Des cartes bancaires pour les clandos

export_pbpvulgzigimc-877731-1@1x.jpg

Il y a eu un hoax comme quoi les clandos en francarabia recevaient des cartes bancaires. Une « info » totalement bidon, mais cette fois, c’est officiel: L’Union européenne a lancé aujourd’hui un plan de 350 millions d’euros pour fournir des cartes bancaires prépayées aux migrants (essentiellement Syriens) se trouvant en Turquie.

L’objectif revendiqué par le commissaire européen chargé de l’Aide humanitaire, Christos Stylianides, est de fournir un « semblant de normalité » à la vie des migrants Syriens se trouvant en Turquie. L’Union européenne a donc lancé un plan d’aides de près de 350 millions. Les bénéficiaires se verront remettre des cartes bancaires prépayées avec lesquelles ils pourront acheter ce qu’ils désirent.

Tous les migrants qui se trouvent en Turquie sont éligibles. Le commissaire a salué une « réponse inédite » à « une crise sans précédent », avant de louer l’impact bénéfique sur l’économie turque : « L’argent sera dépensé dans les magasins locaux et cela va profiter aux commerces locaux et encourager la cohésion sociale entre citoyens turcs et réfugiés ». Ce programme financé par l’UE sera supervisé par le Croissant-Rouge turc et le Programme alimentaire mondial, avec le soutien des autorités turques.

Ces aides font partie des six milliards d’euros donnés par l’Union européenne à la Turquie dans le cadre de l’accord migratoire. En échange, Ankara s’engage à tarir le flux de migrants en partance vers l’Europe depuis son territoire.

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Des cartes bancaires pour les clandos

  1. Fatigué d'être français dit :

    Quel est le pourcentage de magasins acceptant la CB au fin fond de la Turquie ? là est la question, encore une décision de zozos complètement déconnectés de la réalité.
    Pourtant, l’idée que l’aide ne transite pas par le gouvernement a un certain charme bien que je sois certain que les pourritures locales sauront détourner une grande partie de l’aide.

    J'aime

  2. Verdammt dit :

    « L’argent sera dépensé dans les magasins locaux et cela va profiter aux commerces locaux et encourager la cohésion sociale entre citoyens turcs et réfugiés ».
    Oui ils vont se payer de la drogue, de l’alcool, des manches de pioche ou des haches.
    Pour les petites dépenses ils iront se servir chez les commerçants et les particuliers.
    Tout gratuit.
    Encore une pitrerie de l’UE. Sont trop forts à Bruxelles.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.