Mohamed Lahouaiej Bouhlel : La radicalite foudroyante

bb55de3c9f8468396518e3cb2f49297b06433ce5Mohamed était si l’on écoute ses voisins, tous musulmans et locataires de logements sociaux grace à la municipalité estrosienne, un quasi mécréant.

Il buvait, faisait pas le ramadan, sulcoran jtiljure il n’avait rien à voir avec l’islam. Tous ceux qui ont regardé les chaines de désinfo, notamment Radio Mosquée Coran et Bicot FM, auront remarqué que le mot interdit, ISLAM, n’a jamais été prononcé pendant leurs directs.

Au départ il était franco-tunisien, en 24H, il est devenu tunisien tout court, saluons l’efficacité d’Hollande pour cette déchéance de nationalité expresse !

Pendant de longues heures il a été présenté comme un dépressif qui a pété les plombs à cause de son divorce. C’était  l’acte isolé d’un fou dont le caractère terroriste n’était pas avéré, pour preuve l’état islamique faisait silence.

Patatras, ce dernier a revendiqué l’action de leur frère.

Heureusement les docteurs diafoireux de ce gouvernement de baltringues ont livré leur diagnostic : il s’est radicalisé ultra rapidement, ça  doit s’appeler la momoïte fulgurante.

Si ne n’était si tragique, c’est une vaste farce.

Tous ceux qui ont connu l’Algérie le savent, les braves momos qui rendaient des services, offraient des gâteaux lors des fêtes, buvaient éventuellement un verre d’anisette,  furent parmi ceux qui découpèrent sauvagement sous les youyous stridents  leurs voisins pieds-noirs.

C’est vraiment avoir une méconnaissance totale  de leur mentalité pour tenter de se rasssurer avec de telles sornettes.

Donc, je maintiens : chaque musulman présent sur le sol de France est un assassin, un ennemi en puissance.

En état de guerre, quand un ennemi est identifié, chacun aura compris quelle est la solution.

Mais personne ne la mettra en oeuvre…

XR

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.