Rachel Marsden : Les arrêtés contre le burkini, un symptome du mécontentement des français

beurk

( Version traduite par un lecteur)

Le reste du monde devrait être attentif aux controverses sur le burkini en  France, parce que c’est le genre de fiasco qui arrive  lorsque vous prenez chaque bretelle de sortie vers une totale désintégration sociale.

Au cours de l’été, certaines communes françaises ont interdit les burkini – un maillot de bain récemment inventé qui recouvre le corps des femmes comme une sorte de burqa aquatique – des plages publiques et les piscines. Le Conseil d’Etat français, la plus haute juridiction administrative du pays, a annulé l’interdiction le mois dernier, jugeant que ces décrets ne devraient pas être pris sous les émotions, qui sont  élevées depuis qu’un terroriste d’origine tunisienne a utilisé un camion pour faucher une foule de fêtards lors du  Bastille Day (qui marque le début de la saison estivale française), tuant 86 personnes et en blessant des centaines d’autres. Pourtant, certaines villes des régions de France les plus densément peuplées par des immigrés – comme Nice, où l’attaque du camion a eu lieu – ont annoncé leur intention d’ignorer la décision et de maintenir l’interdiction burkini.

Comment culturellement l’insécurité  est vécue par l’agacement  au sujet du vêtement? Il est même pas un vrai burqa. C’est considéré ainsi, les gens: Dans le monde entier ont été diffusées  les photos  d’ officiers de police français verbalisant une femme  en burkini allongée sur une plage française – parce que les autorités ont été  trop lâches pour adopter des politiques qui serviraient de fondement à la culture et la cohésion sociale. Pendant mes vacances  à Vancouver, au Canada, au cours de l’été, je remarquai quelques jeunes filles en burkinis à la piscine locale. Ma première pensée était que ces filles sont exclues a priori de participer au club de natation local (une expérience qui m’a appris des valeurs telles que l’auto-motivation, l’établissement d’objectifs, le travail d’équipe et de leadership). En ce sens, oui, un burkini est intrinsèquement un affront à la liberté. Ces filles ne pouvaient pas faire une compétition dans un burkini même si elles le voulaient.

Pourtant, le burkini n’est pas une question de débat au Canada. Au moins pas encore. En effet, à l’exception de quelques enclaves, le Canada ressemble encore au  pays dans lequel j’ai grandi. Paris, où je vis maintenant, on  se sent parfois comme si elle est même pas en Europe, démographiquement parlant. Le Canada a encore des racines européennes palpables. Jusqu’à présent, les immigrés innombrables qui s’y sont installés ont surtout adapté aux valeurs canadiennes et le mode de vie canadien. Mais au moment où cela changera , l’insécurité va émerger, et des questions telles que la baignade,  la tenue vestimentaire des femmes deviendra l’objet de débats. Et ce moment est peut-être pas loin.

Les Français ne se paient  pas juste le luxe de se tracasser au sujet de la liberté d’une jeune fille à se joindre à une équipe de natation. Ils sont trop occupés à se soucier de la désintégration de la République française.

L’ancien président français Nicolas Sarkozy, qui  est candidat pour un autre mandat présidentiel à l’élection de mai 2017, a déclaré au journal français Le Figaro, « porter la burkini est un acte militant politique, une provocation. » Il a ajouté que «ne rien faire est de suggérer que la France semble faible, et il entrainerait  une nouvelle baisse de la République. »

Non, ce qui est faible ce sont les politiques qui ont conduit le pays à ce point, en commençant par la collusion entre la droite et la gauche en France – pratiquement tous les partis, sauf  le Front National de Marine Le Pen – pour orienter radicalement les politiques d’immigration en faveur de  mœurs culturellement et socialement incompatibles. Ce qui est faible est le premier ministre français Manuel Valls qui  proclame dans le sillage de l’attaque de  Nice que «le terrorisme sera une partie de la vie quotidienne pendant une longue période», comme si les citoyens français doivent se résigner à lui comme un effet secondaire de la mondialisation.

La société française est déchirée par des politiques qui ont échoué. Les agriculteurs français et les chauffeurs routiers ont bloqué la route principale menant à Calais cette semaine pour protester contre le fait que le gouvernement français pour  la suppression d’ une zone de migrants  énorme connue sous le nom « Jungle », malgré les promesses à plusieurs reprises de le faire. A Paris les résidents riches du 16ème arrondissement  se plaignent de l’ installation de de logements érigés pour les migrants en face d’eux.

Les sociétés occidentales sont censés être  flexibles sur les valeurs sociétales et les identités culturelles, à leur propre détriment. Pourquoi quelqu’un ne fait pas de  lobbying en faveur de « diversifier » le Japon ou la Chine de la même manière?

Le débat burkini est un avertissement à d’autres démocraties occidentales tellement concentrées  sur la promotion de la diversité qu’elle pourrait finir par créer la division et le chaos. Je pense en particulier au premier ministre canadien Justin Trudeau, qui a l’intention de réinstaller 30.000 réfugiés syriens, même si beaucoup de ces réfugiés ont du mal à intégrer et vont surtaxer les services sociaux  du pays. Je pense aussi au candidat à la présidence des États-Unis, Hillary Clinton, qui veut que  l’Amérique prenne  jusqu’à 65.000 réfugiés syriens (en plus des 10.000 qui ont déjà arrivés).

C’est peut être seulement une question de temps avant que le Canada et l’Amérique aient leurs propres versions du débat burkini.

Article d’origine

 

 

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Rachel Marsden : Les arrêtés contre le burkini, un symptome du mécontentement des français

  1. Bigsmile dit :

    On va bien rigoler à l’été 2017 les burkinis vont pulluler sur les plages…..à moins que Marine accède à la présidence de cette France au fond du gouffre ?……ne rêvons pas trop ,mais tenons nous prêts…..

    J'aime

  2. Verdammt dit :

    Les pires dictatures ont vécues et disparues tragiquement.
    On ne sait pas ce que sera l’avenir.
    Bien sûr ce n’est pas le franchouillard qui fera quelque chose (Pokémon ne nous aidera pas)
    Désolé pour les patriotes et il y en a.
    Moi j’ai connu le Mur de Berlin. C’était quelque chose.
    Un jour fini.
    Quand les intérêts de certains pays vont changer, ça bougera.
    On va voir sous peu la suite.
    Il ne faut pas désespérer mais ça ne va pas être drôle quelques temps.
    Bon c’est mon avis.

    J'aime

  3. Moktar dit :

    L’on pourra tenter de chercher des excuses, des prétextes pour justifier les comportements tant de nos politiques (qui sont des pleutres) que de l’Islam qui peu à peu a investi la France et l’a met à genoux en imposant ses doctrines qui remontent à l’âge des cavernes.
    Tout le monde n’a pas pris au sérieux le port de la « pisseuse » à l’école; personne ne s’est offusqué que l’on supprime le porc dans les cantines scolaires; personne n’admet que les racailles des cités ne s’en prennent qu’à ce qui représente la France; personne ne réagit quand des pourritures abjects agressent des femmes sous prétexte qu’elles sont en short; etc…etc.. et aujourd’hui certains intellectuels prennent cette affaire du burkini de la même manière qu’ils ont jugé le voile. Tout cela est parfaitement orchestré pour que petit à petit notre identité disparaisse au profit de cette religion maléfique: on supprime les croix, on brise des statues chrétiennes et PERSONNE ne s’émeut; au contraire l’on voit encore des « veaux » (expression de 2 goal sur les français) qui donnent raison.
    La France, notre culture, nos valeurs ne représentent plus rien; dans très peu de temps elles disparaitront complètement; alors là tous les bobos vont comprendre ce qu’est l’Islam.
    Il faudra donc soit devenir Dihmi, soit????????

    J'aime

    • Anonyme dit :

      dhimmi ? mais c’est déjà le cas hélas ! et c’est faux de dire que personne ne fait rien, ceux qui font ou qui essaient de faire se font tout de suite museler ou enfermer par le gouvernement ! comment procéder quand « l’ennemi » a pour principal soutien et allié le gouvernement et ses pouvoirs ?

      J'aime

      • Moktar dit :

        Je suis désolé de te contredire camarade (au sens propre du terme), non rien n’est fait pour faire changer de camp la peur. Ce n’est pas une manif en brandissant une banderolle; ce n’est pas une incursion avec des têtes de cochons. Non camarade c’est qu’il est capital pour que ces jeunes qui se manifestent comme je l’ai décrit, soient capables dès que les racailles veulent investir un lieu d’aller à la castagne et leur montrer qui est le plus fort. La racaille islamiste craint la force et nous ne la montrant pas.
        Si quiconque se fait agresser par ces pourritures il faut qu’immédiatement la France se lève.
        Pour l’heure et je sais que mes propos vont choquer mais je n’ai vu lors d’intervention musclée que des gens d’un « certain âge ».
        Je peux te dire mon ami que j’ai connu pire et je peux t’affirmer que les jeunes de 15, 16, 17 ans faisaient reculer ces bêtes immondes.
        Mais je te l’accorde c’était hier!!!! une autre époque que je voudrais bien revoir vivre avant de passer à trépas.

        J'aime

  4. Verdammt dit :

    Notre gouvernement ne s’occupe que de l’islam et ce n’est pas son rôle.
    Moi je ne demande pas du poisson ou des légumes à mon boucher.
    On en est là ! Rien pour le pays. Mosquées, burkini, camps de réfugiés, l’islam de france qui est une escroquerie monstre, les associations anti-racistes qui sont contre nous et les juifs.
    Tout marche à l’idéologie comme le Nazisme, le Fascisme, le Communisme.
    L’Histoire se répète.
    Un jour ils seront jugés pour leurs crimes.

    J'aime

    • Anonyme dit :

      Qu’ils soient jugés ? j’en doute parce-que tout ce cirque ne concerne pas que la France, mais le monde entier et pour l’instant les marionnettistes et leurs marionnettes donnent le spectacle qu’en (très, très) haut lieu on attend d’eux !

      J'aime

  5. Anonyme dit :

    Tout ça a commencé avec le voile, ensuite la burqa et la nourriture halal et les écoles coraniques et l’apprentissage de l’arabe à l’école et la multiplication des mosquées et…… et les assassinats de masse et les « radicalisations » de masse ……….et la gangrène va bon train !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s