Entretien avec M X : La Russie cible des terroristes

Monsieur-x1.jpg

EC : Nous retrouvons M X après quelques semaines de silence. Comment allez-vous MX ?

M X : Fort bien, l’actualité est réjouissante.

EC : Ah bon ! Nous nous étions quittés sur les suites des attentats en Belgique, vous avez vu qu’Abdeslam a été transféré en France.

M X : Et bénéficie de la générosité des contribuables qui vont financer sa défense.

EC : Oui un scandale, peut-être fera-t-il des révélations devant le juge ? Vous n’y croyez pas je crois.

M X : Non, je vous l’ai déjà expliqué ce sont des briquets jetables, lui et ses complices ne diront rien d’intéressant, il est même probable qu’ils vont raconter n’importe quoi histoire d’embrumer les enquêteurs.

EC : Encore un écran de fumée.

M X : Vous aimez je vois, après tout pourquoi ne pas envisager que certains aient eu pour mission d’être arrêtés et ainsi brouiller les pistes.

EC : C’est un peu roman policier.

M X : C’est vieux comme la guerre et les musulmans sont très bons dans l’art de la dissimulation et du mensonge. Rien de nouveau. Je vous laisse juge des pseudo objectifs découverts par les belges.

EC : Des attaques durant l’Euro de football.

M X : Soyons sérieux, n’importe qui vous dira que cette compétition constitue une cible naturelle. Non le peu de sérieux dans ces révélations est qu’on y mêle parmi les cibles des groupes totalement inconnus comme Civitas. Il y a une certaine incongruité là-dedans.

EC : La menace terroriste est écartée ?

M X : Non évidement, maintenant le front est large, regardez ce qui vient d’arriver en Russie.

EC : Oui des cellules terroristes ont été démantelées ces dernières heures.

M X : Vous remarquerez que les grands médias en parlent très peu.

EC : Vous en savez plus ?

M X : Bien entendu, sinon je ne serai pas ici, réfléchissez un peu. Les objectifs étaient multiples. Un groupe à Moscou et un en Sibérie à Krasnoyarsk. Ils avaient prévu des attaques le 9 mai, qui est le jour de la victoire contre les nazis en Russie. Un jour très important pour les russes.

EC : Leur 14 Juillet.

M X : Pour imaginer oui, c’est une fête nationale d’une grande importance, liée aux souvenirs des sacrifices de la dernière guerre.
A Moscou, ils devaient agir lors de la parade militaire dans le centre de la ville et au « Park Pobedi », lieu ou les moscovites vont traditionnellement ce jour la. 2 groupes de 2 individus chacun avaient prévu de tirer dans la foule avant de se faire exploser. Ils voulaient également frapper dans le métro avec un agent chimique mais il semble qu’ils n’étaient pas opérationnels pour cela. A Krasnoyarsk des attaques étaient prévues dans les bus, sans doute 3 simultanées avec explosion également…

EC : De quoi faire un carnage. D’où viennent ces terroristes, avez-vous une idée de leur financement ?

M X : Les terroristes arrêtés sont originaires d’Asie Centrale (Tadzhikistan), une ancienne république soviétique dont les ressortissants peuvent circuler sans visa en Russie. Ca ne vous fait pas penser à quelque chose !

Des liens avec des mouvements islamiques en Syrie ont été mis à jour, mais le financement est assez réduit en fait, il n’y a pas besoin de gros moyens.

EC : En effet, libre circulation. Ces attaques sont elles liées à la politique russe en Syrie.

M X : je dirais oui et non: Avant l’intervention en Syrie la Russie était déjà la cible d’attentats du même genre, on ne va pas énumérer la liste. Aujourd’hui le prétexte est, certes la guerre contre l’état islamique en Syrie, mais il y aura d’autres prétextes dans le futur. Il s’agit en fait d’une guerre de civilisation: Les islamistes veulent détruire et conquérir les terres infidèles.  Ils n’ont d’ailleurs jamais vraiment caché cet objectif, ils sont dans la continuité historique de l’islam, conquérir et soumettre rien de nouveau. Comme je vous l’ai dit le front est large.

EC : Ces terroristes sont soutenus par des puissances étrangères, comme la Turquie par exemple ?

M X : C’est une évidence, outre les pays du golfe, la Turquie joue un jeu trouble et dangereux. Si vous l’ignoriez, elle a toujours soutenu discrètement les terroristes qui frappent en Russie. Durant la guerre de Tchétchènie déjà,  les « boeviki » (combattants terroristes tchétchènes) se réfugiaient en Turquie quand ils étaient blessés, avant de repartir combattre.

EC : Une base arrière avec la complicité des autorités.

M X : Oui et aujourd’hui c’est encore plus flagrant puisque Erdogan soutient quasiment ouvertement l’état islamique en Syrie. Là aussi vous ne pouvez ignorer que les cibles de son armée sont essentiellement les kurdes. De fait il se trouve donc en conflit ouvert avec la Russie.
Pour en revenir à nos terroristes, il semble que les consignes de frapper à Moscou et Krasnoyarsk aient été données par des gens basés en Turquie, mais bien entendu aucune preuve n’implique directement le gouvernement turc.

EC : Je suppose que les russes en savent plus là-dessus.

M X : Bien entendu, ils savent parfaitement ce qu’il en est… et c’est là ou je dis jeux dangereux car la Russie va probablement réagir.

EC : Ce qui laisse supposer des jours sombres.

M X : Oui très clairement.

EC : Je crois que vous deviez nous parler d’autres sujets moins graves.

M X : Oui mais l’actualité a primé, n’allons pas trop vite, nous pourrons aborder les autres sujets dans un autre entretien.

EC : Donc j’en conclus que vous allez revenir

M X : Vous le demandez avec une telle insistance, ainsi que vos lecteurs, il serait dommage de les priver de mes lumières.

EC : A bientôt M X

M X : A très bientôt !

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.