Nice : Les Identitaires déploient une banderole anti-Estrosi

d56e7e30-18f7-44ce-b0f3-40e9acd04f89-e1463176159266

Des identitaires et des proches de Philippe Vardon ont choisi de commettre un nouveau délit en déposant une banderole à caractère raciste et outrageante à mon encontre après s’être introduits sur le toit de l’immeuble et tandis que des individus filmaient la scène ».

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Nice : Les Identitaires déploient une banderole anti-Estrosi

  1. Moktar dit :

    Les « adeptes » du fourbe de Nice comprendront-ils enfin qu’ils sont et resteront cocus?
    Bravo aux Identitaires.

    J'aime

  2. dissident dit :

    je ne savais pas qu une « mosquee » etait devenue une « race’
    quand onc les electeurs cocus d Escrozi vont ils s apercevoir que ce type utilise les memes codes, les memes ficelles que les socialopes ?

    J'aime

    • Fatigué d'être français dit :

      Jamais,car cela demande trop de réflexion. D’abord parce qu’ils entretiennent une subtile nuance laissant supposer qu’ils sont différents, et d’autre part, il serait nécessaire de réfléchir à ce qu’est vraiment cette république pour comprendre que ce régime n’est pas démocratique mais oligarchique et que donc les culottes roses et les culottes bleues appartiennent à la même caste.
      Le concept de République est à double sens. Pour le petit peuple, république signifie démocratie et souveraineté populaire. Du côté des élites, le pouvoir leur appartient et elles n’ont aucun compte à rendre au peuple jugé trop stupide par l’idéologie des lumières socle des sacro saintes valeurs de la république.

      Ce régime n’est pas une démocratie directe avec un vraie souveraineté populaire comme en Suisse mais un régime par représentants interposés qui n’ont aucun compte à rendre à l’électeur de par la constitution. Le français n’est pas un citoyen de son pays, c’est un apporteur de voix. Le vrai citoyen c’est le représentant qui une fois élu rejoint la cercle très fermé des élites dont il est issu et servent ceux qui lui ont vraiment permis d’être élu, les membres de l’oligarchie. Objectivement, un candidat dissident n’a que peu de chances d’être élu puisqu’il lui est quasiment impossible de se présenter sans l’appui d’un grand parti, et la règle de la parité homme/femme fait barrage aux petits mouvements contestataires aux élections locales. Donc objectivement, ce sont les élites qui proposent leurs candidats. L’électeur ne peut que choisir la couleur de la culotte de son représentant.

      Puisque le peuple esclave a le sentiment d’être libre, il plébiscite le système qui l’oppresse et vire les représentants sortants pour se dépêcher d’en réélire les clones.

      J'aime

  3. lanceur dit :

    Estrosi porte plainte. Ce qui est sur, c’est que la vérité ça fait où je pense, n’est ce pas Escrosi?

    Bravo aux identitaires.

    J'aime

  4. lamethodebronson dit :

    Des « couillus » comme on dit dans le midi!…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.