Pécresse l’imbécile chasse le fraudeur blanc, pendant que les racaillent tuent

cs3hxdgweaamujv

La dernière trouvaille de la tête à claques Valérie Pécresse, l’imbécile présidente de l’Ile de Frankistan est de partir à la chasse aux fraudeurs.

Comme tout le monde l’aura remarqué, les fraudeurs en question ne sont pas très diversifiés. C’est limite du racisme car une seule population est visée, c’est vrai, c’est vrai, le racisme anti-blanc n’existe pas. Surtout c’est une vaste plaisanterie pour qui fréquente les transports en commun pouilleux de la Wilaya, je ne vous fais pas un dessin…

Pendant qu’elle s’occupe à enrichir une agence de com dont les dirigeants doivent être des amis politiques, les agressions violentes se perpétuent.

Ce Dimanche un touriste taïwanais a été balancé du Rer C, il est entre la vie et la mort.

Motus dans les merdias, qui se contentent de parler d’une altercation avec des individus non identifiés… C’est tout juste s’il n’est pas un peu coupable.

En Asie, cette affaire défraie la chronique, inutile de préciser que pour le tourisme c’est super, ça va arranger des affaires déjà bien embarquées.

Pécresse l’imbécile pourra toujours refaire une tournée avec la vache espagnole Hidalgogol.

XR

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Pécresse l’imbécile chasse le fraudeur blanc, pendant que les racaillent tuent

  1. Ping : Paris c’est PyongYang avec la racaille | EuroCalifat

  2. boticea dit :

    bon, en même temps qu’une invasion en chasse une autre, pourquoi s’en plaindre.
    Évidemment, il faudra bien qu’on les pende, ceux là aussi, pour toutes les trahisons, insultes, indignités, corruptions, mensonges, apostasies, sacrifices humains et autres occupations dont les technocrates sont si friands.
    Pour les sacrifices humains, voir les essais dans le pacifique, la distribution de sang contaminé, et d’une manière générale au moins 10 000 décès/an de l’usage normal du médoc subventionné par nos impôts.

    pour plus de précisions sur le sens du mot sacrifice : 6 juin 44 : 6/6/ à 6 h du matin. Les coïncidences sont pour les imbéciles. Ouvrez les yeux.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.