tout genre. C’est leur marque de fabrique ! Pour cela en plus que nous les aimons. Exception faite de Charlie Watts, le batteur, le sage de la bande, depuis 1965 amoureux de sa femme, et amateur de pur sang.

      Vous êtes surement trop jeune, pour avoir connu, les bourres pifs perpétuels, et shampoings dans l’eau des W-C., que subissaient les tronches de premier de la classe, surement futur gauchos, aimant, et soutenant les Beatles bien propres sur eux, aux paroles soporifiques, et les autres aimant les Rolling Stones ….. Aux textes plus hard ! Déjà, plus rebelles ……

      Keith Richard, de mémoire :  » J’ai tout bu, tout fumé, tout sniffé, même les cendres de mon père  ». …

      Les Rolling Stones, depuis longtemps, n’ont plus besoin d’argent, continuent à jouer par amour de la musique, mais restent des hommes d’affaires redoutables. Leur armée d’avocats d’affaires est draconienne, à l’affût sur les droits d’auteur, qui fond passé à la toise, chaque pub, de part le monde, avec leur musique.

      Ils ont laminé, retrouvé en slip et archi-ruiné, le groupe The Verve, avec Bitter Sweet Symphony, leur seul succès mondial, qui était une reprise de Last Time de Keit Richard, avec 7 à 8 octaves de moins, sans avoir demandé leur autorisation. La petite histoire dit, que les Rolling Stones eux mêmes, ne voulait pas aller aussi loin, mais leurs avocats voulaient faire un exemple, et ne pas travailler sans rentabilité ….

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s