Munich : Un germano-iranien de 18 ans

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

7 commentaires pour Munich : Un germano-iranien de 18 ans

  1. Rouble dit :

    Le 22 juillet à Munich, avant que le forcené avait fait 9 morts et 35 blessés ne soit abattu par la police, un homme lui lançait des insultes d’un balcon. La video a fait le tour du monde. Aujourd’hui il encourt des poursuites judiciaires.

    Thomas Sabley, âgé de 57 ans et résident à Munich, a expliqué au magazine allemand Bild qu’il était en train de boire une bière sur son balcon [qui se trouve juste au dessus du toit du centre commercial où le forcené était encerclé par la police] lorsqu’il a entendu des coups de feu.

    Lire aussi : Munich : le tireur préparait son geste «depuis un an» et n’a pas spécifiquement ciblé ses victimes

    Voyant l’assaillant avec son arme, Thomas Sabley dit avoir d’abord «essayé de le toucher avec une bouteille de bière, mais n’a pas réussi». Très remonté par la situation, l’homme s’est alors mis à copieusement insulter le tireur, le traitant de «Wichser» [br**leur] et de «kanake» [p***in d’étranger]. La scène, qui avait été filmée par des voisins de balcon, a fait le tour du monde sur les réseaux sociaux.

    Sauf qu’aujourd’hui, Thomas Sabley risque de payer pour son emportement. Il fait actuellement l’objet d’une plainte pour insultes. L’information a été confirmée par le porte-parole du ministère public de Munich. La plainte ne signifie pas pour autant que l’homme sera automatiquement poursuivi en justice.

    J'aime

  2. hagdik dit :

    Une seule règle : alla ouak PAN ! ……………………….

    J'aime

  3. ColombaSOS-R dit :

    Après quelques recherches j’a trouvé l’origine du texte.
    C’est une chanson de « Passi » (du groupe Minister Amer) intitulée « Les flammes du mal ».
    Lien :

    J'aime

  4. ColombaSOS-R dit :

    Trouvé quelquepart parmi les centaines de commentaires et réponses figurant dans l’une des deux vidéos que vous aviez posté sur les émeutes à Persan-Beaumont (et reposté ici sur ce fil)
    Il me semble que c’était dans la deuxième vidéo

    J'aime

  5. ColombaSOS-R dit :

    Ils ont la haine du petit blanc.
    Copie intégrale d’un texte trouvé sur Youtube suite à une vidéo d’émeutes à Beaumont-sur-Oise.

    Image de la France d’aujourdh’ui, le nouveau pays créé par le pouvoir en place sur demande de leurs électeurs.

    Ad vitam æternam1 day ago
    [Intro]
    Pigalle, samedi minuit, capote, saloperie, carotte
    Dansez, ce soir Mephisto a la cote
    Miséricorde à ceux qui vont en profiter
    Et à quelques pas de là, dans les cités…

    [Couplet 1]
    Ça pue la merde, ça sent l’herbe
    Les gens sont comme des Serbes
    Dans le quartier veulent Cartier, Lacoste, Ralph
    Sans claquer, beaucoup sont claqués
    Des Bombes, CRS, des militaires
    « A mort les porcs » en décor sur les murs dehors
    2. 1 : Passi étudie le terrain
    1. 2. 3 : ça sent le souffre et le dawa
    Réalité dans l’escalier, le petit sous télé grandit
    Vit du « Kaméhaméha » amené au canné planté
    Tu me pousses, le pushka tousse
    Nos vies c’est nos bourses
    Tracer, y passer ou tout casser
    Tes grands plans MJC, assez ! Le million, le million !
    On s’envenime pour peser, donc encore l’autre nuit
    Les flammes du mal ont frappé la té-ci
    Le temps des mots terminé, prier c’est grillé
    Là-haut ça repond pas, donc on s’allie au Diable
    Et comme Attila, on va piétiner ci et là
    Prendre par le sabre
    [Refrain]x2
    Le sang et le feu sont réclamés par la foule
    Sur le bitume l’engrenage se déroule
    Foutre le dawa, niquer la rhala
    Les flammes de l’enfer vu que le paradis n’est pas

    [Couplet 2]
    Coups de crocs d’escrocs qui s’escroquent;
    Evoluent dans nos rues, Salut !
    La nuit, les loups font du biz, les cerbères sont à l’affût
    Le prolétaire du PMU fonce-dé au rouge va te viser
    Halte sur l’asphalte, tout est si vite arrivé
    Bienvenue dans les cités où la police ne va plus
    Nos zipots récoltent le fruit d’actes désinvoltes
    Survoltés comme des pits survoltent, traquent
    Avec leurs colts

    1: coup de pression
    2: course poursuite, voilà les flammes sur le macadame
    Ca part en vrille, se nique et se bousille
    Plus de combat dans la ville, ça se troue et s’enfile
    Pour tous c’est le même « bitin », la réputation
    Il faut le butin et ça se bute pour des histoires à franc un
    Ça brûle à la mémoire du disparu, trop l’ont vu
    Croquer, cocké t’es choqué, OK c’est déréglé
    Mais nous sommes des satellites sans orbite

    [Refrain]x2
    Le sang et le feu sont réclamés par la foule
    Sur le bitume l’engrenage se déroule
    Foutre le dawa, niquer la rhala
    Les flammes de l’enfer vu que le paradis n’est pas

    [Couplet 3]
    309, keufs, prépare ton bluff
    22, 22, v’là que le bleu bave, bute, et fait feu
    Bouge tes seufs. Le diable débarque au tié-quar
    Pendant les premières larmes
    On fait appel à la flamme pour calmer les âmes
    Ça veut se venger dans la foulée, allez
    Certains vont brûler. D’autres pour se défouler
    Viendront aussi tout péter, féler des vitrines
    Casser, filer, receler, penser au blé
    Le biz continue à rouler
    Barres de fer, CRS, casques, fumigènes, boucliers
    Tant pis pour les affolés, ça va charger, détaler
    Barrages installés, les pavés vont voler, « Olé »
    Le sang va couler et plus tard le maton te guette
    Certains vont tourner, tourner, gameler, galérer
    Les âmes vont danser, les scar-las sortent blasés
    Viennent embraser les esprits brûlants, surexcités
    C’est certain, les plombs vont sauter
    MA 6-T VA CRRRR…

    [Refrain]x5
    Le sang et le feu sont réclamés par la foule
    Sur le bitume l’engrenage se déroule
    Foutre le dawa, niquer la rhala
    Les flammes de l’enfer vu que le paradis n’est pas

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s