Allemagne : Le ministre de la justice viré par la foule

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Allemagne : Le ministre de la justice viré par la foule

  1. Albert P. dit :

    Cette vidéo est intéressante à plus d’un titre. Elle est à mettre en parallèle avec la fin des Ceaucescu. Le discours de ce ministre Allemand, complètement déconnecté du peuple et qui ne se rend même pas compte qu’il est à 2 doigts de se faire lyncher par la foule, persiste et signe, il prétend même que les cris ne l’arrêteront pas et ne le feront pas bouger d’un poil. Pauvre type ! Puis, sur ordre de ses gardes du corps qui ont compris qui ça sentait le brulé, l’Allemand se fait dégager in extremis. Et voici Ceaucescu qui vécut la même situation, en décembre 1989. Sur le lien, on peut voir Ceaucescu, complètement déconnecté de la réalité et intimer l’ordre à la foule en colère, hurlant au pied de son palais, de se taire. Ca commence à 5:32, et c’est passionnant et instructif : la caméra officiel qui filme le discours commence à vaciller, les cris de la foule se font de plus en plus pressant. C’est alors que la foule hurlante défonce l’entrée du palais du dictateur Roumain, envahit le hall d’entrée alors que Ceaucescu continue toujours d’harranguer de son balcon. Soudain, au balcon, on voit un garde de la securitate prendre conscience du danger, les carottes sont cuites. Il se précipite alors sur Ceaucescu pour l’enjoindre à battre retraite en lieu sûr… Hélas, il est trop tard. Le dictateur, sa toque sur la tête, complètement hébété, se retrouve seul et continue de parler, s’accrochant à ses dernières illusions, ce qui lui couta la vie, à lui et son épouse. La suite, on la connait. Saisi par la foule, il est emporté et quelques jours plus tard, lui et sa femme seront abattus, fusillés sans procès par le peuple comme deux vulgaires crapules allongées contre un mur. Ca montre à quel point ces politiques n’ont aucun sens de l’histoire et de la réalité, ça montre aussi où se situe le vrai pouvoir : toujours in fine entre les mains du peuple. Quand le politique oublie cela, l’histoire le lui rappelle cruellement : recevoir le baiser de Satan ça peut leur coûter la vie. C’est triste à dire mais je souhaite le même sort à Hollande, Sarkozy et Merkel, même si je suis contre la violence et pacifique. Mais je ne vois pas d’autre issue pour la France que celle de fusiller ses traitres qui la gouvernent. Vu mon âge et ma maladie très avancée et le peu d’années qu’il me reste encore à vivre, je souhaite voir cela un jour à la télévision, j’aurai alors l’impression de quitter ce monde un petit peu en paix. Albert P.
    Voici la vidéo de Ceaucescu, très instructif à 5:30

    J'aime

    • C’est effectivement une analyse très juste. Cette tendance délirante de mettre sa confiance en un inconnu à qui ensuite on enlèvera la tête ou tout autre partie du corps dans le but de passer sa colère a été largement exploitée par les révolutionnaires de tout bord pour se déclarer légitimes.

      La seule légitimité, c’est l’à propos et l’efficacité.

      Nous sommes loin du compte, et plus exactement à l’opposée.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.