L’attaque de la dilligence

attaque-train-marseille-indians_attacking_stage-coach_sNouvelle formule: On attaque les trains! Chacun imagine sans peine l’origine ethnique des « ados »… On peut bien entendu s’étonner qu’ « une dizaine » de racailles n’aient pas été mise hors d’état de nuire par les passagers sans nul doute bien plus nombreux…

http://www.ledauphine.com/france-monde/2016/11/06/des-ados-frappent-et-gazent-les-passagers-d-un-train

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour L’attaque de la dilligence

  1. Anonyme dit :

    Une chance que la France est en état d’urgence !

    J'aime

  2. Verdammt dit :

    C’est une coutume bien française les attaques de diligences.
    Heu les voyageurs se sont retenus d’agresser des « sauvageons » par pur respect de l’autre
    et contre le racisme qui fait rage dans notre pays.
    Il sont resté dignes devant l’agression et ne veulent pas faire le jeu de l’extrême hyper centre
    et revivre les Heures les plus …. gnagna de notre histoire.

    Pas un pour leur filer un coup de pompe aux racailles.
    Bravo la france…

    J'aime

  3. Cyril dit :

    personne pour leur casser la gueule a ces sale racailles dont on sait leurs origines a ces jeunes,les passagers avait tous simplement peur d’etre juger en leur fesant mal vu que si on se défend on et poursuivi pour racisme c’est pathétique ,ce pays tombe bien bas a va droit aux murle pire on on casse en 2 ces racailles et on va en taule incroyable,voila le régime etat socialiste en france

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s