Un dernier sur la Corse

talamonignoule

On va pas y passer nos journées non plus, y a autre chose à foutre. Maintenant c’est l’apaisement, tout va bien, l’imam salafiste clandestin est reçu par tout le monde. Les purées muslim ne partiront pas, vu qu’ils sont chez eux. Couscous pour tous, c’est fête.

Tout baigne.

Au moins les séparatistes Flnc ont montré leur visage, de vils politicards comme les autres. Que des mecs de ce calibre qui ne sont que des truands, qui ont toujours approuvé et pratiqué le racket et l’intimidation, qui se sont partagés les marchés locaux,  qui se sont flingués en bons mafieux, notamment pour des histoires immobilières,  qui ont essaimé sur les murs des IFF ( Français dehors), qui démandent la libération des « prisonniers politiques » qui ne sont rien d’autre que des droits communs dont des assassins de préfet ( dans le dos),  viennent nous expliquer qu’ils sont choqués par deux corans brulés et des slogans racistes parce que la culture Corse c’est l’humanisme universaliste. Je veux bien !

En matière d’histoires corses je préfère tout de même celles du  défunt Christian Mery…( un héros de la guerre, il faisait partie des comandos Kieffer).

Le plus beau étant Talamoni, avocat des diverses crapules Flnc, au contraire de son confrère Sollacaro et d’autres , il a su éviter les balles, un vrai roi de l’esquive. En ce moment il est invité permanent sur les ondes. Il plastronne  devant deux drapeaux, le Corse et l’européen…

Pas une journalope ne lui a fait la remarque, où est le drapeau français ? le pays qui vous verse 4 milliards chaque année…C’est juste la confirmation de la veulerie française qui admet de se faire cracher à la gueule par de telles bordilles !

Allons plus loin, quelle imposture de se prétendre nationaliste et arborer le drapeau de l’hydre bruxelloise. L’Europe c’est tout sauf la souveraineté des peuples, c’est la soumission aux gros intérêts financiers, essentiellement américains.

Là aussi, c’est clair, les Siméoni, Talamoni n’ont qu’une ambition, être des petits gouverneurs d’une province qui sera un immense bobinard pour milliardaires avec un peu de folklore histoire de faire couleure locale et qui sera sous perfusion des banksters  comme l’est la Grèce.

Add : Talamoni le 1/2 corse, nous parle de nation Corse, elle n’a jamais exité que dans son esprit, La Corse a appartenu aux italiens ( Gênes), espagnols et leur héros, le libérateur Pascal Paoli, grosse tafiolle devant l’éternel, était un agent anglais.

XR

 

 

 

 

 

Cet article a été publié dans Global. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Un dernier sur la Corse

  1. Pépé Lemoko dit :

    quand on a des couille on signe li n y a que les pédé pour pas signer

    J'aime

Les commentaires sont fermés.