Clandos imposés : Un maire a démissionné

cu8aub8w8aqjtd_-jpg-large

Le maire de Saint Bauzille de Putois (Hérault) a démissionné après l’annonce de l’arrivée de clandos dans son village.

Un ! Jusqu’à présent tous les autres sont restés en place, trahissant leurs administrés. L’un d’entre -eux qui a eu une velleité de référendum a vite reculé devant les coups du menton du gauleiter local.

Cette lacheté est paradoxole alors que des policiers commencent à se révolter contre leurs maîtres, même si je ne me fais pas d’illusions sur la suite des évènements. Ce vent de fronde devrait leur donner un peu de courage, ben non, ils préfèrent la soumission.

Tous ce petits maires sont des merdes, aaahhh quand il s’agit d’inaugurer un  bout de trottoir, ils sont là avec l’écharpe, sont tout contents de couper le ruban avec le sous-préfet, le députain du coin,  avec consécration suprème,  LA photo dans le PQ local.

C’est dans les moments cruciaux, comme ici  l’implantion contrainte des clandos, que se révèlent les hommes de caractère, les vrais chefs, là c’est clair ce ne sont que des lavettes.

Faut les comprendre, ils tiennent à leurs petites indemnités, en s’organisant bien ça peut faire plus de 2.000€ à la fin du mois. C’est qu’en plus d’être maire, ils sont vice-précédent de l’agglo, pour juste signer ce que le potentat local a décidé, du syndicat de la flotte. Il y a les petits voyages, d’études bien entendu, qui permettent de passer une semaine tout frais payés dans des endroits plutôt sympathiques, logique il faut avoir l’esprit reposé pour bien étudier l’influence du réchauffement climatique sur une collectivité du Pacifique.  Donc, tout un tas de petits avantages qui améliorent la vie, alors ça serait bien con de s’en priver pour des clandos.

Maintenant peu importe le comportement de ces larves, ce sont les premiers concernés, les habitants, qui doivent agir. Pour l’instant faut avouer que de ce côté c’est pas terrible non plus, à part raler 5 minutes et puis rentrer dans le rang.

La solution ?  elle est simple, on vous l’a indiquée ici :

https://eurocalifat.wordpress.com/2016/09/29/pendez-les-haut-et-court/

XR

 

 

 

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Clandos imposés : Un maire a démissionné

  1. Anonyme dit :

    Oui c’est lamentable tout cela, ces maires pensent à tort que courber l’échine est la solution, un jour leurs administrés s’en souviendront !

    J'aime

  2. Tonton dit :

    Personne ne remarque que, bizarrement, aucun clandestin n’est envoyé dans les deux départements de la Corse ? Ils savent recevoir là-bas…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s