Forges-Les – Bains : Un malencontreux incendie

fullsizerender

Un futur centre d’accueil pour migrants a été,  incendié dans la nuit de lundi à mardi, à Forges-les-Bains, dans l’Essonne. D’une capacité totale de 200 personnes, le centre était censé accueillir 90 migrants dès le mois d’octobre.

Le projet est très contesté localement. Alors qu’une réunion se tenait lundi soir à la mairie, une centaine d’administrés manifestaient dehors. Ils se sont dispersés à 23 heures. Vers 2h30 du matin, le bâtiment était signalé en feu. 

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Forges-Les – Bains : Un malencontreux incendie

  1. Verdammt dit :

    Je pensais que c’était un château de la jungle de Calais.
    Bof un cannoun qui se renverse ça arrive tous les jours.
    Les assurances (nous) vont payer.
    Tout va bien.
    Ha la la ! Pas d’amalgameheu

    J'aime

  2. yoananda dit :

    Politique de la terre brûlée. Historiquement efficace.

    J'aime

  3. zardozodraz dit :

    Amusant de voir que ces lieux d’hébergement de clandos économiques, (appelons un chat un chat, moi je vois que des hommes seuls, bien portants, la trentaine à tout casser, et parmi lesquels s’infiltrent surement et tranquillement les tueurs de masse de l’état islamique), ne sont jamais à proximité directe des habitations des bons samaritains avec le pognon des autres qui les créent …. Ah oui, pardonnez moi, j’oubliais cet authentique collector pondu par leur gourou, (apparemment un comique troupier qui s’ignore …), et qui résume à lui tout seul cette véritable catastrophe socialiste et cela à tous les niveaux quels qu’ils soient:
    <<>> … (On pourrait effectivement en rire si cela n’était pas tout simplement aussi pitoyable et pathétique)… Sinon, Mme Hidalgo, au lieu de nous faire votre cinéma habituel qui sonne faux (comme toujours), faites vous donc plaisir, mettez donc en place avec le fric du contribuable un camp de clandos à côté de là où vous habitez, après on en reparlera, 🙂 , (mais cela n’arrivera jamais, étant donné que le vivre ensemble que vous prônez par pur clientélisme électoral, c’est uniquement pour les autres personnes n’appartenant pas à votre caste, (dont les sympathisants sont de jours en jours de moins en moins nombreux .. Je suis d’ailleurs prêt à parier que d’ici mai 2017, la totalité de ceux ci tiendra dans une banale salle des fêtes d’un hameau quelconque, en même temps, il est vrai que de nos jours il est moins honteux d’avouer avoir la chtouille avec un porte voix à une heure de grande affluence dans le métro que de dire qu’on est encarté à gauche.

    J'aime

  4. Libre Expression dit :

    Avez-vous vu la hargne, avec commencement de bave blanche aux commissures de ses lèvres, de la maire de Paris ! Quand, elle parle de cet incendie ! !

    Ces gens, préfèrent les immigrés aux vrais français, nous le savons, mais en plus ils détestent que certaines personnes ne pensent pas comme eux, quant à ceux qui contrecarrent leurs projets mortifères ! ! ! …… . Des authentiques fachos.

    J'aime

  5. Bessat dit :

    Pour se faire faudrait il avoir des frontières

    J'aime

  6. Anonyme dit :

    Il est quand même lamentable de devoir incendier les biens immobiliers et détériorer le pays ou le défigurer, alors qu’il suffirait simplement de leur interdire l’accès au territoire ! devra-t-on tout brûler pour parvenir à nos fins ???

    J'aime

    • Libre Expression dit :

      Vous croyez, que tous les immigrés, quand, ils seront en place, ne vont pas encore plus détruire, et saccager les biens immobiliers ?

      J'aime

      • Anonyme dit :

        Bien sûr que si, mais justement je pense que si nous avions de vrais politiciens au pouvoir nous ne serions pas obligés de nous auto détruire pour décourager cette vermine…..Je ne suis pas du tout pour l’arrivée de ces individus rassurez-vous, mais c’est comme si, pour ne pas voir sa maison dévalisée, le propriétaire y mettait le feu, c’est un peu excessif !

        J'aime

  7. Nazebroc dit :

    Cela ne peut être qu’un accident, les lieux étaient réputés en très mauvais état…

    J'aime

    • Bessat dit :

      Oui on va leur trouver un hôtel que nous devrons régler…C’est vrai qu’ils refusent de loger n’importe où ou de manger autre que ce qu’ils désirent…

      J'aime

Les commentaires sont fermés.