Ministère de l’intérieur : Les tocards vous saluent bien

pids

Le braquage de l’actrice de tv réalité a mis en évidence, outre l’insécurité croissante qui règne en francarabia, l’incompètence notoire des responsables de la police parisienne, que ce soit Cazevide ou le préfet de police.

Pour le commenter, une sémillante porte parole de la PP, avec un joli uniforme, pour une fois ce n’était pas un syndicaliste mal rasé, a été envoyée au front médiatique faire la tournée  des chaines de désinfo.

Et désinfo il y eut…

Pas un spécialiste de la spécialité présent sur les plateaux n’a susrsauté quand cette brave fliquette a expliqué sans se démonter que la PP ignorait l’existence de cet l’Hôtel particulier dédié à la réception des vedettes.

Soit elle ment de façon éhontée, soit ce qu’elle dit est vrai, alors là on touche les abysses…

Pour situer l’action, nous sommes en plein 8ème, le quartier on se trouvent l’Elysée, les ambassades Us et de GB, le ministère de l’intérieur, des magasins de luxe. Donc un endroit ultra sensible, où la sécurité devrait être maximale, surtout en période d’état d’urgence.

Logiquement, ce que font tous les services de sécurité sérieux est d’invertorier la totalité des bâtiments du quartier et de savoir qui fait quoi.

Là, non, ils découvrent à la télé ! Ah bon, il y a un hôtel particulier qui fait résidence de luxe ? Merci de nous l’apprendre….

Dans n’importe quel pays, tout le monde serait viré. Surtout que ce n’est pas la première fois qu’un vol arrive dans ce secteur. Il y a quelques mois, une riche étrangère a été agressée et dépouillée  rue du Faubourg St Honoré, à 50m de l’Elysée…

En matière d’incompètence il sera difficile de trouver pire que cette équipe de branquignols.

XR

 

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ministère de l’intérieur : Les tocards vous saluent bien

  1. Fatigué d'être français dit :

    Le problème me parait plutôt être que l’on se fout de l’efficacité et de la compétence pour miser sur quelques principes simplets érigés en doctrine pour ne pas dire en religion d’état, le progrès, c’est la révolution permanente.
    Si ça foire, si le peuple gronde, pas grave on rerévolutionne sur le principe « le plus important n’est pas ce que l’on fait, c’est de le faire savoir ». La réforme de la réforme sert à calmer le mécontentement tout en faisant un pas de plus vers l’utopie des droits de l’homme.
    Au fil des réformes, tout se grippe irrémédiablement.
    Nos idéologues méprisent cette réalité qui au fond les ennuient, ainsi que le petit peuple qui pointe la constante dégradation de la situation, préférant pleurer sur le réel plutôt que de saluer les efforts des dirigeants dans leur marche triomphale vers plus de droits pour le genre humain.

    La permanente autocélébration du régime, incapable d’émettre la moindre autocritique, et les efforts titanesques déployés par la propagande pour masquer l’échec montrent que le système est sur le point de s’effondrer.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s