Londres : encore un déséquilibré

Un homme armé d’un couteau a attaqué à Russell Square, tuant une femme et blessant cinq autres personnes. La santé mentale de l’homme – qui a été arrêté – semble être à l’origine du drame, même si les motivations terroristes ne sont pas écartées.

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Londres : encore un déséquilibré

  1. jgldk dit :

    Il manque sa religion. Probablement la prétendue religion de paix et d’ AAAAAAMMMMOUR

    J'aime

  2. Mimi dit :

    « Pas de radicalisation » donne une piste au lecteur quant à l’origine du « dérangé » en question….
    Selon La Parisien, il s’agit d’un jeune homme de 19 ans, citoyen norvégien, d’ORIGINE somalienne: je crois que tout est dit : )

    J'aime

  3. Libre Expression dit :

    Connards de journaleux, de politiques.

    Bien sur que pour aller à la mort, souvent jeune, en faisant un maximum de victimes innocentes, des enfants , il ne faut pas être bien dans sa tête.

    Mais, quelle est la religion qui entraîne ce genre de déséquilibrés, en un si grand nombre ? Ils seraient adeptes, de n’importe quelle autre religion, là, ils verraient les relations : causes / effets.

    Au temps des Brigades Rouges, c’était pareil, ils se forçaient de ne pas dire, que c’étaient les idées d’ extrême gauche, qui les motivaient et entraînaient cela.

    Quant aux eunuques moutons européens, eux ont bien assimilé, ce que leur disaient les profs de physique : chaque action engendre une réaction, donc : bougies, marches blanches, pardons unanimes.

    Vous me direz, des moutons constantans et sachant, qu’il iront à l’abattoir, se faire égorger, c’est dans l’ordre des choses ……

    J'aime

  4. Verdammt dit :

    La santé mentale du Bouddhiste intégriste serait, serait … à prendre au conditionnel et avec pincettes. Un présumé assassin (bon je me le fais version journaleux de chez nous),
    si bien intégré qui faisait traverser la rue pour les mamies et très bon élève à l’école coranique.
    Sa maman ne conprends pas et va organiser une marche blanche
    avec des cathos de gauche et les assos anti-racistes. Lui qui aimait beaucoup le Magreb ou l’Afganistan.
    La thèse du terrorisme… Heu on ne sait pas encore et rien à voir.
    La santé mentale: le mot est lâché. C’est un presque innocent en fait.
    On en a tout les jours des tarés de ce type avec des problèmes de neurones.
    Au moins il ne jetais pas de tranches de jambon sur une mosquée: Ouf on est rassuré.

    J'aime

  5. En même temps, il faut être sacrément déséquilibré pour s’éloigner de la voie du Christ.

    Enfin, lui au moins respecte le libre arbitre.

    J'aime

  6. FuckIslam dit :

    Bien sûr que la santé mentale est à l’origine blablabla: Il faut être un sacré malade mental pour être membre de la secte du prophète pédophile…

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.