Entretien avec M X : Après Nice, des attaques dans le TGV ?

Monsieur-x1

EC : Nous retrouvons M X à la suite de l’attentat de Nice.

M X : Bonjour.

EC : Décidément vous êtes toujours dans les bons coups.

M X : Oui, mais je n’y suis pour rien.

EC : Bon, attentat à Nice avec un camion, encore un.

M X : Vous êtes surpris ?

EC : Non, vous aviez annoncé une attaque sur une ville mais pas de ce type.

M X : J’annonçais ce que les services ont comme information, le fait qu’une ville de province soit attaquée n’est pas une surprise, surtout pas Nice.

EC : Pourquoi Nice ?

MX : Réfléchissez un peu, Nice a une image de ville balnéaire, or elle est infestée d’islamistes, il suffit de se balader dans certains quartiers. Le département des Alpes-Maritimes est statistiquement le premier fournisseur de candidats au djihad.

EC : Comment se fait-il qu’il en soit ainsi ?

M X : Autre sujet, la complaisance des élus locaux par exemple, par pur électoralisme, qui financent mosquées et attribuent des logements sociaux. Il faudrait revenir sur les politiques menées depuis 40 ans au moins.

EC : Revenons sur le sujet, la grande question est de savoir pourquoi ce camion est passé, selon la préfecture il a contourné le barrage routier en allant sur le trottoir.

M X : Vaste plaisanterie. Tout d’abord plantons le décor car certains élus ont tenté de se défausser.

EC : Elus locaux ?

MX : Vous êtes facétieux.

EC : Le maire de Nice Estrosi ?

M X : Il n’est plus maire, officiellement du moins, là aussi vaste plaisanterie, peut importe ce personnage n’a pas grand intérêt. Nous avons une soirée de fête nationale avec musique, feu d’artifice.

EC : Oui du classique pour un 14 Juillet.

M X : Sauf que nous sommes en état d’urgence, avec normalement des normes de sécurité renforcées.

EC : Ca n’a pas été le cas ?

M X : Non, pour une bonne raison, l’Euro de foot s’étant passé globalement correctement, il y a eu un relâchement dans les tètes.

EC : C’était juste un feu d’artifice.

M x : Reprenons, la ville organise une animation, ici un feu d’artifice, comment cela se passe, le maire édicte un arrêté  municipal pour interdire la circulation sur certaines zones et donne pouvoir aux forces de l’ordre dont la police municipale de l’appliquer.

EC : Il n’a pas de pouvoir sur la police nationale.

M X : Non, mais il y a toujours concertation avec la préfecture pour mettre en place l’organisation de la manifestation, il y a une coordination avec des réunions préparatoires. Quand Estrosi joue au scandalisé il se moque du monde, lui et ses services sont coresponsables.

EC : Il a vanté son réseau de vidéosurveillance qui a permis de faire progresser l’enquête.

M X : La belle affaire ! Vous avez déjà vu une caméra  empêcher un crime ? Non bien entendu. On nous vante les mérites de ces équipements parce qu’ils contribuent aux enquêtes. Le problème est qu’il vaudrait mieux empêcher les crimes plutôt que de les constater.
[Note de la redaction: !!]

E C : C’est ce qu’a dit Cazeneuve, s’il avait un doute sur la sécurité il pouvait annuler l’événement.

M X : Sur ce point il a raison. De toute façon, on nous explique que sommes en guerre, vous croyez que pendant une guerre on festoie ? Logiquement toutes ces festivités auraient dues être supprimées, d’autant qu’elles mobilisent et dispersent les forces de l’ordre qui auraient mieux à faire ailleurs.

EC : Irresponsabilité ?

M X : Totalement, il y a un état d’urgence, ceci signifie logiquement des mesures spéciales. Or on veut faire croire que l’on peut continuer à vivre comme avant, c’est stupide.

EC : Les autorités sont dépassées ?

M X : Complètement, de toute facon cet état d’urgence ne sert a rien, il y a eu je vous le rappelle 2 attentats, celui du couple de policiers et Nice. L’état d’urgence c’est le parapluie du fonctionnaire. N’oubliez pas que ceux qui nous dirigent sont tous des hauts fonctionnaires dont la mentalité première est « pas de vagues, ouvrons les parapluies ». En état de guerre il faut des chefs de guerre pas des bureaucrates, les gens le veulent-ils ? C’est une autre question. Je rajoute une chose, le plan sentinelle.

EC : Oui, Le Drian a annoncé 10.000 militaires.

MX : Pour faire quoi ? A Nice ils y avait des militaires présents, au Bataclan aussi.

EC : il a été reproché leur non intervention.

M X : Un militaire obéit à des ordres, or il leur est interdit d’intervenir, leurs armes ne sont pas engagées, faut une procédure complexe totalement inadaptée à l’urgence, donc ils ne servent strictement à rien. Si à Nice ils avaient été positionnés là où il fallait avec ordre de tirer, le camion n’aurait pas fait 50 mètres.

EC : Revenons a Nice, Selon la version officielle le terroriste a contourné le barrage routier en montant sur le trottoir.

M X : Vaste plaisanterie, vous y croyez ? La réalité est plus simple mais très gênante pour les autorités. En effet, la circulation était interdite à un certain niveau de la Promenade des Anglais, la route du bord de mer pour ceux qui ne connaissent pas la ville. La route était barrée par des véhicules de police, le camion s’est présenté au premier barrage, le terroriste a alors expliqué qu’il devait livrer des glaces à des restaurants.

EC : Comment ça pouvait passer!

M X : Deux policiers ont contrôlé formellement ses papiers et l’ont laissé passer, on connait la suite.

EC : Pourquoi ?

M X : Le coup était bien preparé, c’était le 14 Juillet, le secteur est rempli de restaurants, de glaciers, il n’est pas illogique qu’un fournisseur vienne faire faire une livraison.

EC : C’est pour ca que le camion était frigorifique.

M X : Je vois que vous comprenez vite.

EC : Il y avait donc une logistique derrière.

M X : Bien sur, soyons sérieux, la thèse du quasi chômeur qui va louer un camion ne tient pas la route, surtout quand on connait les tarifs, non il a été financé.

EC : Je me répète, dans votre dernière interview vous aviez annoncé qu’une ville serait attaquée, l’opération a été différente ici.

MX : Oui et non, en fait, j’annonçais une attaque d’une ville moyenne, je crois que le patron de la DGSI a récemment confirmé cette hypothèse. Il n’en reste pas moins que l’action n’était pas qu’un camion fonçant sur la foule, il s’agissait ensuite avec des complices de rafaler avec des armes.

EC : Il avait des armes factices.

M X : Soyons sérieux ! D’ailleurs un SMS récupéré montre que le terroriste demandait plus d’armes. Depuis le début les autorités le savaient mais il y a eu une censure sur ces informations sur ordre de l’Elysée.

E C : Un plus gros carnage a été évité ?

M X : Oui par les circonstances, il faut savoir que la zone où le camion est passée n’était pas la plus peuplée, la grande masse des spectateurs se trouvait à partir justement de la zone où il a été neutralisé, c’est à cet endroit que se trouvait le gros des forces de police. Le plan initial était de finir le parcours dans la foule compacte  à coups de rafales et d’explosifs. La encore je vous renvoi aux propos du patron de la DGSI Patrick Calvar qui disait s’attendre à des véhicules piégés.

EC : Je sais que plusieurs comptes facebook ont été fermés.

M X : Oui, les réseaux sociaux ont été verrouillés sur ordre.

EC : On voit sur une vidéo une personne prés du camion se faire arrêter, c’est un complice ?

M X : Non, il s’agit d’un spectateur qui a voulu héroïquement, peut-être inconsciemment, stopper le chauffeur, dans la confusion il a été logiquement arrêté. Il a été vite mis hors de cause.

EC  : Les policiers ont-ils agi efficacement.

M X : Avec leurs moyens oui, il faut savoir qu’ils ont un équipement de base peu adapté et surtout s’entraînent très peu au tir.

EC : Il y aura d’autres attentats ?

M X : Bien entendu. Pour la bonne est simple raison que comme je l’ai déjà dit plus haut, les dirigeants sont paralysés à l’idée de faire la guerre avec tout ce cela implique.

EC : C’est  à dire ?

M X : Réfléchissez encore ! Déjà en finir avec le flot migratoire actuel. Ce que font les états européens est criminel, tout le monde sait que parmi les « migrants » il y a des terroristes, normalement tous ces dirigeants qui ont ouvert les vannes devraient répondre de leurs actes devant des tribunaux. Au sujet du terroriste de Nice on peut féliciter Sarkozy avec la suppression de la « double peine ». Nous sommes dirigés par des ânes.

EC : Les prochains attentats seront- ils d’un type différent?

M X : Tout est possible. Les voitures piégées sont un grand classique dans ce domaine, mais d’autres possibilités sont bien réelles. Par exemple les services de renseignement d’un pays ami que nous passons notre temps à « sanctionner » nous ont informé qu’une attaque dans un TGV français serait en cours de préparation. Imaginez un peu ça! Le train est lancé, plusieurs terroristes rafalent dans les wagons. Aucun moyen ni pour se cacher ni pour fuir. Même si le TGV s’arrête, la police mettra bien longtemps avant d’arriver! Un massacre garanti avec plusieurs centaines de victimes. Dans un autre genre, les services allemands ont informé leurs collègues européens de la possibilité d’attaques des touristes sur les plages! Et il y a bien d’autres possibilités encore hélas!

EC : C’est toujours réjouissant avec vous.

M X : Je n’y peux rien,

EC : Vous êtes remonté.

M X : Oui, parce que tout ce qui arrive était prévu, donc arrêtable, comme je l’ai dit plus haut, pour faire la guerre il faut des chefs  mais  les peuples le veulent-ils ?  Je rajoute que comme vous l’avez remarqué, l’ennemi n’est jamais clairement désigné.

EC : C’est la guerre au terrorisme.

M X : Ce qui vous en conviendrez ne veut rien dire, l’ennemi c’est l’islam.

EC : Houla ! Vous allez vous attirez les foudres, vous faîtes de l’amalgame.

M X : Peut-être mais telle est la réalité, que quasiment personne ne veut voir.

EC : C’est désespérant !

M X : Tiens, je vous donne une info, il est fortement envisagé de modifier le calendrier électoral sous prétexte de lutter contre le terrorisme et aussi de possibles troubles, comme des actes contre des mosquées.

EC : C’est ce qu’avait annoncé le patron de la DGSI, lutter contre l’ultra droite.

M X : Oui, d’ailleurs cet imbécile de Patrick Calvar plutôt que se concentrer sur la lutte contre les réseaux terroristes réclame des crédits pour combattre l’extrême droite, passons. Ce gouvernement pour garder le pouvoir est prêt a tout y compris faire tirer sur la foule. Je peux vous dire aussi, qu’une partie des forces de l’ordre est opposée à ce scénario et est prête éventuellement à agir.

EC : Merci Mx, en attendant le prochain carnage.

M X : Faites attention à vous, à bientôt.

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Entretien avec M X : Après Nice, des attaques dans le TGV ?

  1. Ping : Nice : Le terroriste avait planifié et avait des complices — EuroCalifat | L'horreur islamique à l'âge des ténèbres ن

  2. Lépante dit :

    Bingo!

    ce jour un Nafghan (migron) vient d’ attaquer les passagers du train a coups de hache et couteau en allemagne

    21 blessés , dont 4 dans un état grave

    il y a un ou deux ans, 3 américains ont réussi a maitriser un bougne armé d une Kalach, sans un seul blessé dans un train

    et là pas un seul homme allemand pour maitriser un môme de 17 ans

    dommage que l’ auteur de « oligofrénique » (ta mère) n’ était pas dans le train en question

    allez continue a sucer du Bilerberg et a téter du Rothschild…..

    sans oublier votre gourou exhibo la Tata Soral chez Enculage et Résignation

    J'aime

  3. ColomcaSOS-R dit :

    Council Member: French Citizens Are “Getting Ready For War”
    Gun club memberships quadruple after terror attacks as mood turns nasty
    Paul Joseph Watson – July 18, 2016
    A city councilor in southern France warns that some French citizens are gearing up for civil war as memberships of gun clubs explode in the aftermath of three massive terror attacks that have rocked the country.
    In an article entitled What next? Could France be facing a civil war?, author Jonathan Miller, who is an elected council member in the village of Caux, asserts that the Nice truck attack has “shaken France to the brink of a terrifying escalation.”
    -50%
    la suite (+ video) est ici :
    http://www.infowars.com/council-member-french-citizens-are-getting-ready-for-war/

    J'aime

  4. Zorro dit :

    Alerte Infos Zorro News

    Patrick Calvar, chef de la DGSI, va en date du 9 juin 2016 au meeting du groupe Bilderberger du groupe Rotshild.

    Il 12 Luglio avvisa che Isis, (=CIA/MOSSAD = Rotshild) avrebbe usato camion con armi.
    Il 14 Luglio a Nizza avviene un attentato con un camion

    A qui profite le crime de ce tragique évènement : La Mafia Bancaire des Rotshild qui est l’hydre de
    l’oligarchie oligofrénique mondiale.

    Discours en Hollande et Rotshild :
    François Hollande : David que dis tu ? les français finiront par comprendre qu’à Nice il s’agit
    d’un false flag

    David Rotshild : François, tu peux rester tranquille, car en France c’est nous qui contrôlons l’information.

    Avec mes sentiments dévoués

    ZORRO

    J'aime

  5. jgldk dit :

    J’ajouterais que Monsieur Sarkozy qui pavane devant les caméras ne manque pas de culot. Lui
    qui a comme amis les gens du Qatar ou de l’Arabie Saoudite ces deux pays qui financent sur la
    planète, tout le monde le sait  » l’islam radicale  » (salafisme et frères musulmans). Ces deux pays
    qui nous achètent des avions et des armes et que je subodore nous aide à terminer nos fins de
    mois. Qu’attendons nous pour arrêter de collaborer et de nous compromettre avec ces individus.
    Constructions de mosquées à gogo, école coraniques etc…. Quand allons nous arrêter de nous
    tirer une balle dans le pied.

    J'aime

  6. Petit dit :

    Il n’y a rien à ajouter, hélas .

    J'aime

  7. Bessat dit :

    Il semble évident qu’une bombe même de faible importance dans un TGV à 360km/h ferait plus encore de victimes que dans un avion…alors que faut il faire mis à part vivre à la campagne et ne plus circuler dans les transports en commun?

    J'aime

  8. boticea dit :

    A vos ordres messieurs.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.