Apartheid anti-Blancs en francarabia

nique-la-France.jpg

Un véritable apartheid anti-Blancs fait son entrée en francarabia avec la pleine complicité du gouvernement. Entre les murs de l’université Paris 8 s’est tenue, durant plusieurs jours, une série de réunions organisée par un « Groupe de réflexion non-mixité racisée » et interdites aux personnes blanches de peau. Les participants (non Blancs donc) ont pû longuement disserter sur le racisme en francarabia, dans des réunions animées par les bien connus Nacira Guénif-Souilamas, Siham Assbague, Widad Kefti, Faïza Zerouala, Pap Ndiaye, Maboula Soumahoro etc etc.

Par ailleurs, dans quelques mois s’ouvrira un « Camp d’été décolonial », lui aussi interdit aux Blancs, réservé « aux personnes subissant à titre personnel le racisme d’Etat  en contexte français » (Inscription ici).

Interrogé sur ces 2 affaires, le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis ne condamne pas le principe d’une réunion interdite à ceux dont la couleur de peau n’est pas conforme à l’apartheid mental érigé en mode de fonctionnement politique des organisateurs.

Un députe socialo, Pascal Cherki lui ne s’est pas senti gêné de saluer l’initiative estudiantine, qui serait à l’en croire, l’ « incarnation des qualités de l’université française en lutte contre le politiquement correct. »

Imaginons un instant un « camp d’été réservé aux Blancs souffrant du racisme anti-français ». Comparutions en justice des organisateurs, tabassage en règles par les nervis de melenchon, les fameux « antifas » spécialistes de ces activités, et interdiction rapide de ce camp par le préfet du coin.

Ceci s’inscrit dans la logique du Grand Remplacement: On stigmatise les horribles racistes Blancs. Une prochaine étape devrait être d’exiger de la SNCF des wagons interdits aux Blancs. Et il semble évident que ceci sera très rapidement mis en place, quoique comme on peut remarquer, certains wagons du métro sont déjà occupés uniquement par des [xxx] importées fleurant bon les anciennes colonies! Et l’invasion musulmane en cours actuellement en Europe ne va qu’amplifier ceci.

On officialise donc le fait que les Blancs ne sont en francarabia plus chez eux, puisque ils sont interdits de certaines activités organisées sur leur territoire. Le « sale Blanc » que l’on entend très régulièrement en marchant dans la rue est maintenant officiel, il a le soutien entier du gouvernement.

EuroCalifat

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.