La nouvelle spécialité corse : Le soufflé

souff

Je sais ça va pas faire plaisir, ça va être brutal, perso j’en ai rien à foutre d’être aimé, j’adore etre détesté. L’heure est venue de faire une analyse froide des évènements et immodestement jusqu’ici je ne me suis jamais planté.

Ca va un peu complèter ce qu’a dit Léon à sa façon.

Il a y eu l’euphorie Corse. Voilà eux agissent et ainsi de suite. Sauf que …

Reprenons le film depuis le début. L’an dernier il y a eu une embuscade contre des flics et des pompiers, déjà c’était un signe,  que les crouilles se soient permis çà, c’est qu’ils se sentaient en situation de supériorité, c’est la mentalité bicote, sinon ils s’écrasent en attendant leur heure. Réaction d’une partie de la population ajacienne, ils ont  brulé la mosquée et investi la cité crouillatisée, sans résultats concrets à part brailler et menacer, ils ont vite été rappelés à l’ordre par leurs élus corrompus qui ont condamné la profanation du lieu de culte.

Les corses nous expliquaient de façon hautaine que jamais chez eux ce genre d’évènement n’arriverait pas comme chez les pinzs, pas de bol  c’est arrivé. Comme dit plus haut les politicards indépendantistes immigrationnistes qui dirigent la Corse, donc élus par une majorité fut-elle relative, furent digne de la bien-pensance, nous dénonçons ces violences, le racisme, padamalgam, vivre ensemble, etc…

Logiquement on aurait pu penser que la pression sociale,  aurait calmé les bicots. Raté, ils se sont permis d’aller sur une plage en tenue bédouine, ce qui veut dire, cf ci-dessus, qu’ils savent qu’ils peuvent se le permettre parce qu’ils se sentent en position dominante, c’est la mentalité des crouilles.  Deuxième point, les faits, les  crouilles sont venus en djellabahs et niqabs, les corses présents sur la plage ne les ont pas virés, ça ne les a pas dérangé, après tout ils ont le droit, donc déjà première soumission, on peut penser que s’il n’y avait pas eu la suite, vu l’absence de réaction forte, la plage aurait été définitivement colonisée par la melonerie, sans espoir de retour. Ensuite, un couple de touristes dont la femme était seins nus a été caillaissé, disons le mot lapidé  par les bougnes, les corses présents et témoins ne sont pas intervenus pour les défendre.

Ca a dégénéré,  parce que le bicot ne sait pas s’arrêter quand il se considère en terrain  conquis, pour une histoire de photo, là ils s’en  sont pris à des jeunes corses, crevé les pneus des bagnoles, les parents et habitants du village sont venus à la rescousse. Celui qui a défoncé la tête d’un raton est un ex légionnaire tchèque qui a pris deux flèches de harpon dans le buffet.

On connait la suite, ce n’était finalement qu’une révolte villageoise où tout le monde se chauffe.  Tout le monde a un fusil de chasse en Corse, y en a  pas un qui est venu avec, le temps que les flics arrivent il y avait de quoi faire…

Ca c’est terminé  le lendemain avec une marche vers Lupino, la cité des  crouilles,  » On est chez nous », les gendarmes mobiles les ont laissé passer en leur disant nous  sommes avec vous, ce fut un barrage laxiste… A l’arrivée, nada, ils sont repartis après avoit fait fait leur petit tour. Pour relativiser ils partirent  500 et arrivèrent 500,  Bastia c’est 40.000 habitants, la solidarité insulaire bon, hein…  Honnêtement ça me fait de la peine d’écrire ça mais il faut dire la réalité, pour qu’eux aussi prennent conscience, ouvrent les yeux, les « Moi je suis Corse », ça suffit pas pour impressionner le melon.  Plutôt que de s’enfermer dans une fierté mal placée et grotesque, vous aussi faut vous remettre en cause.

Des corses à l’ancienne j’en ai connu, c’était pas le style à fanfaronner, c’étaient des taiseux, des travailleurs contrairement à l’idée reçue, des patriotes français, ils parlaient peu mais tu savais que si tu filais pas droit t’allais t’en prendre une sévère. Cette génération a disparu, maintenant ce sont les fruits de l’inéducation anationale gauchiste, nous sommes un peuple opprimé, les mêmes comportements que les bougnes. Les melons ont compris qu’en face il n’y a que de la bravache. J’espère que ça va se réveiller, que les conneries nous sommes tous frères vont se terminer, s’il n’y a pas une réaction massive et impitoyable, pas de quelques individus, les corses vous êtes morts, ils sont environ 50.000 sur 300.000 habitants, d’ici quelques années vu leur démographie la langue corse ce sera l’arabe.

Siméoni, l’avocat de Colonna, une fois qu’on l’a écouté on comprend que son client  a pris un max, président indépendantiste-mondialiste de la région Corse, a affirmé que les gnoules, tunisiens, algériens, marocains, la majorité sont des marocains  nés en Corse faisaient partie du peuple Corse, va falloir changer le drapeau les gars., va vous falloir être logiques… C’est le même aveuglement, le même déni de la réalité que sur le continent. Le con de maire  Ps de Sisco a déclaré avoir pris l’arrêté anti-burkini pour protèger les musulmans et a vanté son village où il y a des couples mixtes avec un vivre-ensemble merveilleux, garde le ton vivre ensemble ! t’en veux encore plus, on peut te les envoyer.

En résumé les corses sont des cons comme les autres.

XR

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour La nouvelle spécialité corse : Le soufflé

  1. Chris-63 dit :

    Bonjour,
    Je n’ai aucune connaissance de la Corse hormis ce qui se dit ici et là. Néanmoins, une connaissance est partie y vivre suite à son mariage avec une personne d’origine Corse. Quelle fut sa grande surprise de finalement constater qu’en Corse il y a tout autant de musulmans qu’ailleurs en France. Bref.
    Concernant ce qui s’est passé dernièrement, il faut souligner que des parents ont défendus leurs enfants, et c’est ce qui est important à retenir ! Il y a eu une réaction immédiate et NORMALE. A souligner également que les gens du « village » ont été solidaires. Là est toute la différence entre les Corses et les gens de chez nous.
    Après qu’il n’y ai pas de suite…
    L’important c’est avant tout la solidarité et la réaction immédiate.

    Après pour ceux qui commençaient à crier « ouais ça va être la guerre génial… » je dirais ceci : Ce n’est pas les autres qui feront votre/notre guerre !

    Aimé par 1 personne

  2. Verdammt dit :

    Il y a du vrai. J’ai connu les anciens Corses mais que sont devenus les jeunes ?
    Les générations ont changés.
    Les gosses souvent trop gâtés.
    Alors ça va être dur.

    J'aime

  3. Ce n’est pas le cas au pays Basque…l’unique solution serait de n’accorder les aides sociales qu’aux français y compris la priorité des emplois des logements etc….(préférence nationale)

    J'aime

  4. Libre Expression dit :

    Les élections sont les seuls et uniques moyens d’analyse fiables, peu importe, ce que nous en pensions.

    La Corse, est comme la Bretagne, championnes des élus de gauche ! (Inutile, de s’étendre, sur ce que cela signifie).

    Donc, tout en gueule ! Rien d’autre. Qu’ils arrêtent de nous bassiner, sur leurs actes soit disant, plus islamophobes, en comparaison des continentaux, ce n’est pas une référence ! D’être plus  » vindicatifs  » que les larves consentantes, tous lécheurs de babouches.

    Nous n’avons pas oublié, » l’accueil  » qu’ils ont réservé, aux pieds noirs, autrement plus violent ! Qu’elle idée aussi, d’être plus travailleurs qu’eux, plus honnêtes, et nouvellement arrivés, de mieux réussir,  » chez eux  ». (Ferme d’ Aléria, en autre)

    J'aime

  5. Verdammt dit :

    Nous les PN on avait été mal accueilli en France.
    J’ai pleins de témoignages de PN à ce sujet.
    Moi et mes frères on ne voulait pas de nous à l’école.
    On a perdu un an. Après on a changé de région.
    En ces temps les Français ouvraient leur gueule contre les PN.
    Mais aujourd’hui, ils baissent les yeux et descendent du trottoir devant l’invasion.

    J'aime

  6. ZORRO dit :

    Excellente analyse, il y a du vrai.
    que sont devenus les jeunes ?
    Les générations ont changés.
    Les gosses souvent trop gâtés.
    En plus, ils sont derrière leur ordinateur, entrain de taper un milliard de conneries à l’heure
    et comme un perroquet, lorsqu’on leur dit de taper « OK », ils tapent « OK ».
    Ils se bourrent de médocs en ayant la dégaine de Donald Duck

    Il mondo è sulla soglia di un grande cambiamento

    Avec mes sentiments dévoués

    Z O R R O

    J'aime

  7. dissident dit :

    tout comme un intervenant, j ai dit ici qu il y avait eu une reaction salutaire du village corse, ceci dit je n ai rien a ajouter a l article, la reaction est faible, plus facile de menacer avec un flingue un continental ou un touriste hollandais qui eux  » n occupent  » que paisiblement « leur » ile ;
    enfin le maire de Sisco est socialope
    deux Simeoni est une ordure immigrationniste, raciste anti Français, la soupe est bonne a la Region?
    enfin quelle decheance, quand on se souvient des jeunes corses partant faire leur service en Algerie en chantant l a marseillaise alors qu ailleurs certains se couchaient sur les voies ferrees, ne pensaient qu a la quille ou aux sursis
    SEUL DEPARTEMENT S ETANT OPPOSE EN 1960 aux menees gaullistes visant a liquider l Algerie francaise!

    J'aime

  8. Carla dit :

    En attendant, les corses, ils allument pas des bougies…. ils vont au contact de l’ennemi de leurs enfants et ne se cachent pas dans des marches blanches stériles et pathétiques ! Chapeau bas aux Corses et aux autres qui ne vont pas tarder à suivre….. c’est pas dans notre culture de faire les martyrs du diable.

    J'aime

  9. Cohen dit :

    En 1974, j’avais 14 ans à l’époque, 4 jeunes hommes d’une 20aine d’année nous ont attaqués d’origines arabes car nous etions juifs. On passait juste des vacances tranquilles en Corse.
    Je ne suis plus jamais retounés en corse

    J'aime

  10. Serge Rabineau dit :

    Réactions diverses suite au propos de l’auteur, dont je partage assez bien l’analyse.
    J’ai fait plusieurs séjours en Corse, j’ai parlé aux habitants, c’est-à-dire … à des vieux, les plus jeunes n’auraient jamais eu le temps de m’écouter, encore moins de me répondre.
    Dans un précédent article, une personne disait souhaiter prendre sa retraite en Corse, j’y ai aussi pensé, il me semble que, suite à ces derniers événements, ce ne serait pas forcément la meilleure initiative…
    A titre d’info, allez vous ballader à Corté sur la place Paoli, vous y entendrez parler plus l’arabe que le français : un signe qui ne trompe pas….

    J'aime

  11. Fatigué d'être français dit :

    Je ne connais ni la Corse ni les corses et me garderai bien d’émettre un jugement à leur égard.
    Côté arabes, je connais les connais bien, ils s’écrasent quand ils sont faibles et sont impitoyables quand ils sont forts. Ce sentiment est subjectif et souvent lié à l’effet Dunning Krugger, trouble métacognitif, amenant les incompétents à surestimer leur force, à ne pas reconnaitre la force de ceux qui le sont vraiment, à ne pas être conscient de leur degré de nullité.
    L’affaire de Sisco en est l’illustration, les fanatiques s’imaginaient en territoire conquis.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s